Elon Musk est officiellement un ennemi pour la lutte climatique

Elon Musk cover

Nuancer l’action d’Elon Musk pour lutter contre le changement climatique était encore possible il y a deux ans. Aujourd’hui, il est clairement un ennemi pour la lutte contre le changement climatique.

Elon Musk est-il climatosceptique ? Historiquement, non. Il pense que le changement climatique est l’une des deux plus grandes menaces pour l’humanité, avec l’intelligence artificielle. Mais son action et ses discours actuels mènent-ils au même résultat, c’est-à-dire l’inaction ? Sans aucun doute. Son influence pour imposer la voiture électrique est très largement effacée par ses discours et actions des deux dernières années.

Depuis qu’il a racheté Twitter, la plateforme en ligne est devenu le Far West, et les climatosceptiques sont en roue libre, sans modération. Mais quand Elon Musk s’y met lui-même, c’est la dernière goutte d’eau qui finit de faire déborder l’océan de fake news.

La dernière sortie climato-dénaliste d’Elon Musk

Ce dimanche 25 juin 2023, Elon Musk nous a gratifiés d’une sortie dont lui seul est capable. Un best-of de bêtises, empli de l’assurance dont seul un milliardaire égocentrique peut être capable :

Une rapide traduction de ses propos :

Il est important de noter que ce qui se passe à la surface de la Terre (par exemple l’agriculture) n’a pas d’impact significatif sur le changement climatique.

Le risque de changement climatique est essentiellement dû au déplacement de milliards de tonnes de carbone des profondeurs de la terre vers l’atmosphère.

Au fil du temps, si nous continuons à agir de la sorte, la composition chimique de notre atmosphère changera suffisamment pour induire un changement climatique significatif.

Elon Musk évoque le changement climatique comme si celui-ci n’avait pas encore vraiment d’impact significatif, et qu’il n’y avait donc pas vraiment d’urgence à agir.

Ce tweet a provoqué une réaction très forte, certes, comme chacun des tweets d’Elon Musk. Mais cette fois-ci, ce sont notamment des dizaines (centaines !) de scientifiques de renom qui ont repris ses propos pour indiquer que Musk racontait n’importe quoi.

Fact-checking et loi de Brandolini

Répondre aux climatosceptiques et autres trolls sur les réseaux sociaux n’est pas toujours une bonne idée, notamment parce que vous pouvez tomber en pleine loi de Brandolini. La loi qui précise que la quantité d’énergie nécessaire pour réfuter des idioties est supérieure d’un ordre de grandeur à celle nécessaire pour les produire. 

Mais ici, c’est Elon Musk. Et Musk a un pouvoir d’influence et de nuisance que peu de personnes ont sur la planète. Plusieurs scientifiques l’ont bien compris, et n’ont pas attendu pour le réfuter. Le plus connu d’entre eux étant Michael E. Mann, qui est allé jusqu’à faire un corrigé de son tweet :

Allons plus loin dans le fact-checking, avec quelques sources.

  • Le changement d’affectation des sols est responsable d’environ 10 % des émissions actuelles de CO2 annuellement, et environ 30 % au total (cumulées) depuis 1850.
Source : Global Carbon Project 2022
  • L’agriculture et le changement d’affectation des sols, représenté par le secteur AFOLU (Agriculture, Forestry and Other Land Uses) dans les rapports du GIEC, c’est environ un quart des émissions de gaz à effet de serre (donc pas que le CO2). Pour l’année 2019, en émissions directes, le secteur représente 22% des émissions totales. Plus que les transports et la construction réunis !
  • Dans le 3e volet du dernier rapport du GIEC, on peut lire dans le résumé technique que Le secteur AFOLU a représenté en moyenne 13 à 21 % des émissions anthropiques totales de gaz à effet de serre dans le monde au cours de la période 2010-2019.
Figure TS.6 – Total des émissions anthropiques directes et indirectes de GES pour l’année 2019 (en GtCO2-eq) par secteur et sous-secteur

Un autre graphique intéressant pour voir l’impact du secteur par zone géographique :

Source : Lamb & al. 2021 : A review of trends and drivers of greenhouse gas emissions by sector from 1990 to 2018

Notons qu’il est IMPOSSIBLE de limiter le changement climatique à +1.5°C de réchauffement mondial sans changer la production et la consommation alimentaires. Impossible. Ce papier de Clark & al. 2020 montre que “même si les émissions de combustibles fossiles étaient éliminées immédiatement, les émissions du système alimentaire mondial rendraient à elles seules impossible de limiter le réchauffement à 1,5 °C et difficile même d’atteindre l’objectif de 2 °C.

Dans l’éventualité où nous serions entre huit à dix milliards d’habitants sur Terre entre 2050 et 2100, il va bien falloir adapter notre système alimentaire. La bonne nouvelle, c’est que c’est un sujet de recherche, et qu’il y a déjà des solutions proposées.

S’il fallait le préciser, le changement climatique a déjà des impacts considérables sur Terre, et a déjà tué des dizaines de milliers de personnes en 2022, y compris en Europe. D’après Santé Publique France, il y a eu 33 000 décès liés à la chaleur entre 2014 et 2022 en France, dont environ 7 000 pour la seule année 2022. La vraie version de l’écologie punitive.

