Sylvie Brunel, une climatosceptique bien trop médiatique

Sylvie Brunel vignette

Sylvie Brunel est la preuve vivante que tous les climatosceptiques n’ont pas encore tous disparu du paysage audiovisuel. Les retrouver sur CNEWS, Valeurs Actuelles ou Contrepoints, cela ne surprendra personne. En revanche, que Sylvie Brunel soit encore invitée sur France 5, BFM TV etc. en 2022 pose un réel problème.

Qui est Sylvie Brunel ?

Pour savoir qui est Sylvie Brunel, vous pouvez regarder sa page Wikipédia, plutôt positive :

Sylvie Brunel est une géographe, économiste et écrivaine française, née le 13 juillet 1960 à Douai. Spécialiste des questions de développement, elle a travaillé pendant plus de quinze années dans l’humanitaire (Médecins sans frontières, Action contre la faim) et a publié une trentaine d’ouvrages consacrés au développement, en particulier aux questions de famine. Elle est à ce jour professeure des universités à l’université Paris-IV – Sorbonne et chroniqueuse régulière du magazine 28 minutes sur Arte.

Il est courant sur les pages des personnalités publiques d’y retrouver une catégorie “controverses”. Ne pas en trouver une pour Sylvie Brunel est pour le moins… surprenant.

Sylvie Brunel, qui a une thèse en économie, est devenue professeur en géographie en 2002, soit un an après sa soutenance d’HDR. Elle rejoint la Sorbonne (Paris IV) en 2007, alors présidée par le géographe Jean-Robert Pitte, actuel secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences morales et politiques, qu’il a rejointe en 2008 et qui a attribué un prix en 2013 à … Sylvie Brunel. Jean-Robert Pitte préside la Société de géographie, dont Sylvie Brunel est administratrice.

Le même Jean-Robert Pitte, avec qui elle coordonne Le ciel ne va pas nous tomber sur la tête : 15 grands scientifiques géographes nous rassurent sur notre avenir, publié en 2010.
Le même Jean-Robert Pitte qui répondait en 2020 à la question :

“L’Homme est-il le seul responsable du réchauffement climatique ? N’est-ce pas lui accorder une responsabilité trop grande que de le rendre responsable des catastrophes présentes et à venir ?

Jean-Robert Pitte : “Cette question mérite mieux que les certitudes assénées à longueur de journée dans les médias, mais aussi par un certain nombre de scientifiques étroitement spécialisés le plus souvent et sans aucune culture historique. Coïncidence n’est pas corrélation.”

Les géographes membres du GIEC apprécieront. Mais concentrons-nous sur les apparitions médiatiques de Sylvie Brunel. Ses interventions dans la presse et sur les plateaux oscillent entre climatoscepticisme et climatorassurisme.

Sylvie Brunel – climatosceptique

La première face de la pièce Sylvie Brunel est son climatoscepticisme. Bien sûr, si vous lui posez la question, elle vous dira que non. Même les meilleurs vous le diront. Sauf que cela fait plus d’une décennie qu’elle étale ses opinions dans ses livres et dans la presse. L’un de ses faits d’armes le plus connu (et désastreux) est certainement la signature d’un courrier envoyé à l’ONU pour dénoncer l’alarmisme climatique. Voici quelques extraits hébergés sur Valeurs Actuelles, avec réfutation :

Au risque de nous faire avoir par la loi de Brandolini, arrêtons-nous là. Ce qui est intéressant, c’est que ce courrier envoyé à l’ONU a été co-signé par tous les climatosceptiques les plus connus de France, à l’instar de Vincent Courtillot, Christian Gérondeau, François Gervais, etc. Tous ont été démystifiés dans des vidéos du Réveilleur sur Youtube, ou encore dans notre livre – moment auto promo – Tout comprendre (ou presque) sur le climat. Mais Sylvie Brunel a aussi une autre face, plus récente.

Sylvie Brunel – climarassuriste

Le climatorassuriste aura tendance à reconnaître un réchauffement, mais dira plutôt que ce n’est pas si grave, qu’on exagère, et que l’homme s’est toujours adapté. C’est exactement ce que Sylvie Brunel a fait lors de très (trop) nombreuses apparitions télévisées.

Nous excuserons Sylvie Brunel, vraiment, mais aux dernières nouvelles, nous n’avons pas le même climat en France qu’au Sénégal. Non seulement de nombreux géographes se sont indigné(e)s sur les réseaux sociaux, mais inutile d’avoir une agrégation en géographie pour comprendre qu’il est ridicule d’avoir un discours pareil. Cela fait peut-être rire Yves Calvi, mais je ne suis pas sûr que les milliers de morts en France en 2003, les centaines de morts en Allemagne et Belgique en 2021 et plus récemment en Inde et au Pakistan, trouvent cela très drôle.

Sylvie Brunel doit-elle continuer à être invitée dans les médias ?

Nous sommes en pleine urgence climatique et les médias ne sont absolument pas à la hauteur des enjeux. Nous l’avons encore vu lors de la sortie du dernier rapport du GIEC. Il est pourtant marqué dans le résumé pour les décideurs du 2e volet du rapport du GIEC qu’ils ont un rôle très important à jouer dans la transition écologique.

