Média indépendant sur l'environnement, 100% financé par ses lecteurs

Les scientifiques à suivre sur Twitter

Publication :
Twitter vignette
Sommaire
Dépliez le sommaire de l’article

“Il faut écouter les scientifiques !!”

Pour les écouter, les soutenir, et relayer leurs travaux, il faut déjà les suivre sur Twitter. Pourquoi Twitter ? Car c’est le réseau où les scientifiques sont le plus présents et communiquent le plus. Même les scientifiques qui font de la vulgarisation sur certains sujets sur Instagram, Linkedin ou Youtube, sont tous sur Twitter.

Cadrage et conditions

L’objectif de cet article est de mettre en lumière les scientifiques qui travaillent sur les sujets environnementaux et climatiques. Il y a probablement des personnes brillantes en dehors de ces sujets, mais sans cadrage, il faudrait lister des milliers de personnes !

Ensuite, quelques points et conditions pour se repérer :

  • Les catégories : il est extrêmement difficile de faire des catégories, de mettre une personne dans une case. Pour servir de base, les sections du CNRS sont utiles.
  • Une liste est forcément incomplète, et subjective. Incomplète, car de formidables scientifiques ne sont pas sur Twitter, et qu’il est difficile d’avoir 100% des personnes dans la liste. Subjective, car certains scientifiques ont parfois eu tendance à s’exprimer sur d’autres domaines et dire de grosses bêtises, à l’instar de Didier Raoult sur le climat, ou encore Claude Allègre.
  • La langue française est privilégiée, même si la plupart des scientifiques utilisent l’anglais sur Twitter. Si vous avez la chance de parler anglais, voici une liste. Sinon, c’est une bonne occasion de vous y mettre !
  • Il existe d’excellents vulgarisateurs et vulgarisatrices, qui font un travail remarquable, et qui ne sont pas dans cette liste. Mais il faut faire des choix !
  • Il n’y a aucune hiérarchie ou ordre, de la première à la dernière version.
  • Vous pouvez également faire des “listes” sur Twitter, par mots clefs, etc. Voici un tuto très utile.

Enfin, n’hésitez pas à laisser un commentaire pour ajouter/retirer votre nom ou mettre à jour votre titre exact, ce n’est pas toujours à jour sur tous les sites ! Et souvenez-vous qu’écouter les scientifiques ne suffira pas à régler tous les problèmes

Les scientifiques à suivre

Aspects scientifiques du changement climatique

Cryosphère / Hydrosphère

  • Samuel Morin : Chercheur Météo-France, Centre National de Recherches Météorologiques (Météo-France – CNRS), auteur principal du rapport SCROCC
  • Jean-Baptiste Sallée : climatologue, auteur principal du 6e rapport du GIEC
  • Jean-Pierre Gattuso : océanographe, auteur principal SCROCC
  • Melaine Le Roy : géomorphologue, chercheur à l’Université de Genève, Institut des Sciences de l’Environnement (ISE, C-CIA)
  • Heïdi Sevestre : glaciologue
  • Simon Gascoin : chargé de recherche au CNRS, amélioration des connaissances des ressources en eau à l’aide de la télédétection
  • Pierre-Henri Blard : Paléoclimatologue

Météorologie

Energie / Prospective / Extractivisme

Agriculture / Agronomie /

  • Serge Zaka : agroclimatologue au laboratoire ITK
  • Pierre-Benoit Joly : Directeur de recherche à l’INRAE
  • Sabrina Gaba : Directrice de recherche au laboratoire « Agroécologie » à Dijon
  • Rémi Cardinael : Chercheur au CIRAD, stockage de carbone dans les sols et réduction des émissions de gaz à effet de serre en agriculture

Economie

Transports

  • Aurélien Bigo : Chercheur sur la transition énergétique des transports; Chaire Energie et Prospérité