Elon Musk est un opportuniste prêt à tout

Musk se contrefiche royalement du climat. Son discours va et ira dans le sens du vent, là où le business peut prospérer, afin de maximiser son pouvoir et son argent. S’il faut avoir un discours rassuriste et minimiser les conséquences actuelles du changement climatique pour plaire à un certain électorat ou à sa fanbase, il n’hésitera pas à le faire.

Sa vision longtermiste, son soutien aux Républicains (parti ouvertement pro fossiles), son rachat de Twitter et la réhabilitation de comptes Twitter néo-nazis, climatosceptiques, complotistes, suprémacistes blancs etc. a fait un mal terrible pour la lutte climatique. Jordan Peterson est l’un d’entre eux, et il n’a d’ailleurs pas attendu longtemps hier pour venir défendre Elon Musk et s’en prendre à Julia Steinberger, autrice du groupe 3 du GIEC, qui a dû restreindre son compte Twitter pour éviter un harcèlement ciblé.

Depuis le rachat de Twitter par Elon Musk, les scientifiques “pro climat” fuient Twitter. Entre la désinformation et le harcèlement ciblé, le réseau social devient irrespirable pour nombre de personnes qui ne font que relayer les travaux scientifiques et alerter sur l’urgence climatique. Ce n’est probablement que le début, comme le démontre David Chavalarias et son équipe dans un papier sur les nouveaux climatosceptiques. Si le Covid disparait médiatiquement, les complotistes antivax vont trouver un nouveau terrain pour exister politiquement, et le climat semble déjà en faire les frais.

Concernant Elon Musk, il ne faut plus se leurrer, et ses fans feraient bien de sortir de leur aveuglement. Des centaines de milliers de personnes en commentaires sont prêtes à le défendre corps et âme. Peu importe ce que Musk raconte, ils (principalement des hommes) sont prêts à le défendre comme s’il était un proche de leur famille. Un effet gourou particulièrement dangereux et délétère. Quand des personnes sont prêtes à vous suivre jusqu’au bout, peu importe le contenu de vos propos, cela ne finit jamais très bien.

Bon Pote est un média 100% indépendant, uniquement financé par les dons de ses lectrices et lecteurs. La meilleure façon de soutenir Bon Pote ? Devenez Tipeuse/Tipeur !

 Vos partages et réactions sur les réseaux sont également très précieux :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Restez informé.e des dernières parutions

Articles similaires

Commentaires

12 Comments

  1. Lafargue 21 July 2023

    Il enfonce quand même le CO2 vu que ça va dans le sens de son commerce largement subventionné par les états!

    Le coup des pets de vaches c’est un peu trop gros !

    Le climat est lié aux nuages et à la végétation qui seule profite du réchauffement.

    et lutter contre le réchauffement, c’est se préparer à une nouvelle glaciation.

    Enfin, il a fini par me virer de twitter (espritdeserre) à force de lui avoir rappelé le bon sens !

    Reply
  2. Marc 20 July 2023

    je trouve qu’on chipote de manière malsaine sur les mots
    – pas d’impact significatif ? c’est en effet une erreur, 13 à 21 % selon la correction… sauf que la correction est en partie erronée car les feux de forets consécutif au désastre climatique en cours, ce n’est pas vraiement un changement d’affectation (= voulu), c’est juste un désastre (une catastrophe naturelle comme on pourrait dire si on veux se dédouaner, je préfère le terme de catastrophe volontaire depuis le temps qu’on sait que A entraîne B).
    – Le risque de changement climatique ? c’est en effet une erreur. ce n’est plus un risque, c’est l’ampleur du désastre climatique
    – significatif ? je ne vois pas l’erreur… oui on peux changer signification en un mot encore plus fort, cela ne rend pas “significatif” incorrect
    A la limite, je suis plus choqué par le correcteur qui ajoute “soon”, cad bienôt
    peux-t-on reprocher à Musk d’écrire un risque de changement climatique” si le même correcteur dit que cela va se va se passer bientot si on continue ? c’est un non sens total !
    il n’y a plus de “soon”, c’est en cours.. le défi qui nous reste est d’en maitriser l’ampleur.
    alors au final, si le correcteur fait lui aussi une erreur grossière, ne faudrait-il pas un peu de modestie ? n’avons nous pas aussi dans le passé dit nous aussi d’énorme connerie genre “pourquoi le fermier n’a pas acheté une contract contre le risque climatique au lieu de se plaindre ?”
    sommes nous pour autant des “ennemis du climat” ?
    cela me donne l’impression que quique n’est pas “aussi poussé que moi” est classé dans “mauvais”… un peu de nuance, c’est pas 100% = parfait, 99% = mauvais
    PS: je ne conteste pas non plus le gros problème de son côté climatorasuriste
    Je trouve qu’il a cependant le gros avantage de citer sans détour le problème no 1 : le fossile est un énorme danger pour l’humanité et doit cesser d’être brulé et rester enfuis.. et cette affirmation est déjà mieux que la majorité actuellement !
    le classement “ennemi” va-t-il permettre à au moins une personne de sortir du deni ? j’en doute, j’ai plus l’impression que cela ferme le dialogue et facilite le classement en “écolo extrémiste”
    personnellement je trouve plus didactique de dire “Musk reconnaît et craint la cause no 1 du désastre climatique, cependant il sous-estime les autres causes (par ex le changement d’affectation des sols) et problèmes (par ex l’extraction, la biodiversité) du désastre en cours”