Deux options s’imposent alors. La première est de ne plus inviter Sylvie Brunel sans contradicteur. Une option potentiellement compliquée car il faudra quelqu’un qui connaisse bien les enjeux climatiques et qui aurait le temps, la patience et l’envie de réfuter tous ses mensonges et arguments fallacieux. Une perte de temps potentielle, puisqu’il n’y a AUCUN débat sur le réchauffement climatique d’origine humaine et dire le contraire est tout simplement une posture anti-science.

La deuxième solution, la plus simple, c’est de ne plus inviter Sylvie Brunel. Si après de multiples interpellations sur les réseaux sociaux et ailleurs, les médias continuent de l’inviter, c’est qu’ils y trouvent un intérêt. Cerise sur le gâteau, d’après Sylvie Brunel, le gouvernement Macron lui aurait proposé d’entrer au gouvernement. Une climatosceptique au gouvernement donc. Soit elle ment, et c’est grave, soit elle dit vrai, et c’est encore plus grave. Mais ce ne serait pas le premier scandale du gouvernement Macron, le “gouvernement exemplaire”.

Le mot de la fin

Nous avons la chance d’avoir des centaines de personnes compétentes en France pour parler du climat, de la biodiversité, etc. En voici une liste non exhaustive. Au même titre que le reste de la société, les médias doivent prendre leurs responsabilités. Inviter un ou une climatosceptique en 2022 est tout simplement inacceptable. Des dizaines de millions de Françaises et Français ne mesurent pas l’urgence climatique et les conséquences qu’un réchauffement de +1.5°C, +2°C voire plus aura sur leurs vies.

Sylvie Brunel joue du prestige de son titre de professeur des universités et de la réputation de la Sorbonne pour asséner des (contre)-“vérités scientifiques” qui n’ont pas le moindre fondement. Comment celles et ceux qui la lisent ou l’écoutent pourraient-ils faire la différence, puisque c’est un professeur de la Sorbonne qui le dit dans le journal ou à la télé, y compris sur le service public ou dans des journaux comme Le Monde qui lui ouvrent des tribunes estivales ?

Certains crieront à la censure. Certains crieront à la chasse aux sorcières. Que ces personnes viennent démontrer que le réchauffement n’est pas d’origine humaine, ou que la Terre est plate, puis nous pourrons avoir des débats sur ces sujets. En attendant, nous devons avancer, et ce sera sans Sylvie Brunel.

Bon Pote est un média 100% indépendant, uniquement financé par les dons de ses lectrices et lecteurs. La meilleure façon de soutenir Bon Pote ? Devenez Tipeuse/Tipeur !

 Vos partages et réactions sur les réseaux sont également très précieux :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Restez informé.e des dernières parutions

Articles similaires

Commentaires

50

  1. Guy 25 June 2022

    En effet elle est une invitée (très) régulière d’émissions comme C ce soir ou 28 minutes, de la même manière que Denis Olivennes, depuis qu’il a sorti son bouquin anti-sobriété ou les quelques économistes libéraux qu’on voient tout le temps qui nous expliquent que c’est l’innovation et la croissance qui nous sauveront. La liste de ces climarassuristes pro-croissance, pro-chimie, pro géo-ingénierie, dont dispose les rédactions de ces émissions est en raison de l’irrationalité de leurs positions logiquement toute petite en comparaison de la quasi intégralité des experts compétents qui ont compris l’ampleur du problème, du coup comme Sylvie Brunel ce sont toujours les mêmes qui reviennent.

    Je suis persuadé que lorsqu’on sera à +3 ou+4 degrés avec des situations de famines partout, des Claude Alegre ou des Sylvie Brunel, on en trouvera encore et ils nous expliqueront toujours qu’on en fait trop et qu’il y a des opportunités à saisir.

    Tout à fait d’accord avec votre conclusion, le vrai problème c’est l’entêtement de ces rédactions. Plutôt que de faire développer le thème de l’émission par des experts compétents et faire une heure de bonne vulgarisation, les rédactions préfèrent traiter le thème sous la forme d’une discussion oui/non ou pour/contre et ça donne toujours un déroulé médiocre car les experts gâchent leur temps de parole pour répondre aux irrationalités des climarassurites. Du coup je m’interroge de savoir pourquoi ils procèdent de cette manière. Est-ce que c’est parce que c’est plus télégénique ou est-ce que parce les journalistes pensent que c’est ça la neutralité.

    Reply
  2. Moi 18 June 2022

    En tout cas le sujet a bien réveillé le Climatosceptique endurci Lionel, 12 messages quand même ! Sans doute comme l’essentiel, Aisé, qui ne veux surtout pas partager le bien commun . Inutile de perdre son temps…

    Reply
  3. Vieuxprofpaume 18 June 2022

    L’agitation médiatique incroyable autour de la question environnementale au sens large est surtout due à la conjonction de deux faits : l’observation des phénomènes climatiques et des études faites sur ces phénomènes à partir de modèles. Le problème est que les modèles ont de grandes difficultés à représenter lesdits phénomènes et que cette incertitude n’est pas bonne pour la Science en général et pour l’Humanité en particulier. Au milieu du siècle dernier, le biologiste J. Rostand, fils d’Edmond, avait dit “A une époque où il n’y a jamais eu autant de Science, force est de constater qu’il n’y a également jamais eu autant de fausse Science. Aujourd’hui la conséquence du flou lié à l’incertitude des “previsions” est comme avant la prolifération de sachants de pacotille, politicards ou autres, qui exploitent sans vergogne la terreur issue de l’ignorance tout comme la terreur de l’an mil à règne à son époque sur la Chrétienté. L’honnêteté basique serait d’accepter qu’il y a une marge d’erreur dans l’analyse des problèmes si complexes poses par ce type d’études d’autant plus qu’il ne s’agit pas seulement d’avoir des ordinateurs toujours plus gros mais aussi et surtout d’avoir de meilleurs modèles. Et ça n’est pas encore tout cuit il faut encore de la réflexion. Entretemps il y a des décisions à prendre et évidemment il y a intérêt à éviter de se tromper. C’est possible en ne se précipitant pas stupidement sur des choix irréversibles qui auraient pour conséquences de tuer l’économie. Mais docteur le malade est mort. Oui mais il est mort guéri. C’est clair non.