Adaptation / Migrations

Biodiversité / Ecosystèmes

Sciences sociales, Sociologie et sciences du droit

  • Lucas Chancel : chercheur au World Inequality Lab
  • Emmanuel Combet : chercheur, conciliation des défis écologiques, sociaux et économiques, coordinateur du programme de prospective à l’ADEME
  • Adrien Fabre : chercheur à l’ETH Zurich
  • Sophie Dubuisson-Quellier : sociologue, chercheuse au CNRS et Sciences Po, membre du Haut Conseil pour le Climat
  • Mathieu Saujot : chercheur senior à l’IDDRI, modes de vie en transition
  • Denis Colombi : sociologie de l’actualité et actualité de la sociologie. Auteur de Où va l’argent des pauvres

Politique et Géopolitique

Histoire / Anthropologie

Transition et santé

Kévin Jean : épidémiologiste au CNAM

POUR ALLER PLUS LOIN

Envie de creuser le sujet ? Cet article pourrait vous intéresser !

7 Responses

  1. Dans la liste je suggère d’ajouter (à débattre) :
    – Energie et extractivisme : Olivier Vidal, directeur de recherche CNRS à l’Institut des Sciences de la Terre (Obs. des sciences de l’Univers de Grenoble)
    – Economie : Timothée Parrique, économiste écologique qui a fait sa thèse sur la décroissance.

  2. Merci pour cette liste!

    Pour répondre à des commentaires qui s’étonnent de la présence de certaines personnes, je trouve au contraire que le pluralisme d’opinion (car les personnes cités sont des êtres humains, avec aussi des opinions… politiques, idéologiques, etc.) est nécessaire tant qu’il n’impacte (pas trop) sur les propos scientifiques.

    Bref, j’ai découvert bonpote via un live twitch de la chaine ToutSeComprend (https://www.twitch.tv/videos/1411204890) le jour de la sortie du dernier rapport du GIEC. L’intervenant a cité/recommandé votre article, et il est chercheur travaillant sur cette thématique (impact de la chaleur sur les plantes). Il a l’air aussi assez impliqué sur Twitter (@AnthonyGuihur).

  3. Serge Zaka… qui raconte n’imp à la télé avec Lesgy, ça le fait pas qu’il soit dans cette liste 🙁
    Il faut du monde sur l’agriculture, qu’il soit le seul ici ça craint du boudin.

Nouveau commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Sommaire
Auteur
Thomas Wagner
Prendra sa retraite quand le réchauffement climatique sera de l’histoire ancienne

Article 100% financé par ses lecteurs​

Bon Pote est 100% gratuit et sans pub. Nous soutenir, c’est aider à garder cet espace d’information libre pour tous.

7 Responses

  1. Dans la liste je suggère d’ajouter (à débattre) :
    – Energie et extractivisme : Olivier Vidal, directeur de recherche CNRS à l’Institut des Sciences de la Terre (Obs. des sciences de l’Univers de Grenoble)
    – Economie : Timothée Parrique, économiste écologique qui a fait sa thèse sur la décroissance.

  2. Merci pour cette liste!

    Pour répondre à des commentaires qui s’étonnent de la présence de certaines personnes, je trouve au contraire que le pluralisme d’opinion (car les personnes cités sont des êtres humains, avec aussi des opinions… politiques, idéologiques, etc.) est nécessaire tant qu’il n’impacte (pas trop) sur les propos scientifiques.

    Bref, j’ai découvert bonpote via un live twitch de la chaine ToutSeComprend (https://www.twitch.tv/videos/1411204890) le jour de la sortie du dernier rapport du GIEC. L’intervenant a cité/recommandé votre article, et il est chercheur travaillant sur cette thématique (impact de la chaleur sur les plantes). Il a l’air aussi assez impliqué sur Twitter (@AnthonyGuihur).

  3. Serge Zaka… qui raconte n’imp à la télé avec Lesgy, ça le fait pas qu’il soit dans cette liste 🙁
    Il faut du monde sur l’agriculture, qu’il soit le seul ici ça craint du boudin.

Nouveau commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

PARCOURS THÉMATIQUE

Pour une presse qui brave demain, votre soutien compte aujourd'hui.

Bon Pote repose entièrement sur le soutien de ses lecteurs en tant que média indépendant. Chaque jour, notre équipe s’efforce d’offrir un contenu précis, de haute qualité, et accessible à tous, afin d’éclairer les enjeux majeurs de notre futur.

À lire également