    Reply
    1. Marc 20 July 2023

      erreur de ma part sur le mot “didactique”, je voulais dire “pédagogique”

      Reply
  3. Lys 30 June 2023

    Si le réchauffement climatique était causé par la police, il y aurait des manifestations tous les jours.
    C’est beaucoup moins populaire de manifester contre Elon Musk ou son joueur de foot préféré que contre la police.

    Reply
  4. lapatatecolere 28 June 2023

    il y en a encore qui sont surpris.?
    musk ne vit et ne travaille que pour musk. les autres peuvent crever, ses clients comme ses employes, mais il évite quand même les employes, ca fait des depenses avec les procés..et encore, quand il y en a.
    alors, penser à l’environnement pour quelqu’un pour qui la planéte est déja condamnée,. rien à talquer de la planête, du réchauffement climatique ou des humais , tant qu’il fait ce qu’il veut et gagne. comme poutine, son carbuant c’est de gagner, à tout prix. quelques soient les conséquences ou les vies détruites.

    Reply
  5. Cévéyanh 27 June 2023

    Bonjour Bonpote,
    Pourquoi le désigner comme un ennemi ? Vous voulez vous battre ? N’allez-vous pas vous faire des “ennemis” de la part de personnes qui écoutent cet homme ? C’est-à-dire des personnes qui vont se fermer à vous ou aux personnes informant sur le climat ? La majorité des personnes est ni “clair”, ni “sombre”, c’est une “palette de différents gris”. En poursuivant cette voie, vous allez créer sans le vouloir plus de palette tirant vers le gris sombre donc aggrandir “les ennemis”. Il me semble que ce n’est pas votre but. “On est pas constructif en travaillant les uns contre les autres mais ensemble.” (Arthur Keller)

    Vous percevez le monde différemment des climatosceptiques. Cela ne veut pas dire que leur perception est fausse puisqu’iels le ressent et donc c’est vrai pour eulles comme pour vous.. Ne faudrait-il pas plutôt essayer de faire comprendre votre perception et/ou d’essayer de les comprendre pour quel raison, iels pensent cela ? Il serait peut-être amemer plus facilement à écouter vos arguments ?

    Reply
    1. Toto 29 June 2023

      “Principalement des hommes…”…: je rejoins votre avis: cette phrase est clivante, sexiste et misandre. On a besoin de tout le monde, pas du separatisme, c’est choquant…

      Reply
  6. clad 27 June 2023

    Ce gars a réussi a faire croire a une immense majorité qu’une voiture de 2.2 tonnes avec 500kg de batteries est un objet écologique.
    Comme quoi les masses sont vraiment faciles à berner…
    En fait cet individu est le plus grand nuisible du XXIe siècle.
    A tous les niveaux.
    La Terre se porterait nettement mieux sans ce genre de crétin mythomane coupé des réalités terrestres.

    Reply
  7. leduk 27 June 2023

    Musk est un facho de premier ordre (son soutien à de santis le prouve, comme le retour des comptes nazis sur twitter), un complotiste complet (son délire sur les vaccins, sur le covid, etc), un inculte. Ok, c’est un businessman doué, mais il a du mal à oublier ses racines (il est quand même issu de l’apartheid – et c’est pas un détail quand on soutien les nouveaux républicains us à la fin, ça boucle la boucle) dirait-on.

    Reply
  8. Raphael Jolivet 26 June 2023

    Sans compter aussi sa promotion des crypto monnaies / de Bitcoin qu’il a participé à gonfler depuis 2020 .
    L’impact carbone de cette turbo merde (65 millions de tonnes de CO2 par an) annule 13 fois (!!) le CO2 supposément épargné par la flotte mondiale de Tesla (5 Mt / an).

    Sources :
    https://ccaf.io/cbnsi/cbeci/ghg
    https://www.tesla.com/impact-report/2020

    Reply
  9. Floriane 26 June 2023

    Bonjour et merci pour votre travail ! Serait-il possible d’expliquer en quoi consiste ce changement d’affectation des sols, et ce fameux déplacement du carbone des profondeurs de la terre vers l’atmosphère ?
    Merci d’avance !

    Reply
    1. Audric 26 June 2023

      Bonjour si je ne me trompe pas l’affectation des sols c’est la transformation de zone forestière en zone agricole (huile de palme, avocat, soja qui occupe de plus en plus de surface ? ) par exemple et l’extraction du pétrole et autres énergies fossiles pour le deuxième. Très bon texte sur cet homme que courtise nos dirigeants.

      Reply

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Restez informé des dernières parutions

RESTEZ INFORMÉ DES DERNIÈRES PARUTIONS