    Reply
    1. Bon Pote 18 June 2022

      Bonjour, vous semblez ne pas DU TOUT comprendre comment marchent les modèles climatiques; Bonne lecture : https://bonpote.com/les-modeles-climatiques-sont-ils-fiables/

      Reply
      1. Lionel 18 June 2022

        On est plusieurs à vous dire que le problème n’est pas le constat, mais l’explication, mais nous n’entendez pas ….

        Reply
    2. Taunaih 18 June 2022

      Y’a pas d’avis en sciences exactes. 2+2=4, je vais crier au scandale et dire “Je ne suis pas de cet avis”?
      Avec la modélisation du climat ce n’est pas exact, je l’accorde, mais on n’a pas non plus une incertitude si grande pour qu’il y ait des avis aussi opposés. On a montré mathématiquement que c’est la merde, alors c’est peut-être un peu moins la merde que prévu (ou un peu plus) mais globalement on EST dans la merde. Donc arrêtons de dire “à mon avis” , “je pense que”… Quand les chiffres sont aussi criants. Le problème de l’opinion publique c’est que les gens n’ont aucune idée des proportions. Les écolos qui vont en jet privé au giec c’est peut être une goutte dans un océan. S’il faut réunir les gens pour prendre une décision, qu’on pollue, ça sera toujours mieux que de rester chez soi à s’astiquer le poireau sous la clim.
      Bref la dame est une connasse, surtout avec la carrière qu’elle a eue, aucune excuse.

      Reply
  4. xavier petetin 18 June 2022

    A chaque fois qu’on nous demande de rouler 20km moins vite à cause de la pollution , on vous manipulé car dans le même temps , on ne demande pas aux entreprises les plus polluantes de baisser leur activité de 20% , idem quand on nous informé que les voitures de luxe seront épargnés de certaines taxes Carbonne ou quand on voit 150 jet pour amener les écolos au GIEC , on peut aussi parler des taxes ordures ménagères , pour le traitement des déchets que l’on déverse dans des décharges a ciel ouvert sur tout le territoire , il y a tellement d’exemples , a vous de choisir celui qui vous plaît , on peut aussi dire que personne ne sait dépolluer les batteries lithium des voitures électriques soit disant non polluantes fabriquées avec des matériaux extraits du sol par des engins a moteur thermique et nécessitant une énorme consommation d’énergie pour être transformés .

    Reply
  5. DUMAS CHASTANG ELsa 17 June 2022

    Bonjour,

    Il y a bien un onglet ‘cotnroverse et prise de positions’ sur sa page Wikipédia :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Sylvie_Brunel.

    Bonne journée

    Reply
  6. Tristan 17 June 2022

    Ne pas être climatosceptique c’est être un 100 de QI.

    Personnellement, au dessus de 130, le doute m’habite.

    Reply
  7. Adrien 17 June 2022

    Je n’ai pas trouvé dans ma veille, à mon grand étonnement : y a t-il des associations ou groupes politiques qui militeraient pour qu’une loi condamne, dans le cadre de la liberté d’expression, le climatoscepticisme (au même titre que le négationnisme, l’incitation à la haine, l’apologie de crimes de guerre…) ?

    Reply
  8. LuiAussi 17 June 2022

    Il ne faudrait pas oublier non plus P.Praud qui certes fait sans doute partie “des CNews”, mais à qui RTL donne une large place scandaleuse tous les jours, dans leur émission “P.Praud (climatosceptique) discute avec son fan club”…

    Reply
    1. yannick 18 June 2022

      Et bien sur !!! Tant qu’on y est interdisons tous les avis contraires aux propagandes infusées par les médias d’état. Pourquoi les gens qui ont un avis contraire serait interdit ?

      Reply
  9. patrice f 17 June 2022

    Bonjour et merci pour le boulot. Je débarque vraiment sur le sujet Syl Bru (j’ai du passé à côté de son existence).

    Autant, on perçoit vraiment, au travers l’article, le côté “boulet” de cette personne contre les actions objectivement nécessaires, autant, j’ai écouté plusieurs interventions plus longues que l’extrait et il y a quand même de la matière pas totalement déconnante dans ce qu’elle raconte.

    Aussi me vient cette question : y a t il eu une ou des occasions de débattre publiquement avec elle pour arriver à faire émerger de ses propos ce qui va dans le bon sens de ce qui est sans effet voire contre productif. La méthode si envisageable serait peut être innovante et constructive. Car bien que plus simple, vouloir faire taire quelqu’un produit l’effet inverse…

    Reply
  10. LIonel 17 June 2022

    Oui, oui, oui, relisez le premier rapport de 1990 et ses prévisions ….
    Les compétences de ceux qui contrargumentent sur le rôle du CO2 me semblent un peu plus étoffées que celles de ceux qui défendent l’idée de la terre plate ou que celles de ceux qui les mettent sur le même plan. Vous vous êtes fait enfermer dans une peur incontrôlable qui vous pousse à vous agiter dans tous les sens pour servir ceux qui viennent de faire passer que les voitures de luxe, les jets privés et les yachts seraient exemptés des taxes promises aux quidams, un peu comme quand ils annoncent que pour l’assemblée les pass ne n’appliquent pas. Et vous, comme le lapin pris dans les phares, vous courrez, vous courrez. Et si le réchauffement n’était pas le CO2, et si le CO2 était une solution plus qu’un problème. Vous pensez vraiment que la voiture électrique est la solution au réchauffement et que pour les faire rouler, les éoliennes vont suffire ? Pas une seconde vous avez l’impression d’être pris pour un jambon ?

    Reply
    1. Ddu 17 June 2022

      Lionel, la Terre est plate. Ca se voit. Ptolémée avait tort.Tous les objets ne tombent pas à la même vitesse. Ca se voit. Galilée avait tort.
      La voiture électrique ne résoudra rien: on finira par tomber sur d’autres limites géologiques. La solution au problème est l’éradication du problème lui-même c’est-à-dire l’humanité.

      Reply
  11. Arno37 17 June 2022

    Ce qu’il se passe est naturel: le fait que l’Amazonie crame deux fois plus vite depuis que Bolsonaro est au pouvoir c’est une pure coincidence.
    Les anciens qui année après année voient les glaciers reculés dans les alpes, c’est la vue, c’est naturel.
    La banquise fond, c’est un mythe elle se refroidit même… D’ailleurs, le mec qui vit aux Maldives qui voient les eaux montées, c’est du fake, c’est uniquement pour faire parler de lui, l’eau qui monte ça attire les touristes, c’est bon pour l’économie et c’est bien le principal…
    On brûle de plus en plus de pétrole, oui mais c’est normal, c’est le progrès…. et puis la clim’ quand on est en voiture et qu’il fait 25° au soleil, on est bien content de la trouver. Donc les émissions de CO2 elles ont bon dos… On va quand même pas se privez pour nos gosses….
    Bref, vivons notre vie, profitons… Nos enfants, ils feront comme nous, ils s’adapterons et puis nous, on sera mort alors…. on s’en fout, chacun sa vie…
    Et pis, on sais tout que les écolos sont à la solde des lobbys…. mais oui vous savez bien les lobbys écolo là, enfin tout le monde sait qui sait… Je ne trouve pas le nom…. Les pétroliers à coté, c’est rien…
    Et puis ils nous emmerde les écolos à penser aux générations futures, ils peuvent pas penser qu’a leur gueule et leurs porte-monnaie, non?

    Reply
  12. Joaquin 17 June 2022

    Wikipedia est rédigé pas ses lecteurs. Pourquoi ne pas ajouter justement une rubrique controverses à sa page wikipedia? Avec comme référence ce post (et d’autres source)

    Reply
    1. Bon Pote 17 June 2022

      Oui très bonne idée. Je crois qu’il faut avoir un compte vérifié pour mettre à jour des pages ? Si une lectrice ou un lecteur peut le faire, ça serait super effectivement.

      Reply
      1. Justin 17 June 2022

        Plein de modifs en cours, par contre ses prises de positions climatosceptiques étaient déjà indiquées (pas dans une rubrique controverse, mais c’était indiqué)

        Reply
      2. Justin 17 June 2022

        « controverses ». Ne pas en trouver une pour Sylvie Brunel est pour le moins… surprenant.”

        Plein de modifs en cours sur wikipedia depuis la sorti de cet article

        Ses prises de positions climatosceptiques étaient déjà indiquées (même si ce n’était pas dans une rebrique “controverse”)

        Reply
  13. sd 17 June 2022

    Hasard ou coïncidence, elle inspire beaucoup les membres de la FNSEA https://www.youtube.com/watch?v=karI2d4jJVA

    Reply
  14. Lionel 17 June 2022

    En politique quand on est en désaccord avec la bien pensance on est fasciste, en écologie on devient “plattiste”.
    J’aime bien les contre-arguments du type “elle a dit ça, hé bien c’est faux ! “.
    On m’a opposé ici que si le GIEC s’était trompé en 1990 c’est parce que les ordinateurs n’étaient pas assez puissants et les smartphones pas encore inventés…. en 1969, en 1986, en 1990 il a été annoncé qu’en 2000 ou 2020 tout serait ravagé, cramé, engloutit sous les eaux. Il serait peut être temps de travailler à la préservation de l’environnement causés par tous les gestes quotidiens désastreux : jetés de mégots, de sacs plastiques, décharges et vidanges sauvages je pense qu’il peut avoir ici un accord global de l’utilité de combattre ces pratiques, le reste me semble plus de l’agitation inutile (en tout cas elle l’est jusqu’à ce jour), pire, elle concoure au réchauffement, alors …

    Reply
    1. Cyrille 17 June 2022

      “(en tout cas elle l’est jusqu’à ce jour)” cette phrase qui résume toute la posture climatoscepticorassuriste 😀

      Reply
      1. Lionel 17 June 2022

        Ben non, c’est une posture juste observationnelle ! L’augmentation du CO2 n’a en rien été infléchie et les prévisions sont fausses ….Libre à vous de faire les interprétations qui vous font plaisir

        Reply
        1. Carole 17 June 2022

          A mon avis, tout le monde (écolos y compris) espère que le GIEC se trompe, mais est-ce une raison pour ne rien faire ou si peu? Personnellement, je n’ai pas envie de tenter, les enjeux sont bien trop grands et les effets délétères d’origine anthropique sont déjà observables.

          Reply
          1. Lionel 17 June 2022

            Vous êtes soumise à la peur qu’ils vont ont imposée et vous la prenez pour une conscience citoyenne

            Reply
          2. Carole 17 June 2022

            On a tous nos peurs. La peur d’une crise climatique qui est déjà là est effectivement plutôt rationnelle à mon sens. La peur du changement beaucoup moins.

            Reply
          3. Lionel 17 June 2022

            Crise climatique, crise sanitaire, crise politique. Vous ne voyez rien ?

            Reply
          4. Arno37 17 June 2022

            Bonjour Lionel,
            Mais si tu dis vrai, a qui ça profite????
            Les puissants, ceux qui ont l’argent, ont tout intérêt à taire ce qui touche aux réchauffement climatique (comme l’as fait Total en 1970) et à se raccrocher à tes arguments qui consiste à dire c’est du fake, je continue à bruler du pétrole tant qu’on en peut…. (j’exagère volontairement….) et à m’en mettre plein les poches (Pouyanné est le meilleurs exemple…)
            Quels intérêts ont ces mêmes personnes à manipuler le peuple pour élire des élus de gauches (en partant du principe primaire qu’ils vont taxer les riches et que les écolos votent à gauche…) au pouvoir quand on est déjà puissant et riche?
            Quels intérêts ont des entreprises puissantes (les exploitants pétroliers, agro-industries, chiimie… etc) à promouvoir un faux réchauffement climatique quand on sait que les premiers montrer du doigt ce seront eux? (avec les risques que ça comprends)
            J’aimerais, si tu le veux bien, que tu m’éclaires là-dessus car ce sujet m’intrigue beaucoup? Dire que les écolos sont à la solde de je ne sais qui, c’est très facile, maintenant j’aimerais vraiment savoir, selon toi, Qui me manipule ?
            Je te remercie pour ton retour.

            Reply
          5. Lionel 17 June 2022

            La peur profite forcément non pas à ceux qui ont l’argent mais à ceux qui ont le pouvoir. Parfois ce sont les mêmes, je te l’accorde. Les entreprises font leur business et je t’assure avec conscience, librement consentie ou imposée nous sommes bien plus que dans n’importe quel autre pays au monde taxés pour l’écologie, une nouvelle taxe vient d’ailleurs de voir le jour aujourd’hui uniquement française sur le recyclage des produits,. En plus du coût important et des augmentations démentes on nous ajoute des taxes par dessus tout ça. Bientôt la désindustrialisation sera t-elle que les objectifs écolos seront remplis, mais sans plus aucune activité dans notre pays et même les entreprises de service rament de nos jours ! Il faut forcément des entreprises pour extraire le pétrole, nous l’utilisons tous et Total, tellement décrié, est peut être l’entreprise qui paie le plus d’impôts et qui investit le plus dans le renouvelable car tu peux leur faire confiance, ils savent plus que n’importe qui d’autre que leur ressource est limitée et qu’il va leur falloir diversifier leurs affaires. Les associations vivent de leur subventions et à bien y regarder leur financement semblent assez étranges et forcement leur course est tout autant vers les subventions que vers l’objet de leur combat. Bien sûr ils trouvent légions de petits soldats qui à moindre frais (j’écris sur les forums, j’écris sur des pancartes en carton, je me colle les mains sur le bitume) se font les relais passifs de ce qui leur semble la bonne conscience collective mais qui n’a d’autres buts que d’alimenter d’autres caisses, pas mieux, pas pire que celles qu’elles décrient. Est-ce que tout le monde se fout de tout, je ne pense pas, mais est ce qu’il est facile d’utiliser les transports en commun en dehors des centre villes des très grandes villes, non, est il facile de prendre son vélo tous les jours, non, et tant de difficultés se dressent et tant de discours haineux se déversent et tant de propos débiles et politisés viennent pervertir ce qui n’aurait jamais du être politisé qu’à la fin, rien ne se fait pour l’environnement. Alors pensez global je veux bien, mais agir local reste la base, alors si on lutte contre les mégots par terre, contre le sacs jetés n’importe comment, il est impossible de faire 100m sur n’importe route de france sans rien trouver de cette nature sur le sol. Ce combat je le trouve légitime. Donc ce qui te manipule est sans doute ta volonté d’être dans le camp du bien, peut être une absence de sens critique et surtout ta sur consommation d’une information monolithique. Refuser le débat sans arrêt n’apporte pas beaucoup de diversité dans sa connaissance, mais je te remercie d’avoir posé ces questions,

            Reply
          6. Arno37 17 June 2022

            Je suis désolé Lionel, je n ai pas l impression que tu réponde à ma question qui manipule les écolos et tire les ficelle de ce que pourrait être un rechauffement climatique “fake”. Certaine de tes reflexions ont du sens, oui on est pétrole dépendant, oui les actions locales sont importantes, mais ça ne répond pas à la question QUI? Les puissants n y ont aucun intérêt hormi retourner le bas peuple contre eux…. Je veux bien débattre comme tu le dis pour écouter vos arguments mais tu parles de quelqu un ou quelque chose qui nous “manipule” moi et tout les écolos? A te lire, ça te semble évident pourtant…. Je ne demande pas grand chose Qui? ou quoi?

            Reply
          7. Lionel 17 June 2022

            La peur est le vecteur. Car la peur permet de contenir et de soumettre. Dans une pièce si tu terrorises une douzaine de personnes non seulement tu obtiendras bien plus d’eux que si tu essaies de les convaincre de la véracité de ton point de vue, et tu auras aussi le vertige de la puissance sur eux. Donc le quoi est la peur et ça marche ! La plupart de ceux qui exigent des éleveurs de ne pas nourrir leurs animaux avec des OGM alors même que la démonstration de la toxicité de ces OGM ingérés n’a jamais été faite, qui s’affichent faucheurs volontaires, ces mêmes ont accepté le doigt sur la couture , pour la plupart, la thérapie génique imposée par la peur.
            Et donc voici le qui : les politiques et quelques dirigeants mal intentionnés. les premiers par avidité du pouvoir, les seconds par celle de l’argent. Enfin la volonté d’appartenir au clan du bien, de ceux qui savent, de ceux qui veulent montrer qu’ils savent plus que les autres, donc l’avidité de la renommée. J’ai beaucoup lu les propos de la fondation Hulot, de Greenpeace, le GIEC, Oxfam, j’ai ai vu les monstruosités qu’ils sortent, les erreurs monumentales qui les décrédibilisent et qui assurent de leur volonté non pas de partager des faits mais d’entrainer avec eux les crédules et donc ces ONG sont aussi des candidats au “Qui” avec leur avidité financière, cette avidité qu’ils dénoncent chez les autres. Donc la peur ne retourne pas le bas peuple contre les puissants, bien au contraire ! On le vit depuis que le GIEC existe, depuis que les OGM ont été inventé, depuis que le Coronavirus est devenu une vedette. A chaque fois les voix discordantes subissent des foudres d’une telle force que ça montre que seule la force est de nature à les contrer, pas la raison. Le père fouettard n’avait pas d’autre ambition dans les familles, tout comme le diable etc etc ….La peur irrationnelle qu’on veut faire croire rationnelle à tel point qu’elle ne peut être contredite sous peine de ….mort !

            Reply
          8. Arno37 17 June 2022

            Je pense que la peur est partagé Lionel, oui j ai peur pour l avenir de la planéte et de ceux qui vont y habiter c est une certitude….
            Mais aujourd hui cette peur ou crainte m oppose de façon nette et précise aux puissants que tu décris politique et multinationales… Bolsonaro, Trump, Jinping, Macron, Trudeau, Poutine sont ou ont été parmi les personnes les plus puissantes du monde… Honnêtement, tu penses vraiment qu ils ont intérêt a créer de toute piéce un réchauffement climatique pour contrôler les gens…Dans certain cas, l oppression suffit et pas besoin de rechauffement…(Bolsonaro, Poutine, Jinping) ils veulent simplement faire du fric et faire tourner leurs économies quoiqu il en coute. Les écolos sont voué aux silences, anonymisé… Moi je serais rompu aux silences là bas, décrédibilisé, peut être mort car l autorité est “différente” un peu la situation que tu décris pour toi en France….
            Donc oui, la peur me fait réagir oui c est certain, je suis lucides, mais la partie sur la manipulation des politiques et autres je n y crois pas un instant dans les pays ci dessus je pense prouver que ton argumentaire est discutable.
            Enfin pour ton exemple des 12 personnes brutalisé dans la piéce, je suis sceptique également, la force fonctionne sur 12 personnes dociles… Si tu mets 1 ou 2 têtes brulées qui se rebiffent, tu peux avoir un effet de groupe et la domination change de camps….
            Voila, tu es le premier a me répondre de façon argumenté et je t en remercie, je ne suis pas plus convaincu, de fait, pour ces notions de manipulations généralisé sur un phénomêne qui pour moi emmerde tout le monde que l on soit écolos qui a peur de l avenir, Géant pétroliers qui veut faire son business tranquille, politiques qui voudraient faire tourner leur économie comme bon leur semble, et les climatosceptiques, stigmatisé, en France pour leur pensée mais surement apprécié au Brésil, Canada, US (sous Trump) pour les mêmes raisons….

            Reply
          9. Lionel 18 June 2022

            Ils ne créent bien sûr pas le réchauffement climatique mais ils l’exploitent à fond ! Placer tout un peuple sous le joug d’activistes de la peur est détestable, politiser l’écologie est détestable.

            Reply
          10. Arno37 18 June 2022

            Les activiste veulent une prise de conscience politiques… Si l’écologie est politisé il y a une raison. En france, l extrême droite s en cogne, le rechauffement climatique entrainera des migrations et eux ça les dérange. Le bloc Macron LR préfère se concentrer sur une bonne économie bien florissante… intérêt moindre pour l écologie car leur électorat est plutôt aisé et se pense protéger ou moins exposer du fait de leur manne finabcière…. Reste le bloc de gauche, plutôt populaire, fortement impacté….
            La politisation de l écologie vient de là…. elle est regretable je te l accorde….Mais en disant ça en France, l écologie c est 30-35% de la population, autant que les racistes….

            Reply
          11. Lionel 18 June 2022

            Voilà où mène la politisation de l’écologie, quand tu dis qu’il y 30 à 35% de racistes je pense qu’il n’y en a pas le 1/100. S’il y avait plus de 20 millions de personnes persuadées que la race blanche est supérieure aux autres penses tu que notre pays serait celui qu’il est ? Quand tu prends soin de bien stigmatisé Trump, je pense que le monde et que les américains ne sont pas mieux avec Biden. Et quand je compile tout ça et que je vais t’écouter parler d’écologie, je vais me dire que tu n’es peut être pas objectif et que tes sources d’information ne sont peut être pas les plus indépendantes.

            Reply
          12. Arno37 18 June 2022

            Je constate Lionel je constate, MLP + EZ aux présidentielle c est 30%, c est un fait…
            Je stigmatise Trump et Bolsonaro car car climato sceptique assumés et violent dans les actes et/ou leur paroles qui font régner la peur dans leur pays. Je ne fais pas l apologie des US Biden a beaucoup promis et peu agis.
            D ailleurs je m étonne te voir dédouaner Trump, ol défend tes idées et a voulu imposé sa bienpensance. Mais dans ce cas ça ne te dérange plus…. c est discutable vu ton point de vue sur la grande manipulation…. Les puissants se cognent des écolos, et se foutent du réchauffement climatique…. Regarde la politique mondiales, Macron est-il ravi de devoir batailler avec la Nupes et son programme écolos? je ne crois pas. Bolsonaro en a t il quelque choses a faire des écolos non car il les fait taire (2 journalistes defendant l amazonie ont disparu dans la semaine), Trump est sorti de l accord de Paris sous pression des écolos?? pas gagné. Tu nous abreuves de ta théorie de la manipulation des écolos mais rien dans tes arguments n est en accord avec l actualité. Rien

            Reply
          13. Ddu 17 June 2022

            Arno37 vous perdez votre temps avec Lionel puisque d’entrée il vous dit que vous refusez le débat alors que vous essayez justement de débattre! Quand il y a des gens comme cela, il vaut mieux laisser tomber et pour le coup effectivement refuser le débat parce que ca ne servira à rien.

            Reply
          14. xavier petetin 18 June 2022

            A chaque fois qu’on nous demande de rouler 20km moins vite à cause de la pollution , on vous manipulé car dans le même temps , on ne demande pas aux entreprises les plus polluantes de baisser leur activité de 20% , idem quand on nous informé que les voitures de luxe seront épargnés de certaines taxes Carbonne ou quand on voit 150 jet pour amener les écolos au GIEC , on peut aussi parler des taxes ordures ménagères , pour le traitement des déchets que l’on déverse dans des décharges a ciel ouvert sur tout le territoire , il y a tellement d’exemples , a vous de choisir celui qui vous plaît , on peut aussi dire que personne ne sait dépolluer les batteries lithium des voitures électriques soit disant non polluantes fabriquées avec des matériaux extraits du sol par des engins a moteur thermique et nécessitant une énorme consommation d’énergie pour être transformés .

            Reply
          15. Ddu 17 June 2022

            Bien sûr: tout cela est de la faute des Yankees comme l’invasion de l’Ukraine: en effet Biden a ordonné à Poutine qu’il envahisse l’Ukraine et il s’est exécuté. Le réchauffement climatique que personne ne nie plus aujourd’hui (maintenant on n’est plus d’accord sur les causes) est de la faute de l’OTAN. La crise sanitaire c est encore un Yankee du nom de Bill Gates et la crise politique bein c ‘est aussi les Yankees. Ah c’est Yankees, s’ils n’existaient pas il faudrait les inventer!

            Reply
          16. Lionel 18 June 2022

            Si vous n’avez pas les informations de la position des américains en Ukraine depuis 2014, j’en suis désolé pour vous. Mais sans connaissance, il est difficile de débattre car l’interlocuteur n’opposera que sa bonne conscience : “la guerre , c’est pas bien…;”

            Reply
    2. John 17 June 2022

      Le GIEC n’a jamais dit qu’en 2000 ou 2020 tout serait cramé englouti. Merci de montrer par votre commentaire à quel point les climato-sceptiques sont ignorants ou menteurs, voire les deux. Et oui, nier l’effet de serre des émissions de CO2 anthropiques est aussi crétin que nier la gravité et dire que la terre est plate (sinon, de l’autre côté, on tombe n’est-ce-pas?). Quand à la remarque sur les mégots etc…, c’est la diversion classique de ceux qui ne veulent rien faire ; il y a 9 limites planétaires, 5 sont dépassées dont le climat et la pollution de la biosphère (plus biodiversité, cycles biochimiques et utilisation des sols). Dire que l’on ne doit pas se préoccuper de l’un pour se préoccuper de l’autre n’a aucun sens.

      Reply
      1. Davis 17 June 2022

        Je viens d’aller voir le rapport du GIEC 1990, et en particulier l’annexe “ANNEX: CLIMATIC CONSEQUENCES OF EMISSIONS”. La courbe de projection de température la plus élevée prévoyait +0.8°C en 2020… Nous sommes à 1-1.2°C. Je ne vois pas très bien où est l’erreur sur l’impacte des émissions sus la température… Chaque affirmation du GIEC est associée à un niveau de confiance, qui n’est pas le même évidement selon les affirmations. Mais sur le fait que le réchauffement climatique est entropique, cela a toujours été dit par le GIEC et avec un niveau de confiance qui n’a fait qu’augmenter depuis les premiers rapports.

        Et les deux primères phrases du rapport du rapport pour décideurs de 1990:
        We are certain of the following:
        • there is a natural greenhouse effect which already
        keeps the Earth wanner than it would otherwise be
        • emissions resulting from human activities are
        substantially increasing the atmospheric concen
        trations of the greenhouse gases carbon dioxide,
        methane, chlorofluorocarbons (CFCs) and nitrous
        oxide These increases will enhance the greenhouse
        effect, resulting on average in an additional warming
        of the Earth’s surface The main greenhouse gas,
        water vapour, will increase in response to global
        warming and further enhance it

        Un peu plus loin sur la même première page:
        “This will result in a
        likely increase in global mean temperature of about
        1°C above the present value by 2025 […]”

        Plutôt précis pour une prédiction complétement fausse…

        Donc, comme l’a demandé Isabelle, quand vous affirmez que le GIEC s’est complétement trompé et se trompe encore, merci de fournir les sources, parce que ce n’est pas sur la fois d’un commentaire sur internet qu’on devrait remettre en cause un consensus scientifique maintenant très bien établi.
        Et si vous avez ces sources, qu’elles sont solides, publiez les donc! Pleins de lobbies seront très heureux de vous soutenir et de remettre en cause ce consensus sur des base scientifiques.
        Mais si vous avez ces sources solides, vous n’êtes pas le seul (à commencer par les auteurs de sources en questions), donc la question est pourquoi le consensus serait si fort aujourd’hui sur cette question si des données solides venaient les contredire…?

        On en arrive à la question de fond. Si vous ne faites pas confiance au GIEC (et donc à la science dans le domaine du climat)
        1) Pourquoi ferait on plus confiance à d’autres sources?
        2) comment définissez-vous à qui vous accordez votre confiance? D’abord en fonction de la méthode employée pour établir le savoir ou plutôt en fonction du message transmis (qui vous arrange ou vous plait plus ou moins…)?

        Reply
        1. Carole 18 June 2022

          Faire douter, encore et toujours.
          Vous avez peur du dérèglement climatique? Vous êtes manipulés par de gens avides de pouvoir et d’argent (d’ailleurs n’est ce pas déjà le cas en grande partie?).
          Vous croyez au rapport du GIEC? Ils se sont trompés dans leur rapport d’il y a 20 ans sur les détails de comment cela allait se passer exactement, pourquoi y croire maintenant ?
          Il y aura toujours un moyen de mettre le doute, c’est une méthode de manipulation éprouvée (cf docu Arte – fabrique de l’ignorance notamment avec le tabac et le glyphosate). Les discours climatosceptiques le font très bien. Avoir un regard critique oui c’est nécessaire, des débats encore plus. J’ose espérér que mettre le doute pour justifier l’inaction face à un modèle dont les conséquences sont désormais malheureusement de plus en plus visibles, sera de plus en plus difficile à l’avenir. Très bon article, je ne suis pas pour exclure les climatosceptiques du débat, mais il est certain qu’il faut alors un débat et non un exposé sans réponse en face.

          Reply
          1. Justin 19 June 2022

            (cf docu Arte – fabrique de l’ignorance notamment avec le tabac et le glyphosate)
            .
            Il n’y a JAMAIS eu aucun doute sur la dangerosité du TABAC (on le savait depuis Cristophe Collomb)
            .
            Il n’y a JAMAIS eu aucun doute sur l’ innocuité du Glyphosate (à dose normale d’utilisation)

            Reply
    3. Isabelle 17 June 2022

      Vous avez raison il est temps de faire quelque chose : par contre les mesures que vous proposez, arrêter de jeter des mégots, des sacs plastiques, certes c’est condamnable et polluant, mais juste c’est pas dans l’ordre de grandeur de ce qu’il faut faire et des enjeux. Vous êtes à côté de la plaque ! J’aimerais que vous me donniez les références des documents scientifiques du GIEC annonçant que tout serait cramé en 200 ou 2020. Et même en admettant qu’ils se soient trompés, ils se sont peut-être trompés sur la date, mais pas sur les évènements. Alors arrêtez de noyer le poisson sur des tergiversations de ce type sans aucune espèce d’importance.

      Reply
      1. Lionel 17 June 2022

        Il est bien plus facile de dire aux autres ce qu’ils doivent faire ! Les documents sont LES RAPPORTS ! Et vous aussi vous faites partie de ceux qui disent “ah oui peut être ils se sont trompés mais ….” mais non, pas de mais, ils se sont trompés, point et ils continuent ! Avez vous pris le temps de regarder le profil des membres du GIEC ? Bon sang, recherchez par vous même plutôt que de suivre aveuglement les propos de ceux qui veulent que vous repreniez leurs délires. Qu’avons à gagner de dire qu’il faut peut être regarder ailleurs ????

        Reply
        1. Cyrille 17 June 2022

          Vous savez quel est votre problème Lionel ? C’est que, tout comme vos sacs plastiques et les mégots, le réchauffement climatique et ses conséquences se voient. Années après années ils sont de plus en plus visibles, tangibles, présents. Alors à vrai dire je n’ai même plus besoin du GIEC pour me dire que cette planète se réchauffe à vue d’œil. C’est ballot.

          Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Restez informé des dernières parutions

RESTEZ INFORMÉ DES DERNIÈRES PARUTIONS