Média indépendant sur l'environnement, 100% financé par ses lecteurs

Les 20 questions qui méritent vraiment d’être posées au gouvernement Macron

Publication :
E Borne et E Macron
Sommaire
Dépliez le sommaire de l’article

La qualité d’une interview dépend de l’invité(e), mais aussi des questions posées.

Dans la mesure où l’urgence écologique est toujours sous-traitée dans les médias, voici 20 propositions de sujets qui manquent de visibilité et qui devraient être bien plus discutés. Des questions qui devraient être posées au gouvernement Macron, mais qui peuvent également être discutées par d’autres partis politiques, associations, ou tout simplement entre citoyennes et citoyens.

Rappelons qu’une société n’est soutenable que si elle respecte les limites planétaires et que la justice sociale est au cœur de son projet. Ainsi, non seulement la soutenabilité n’est pas qu’une affaire de CO2, mais sans justice sociale, pas de transition écologique. Si vous n’êtes pas d’accord avec ce constat, n’hésitez pas à publier un article scientifique, qui réfutera les travaux du 2e groupe du GIEC.


1/ Dans la mesure où le GIEC et l’AIE nous disent que tout nouveau projet fossile nous fera sortir de l’Accord de Paris, quand allez-vous intervenir pour mettre fin au projet EACOP ?

Ce projet est dénoncé par le Parlement européen, pourtant l’entreprise TotalEnergies continue son greenwashing et ses mensonges sur l’oléoduc. Pour en savoir plus sur ce projet climaticide, voici une vidéo qui résume bien les enjeux, par la journaliste Paloma Moritz (Blast).

2/ Le GIEC explique que sans fermeture anticipée d’une partie des exploitations de charbon, gaz et pétrole, nous dépasserons un réchauffement de +1.5°C. Où est votre planification écologique pour fermer ces exploitations ? Avez-vous échangé avec Total, Engie, etc., ou assumez-vous que votre politique ne soit pas compatible avec l’Accord de Paris ?

Citation du 3e volet du dernier rapport du GIEC :Les émissions cumulées de CO2 projetées pour la durée de vie des infrastructures d’énergies fossiles existantes et planifiées, sans réduction supplémentaire, dépassent les émissions cumulées nettes de CO2 dans les trajectoires qui limitent le réchauffement à 1,5 °C (>50 %), sans dépassement ou avec un dépassement limité.” Pour en savoir plus, cette synthèse du rapport.

3/ Le président Macron avait promis de loger dignement tout le monde d’ici la fin de l’année lors de sa campagne présidentielle en 2017. Il y avait 300 000 sans abris en France en 2020, soit 1 fois et demi de plus qu’en 2018 et 2 000 sans-abris meurent en France chaque année. Est-ce vraiment une priorité ?

Pour aller plus loin, lire le rapport annuel de la Fondation Abbé-Pierre sur l’état du mal-logement en France 2022

4/ Le traité sur la Charte de l’énergie peut à lui seul “tuer” l’Accord de Paris. Quand est-ce que la France va officiellement s’engager à en sortir ?

Le traité sur la Charte de l’énergie est un accord multilatéral de 1994, ratifié par la France en 1999, qui permet aux investisseurs étrangers d’exiger jusqu’à plusieurs milliards d’euros des Etats en compensation de l’impact négatif que les changements dans la législation liée au secteur de l’énergie pourraient avoir sur les investissements faits et sur les bénéfices escomptés par les investisseurs étrangers. 

Pour en savoir plus, un article très complet de Yamina Saheb.

5/ 12 millions de Françaises et Français sont en situation de précarité énergétique. Dans la mesure où ce qui est actuellement proposé est très insuffisant pour répondre à nos objectifs climatiques, où est votre plan chiffré pour une rénovation énergétique efficace ?

La responsabilité du changement climatique est commune, mais différenciée. Tout le monde est responsable, mais le Français qui hésite entre se chauffer et manger est moins responsable que TotalEnergies, le gouvernement Macron ou Bernard Arnault qui pourraient aider à mettre fin aux 5.2 millions de passoires énergétiques.

6/ Madame Borne, Première ministre, a demandé aux propriétaires de jet privé d’être exemplaires. Nous savons que l’utilisation actuelle des jets privés est incompatible avec l’Accord de Paris. Pourquoi LREM a refusé d’en réguler l’usage au Parlement ?

Pour tout savoir sur les jets privés et leurs conséquences sur l’environnement, lisez cet article.

7/ Le chef économiste de la Banque Centrale Européenne, des voix au sein du Parlement européen et des dizaines d’économistes réputé(e)s pour leur sérieux recommandent de taxer les superprofits. Dans un contexte de crise énergétique et écologique, quand allez-vous, comme d’autres pays européens l’ont déjà fait, taxer les superprofits ?

Si comme Bruno Le Maire et Patrick Pouyanné, vous ne savez pas ce qu’est un super-profit, cet article de France Info permet d’y voir plus clair.

8/ Quand allez-vous inscrire les émissions des transports aériens et maritimes internationaux dans l’objectif national de neutralité carbone en 2050 et dans les budgets carbone ?

Cela fait partie des recommandations du Haut Conseil pour le Climat : inscrire les émissions des transports aériens et maritimes internationaux dans l’objectif national de neutralité carbone en 2050 et dans les budgets carbone, et l’inscrire dès maintenant, afin que cela soit pris en compte dès le calcul de l’empreinte carbone de la France 2021.

9/ La situation du ferroviaire français est critique. Dans un monde où il faudrait que les Français se déplacent beaucoup moins en voiture et en avion, il faudra un réseau ferroviaire à la hauteur. Quand est-ce que le gouvernement va massivement investir dans ce moyen de transport bas-carbone ?

A lire absolument : cet excellent article “Des trains plus chers, des lignes fermées, des milliers d’emplois en moins : le sombre avenir du ferroviaire français

10/ D’après les estimations, il y a eu environ 10 000 Français morts de la canicule cet été. Pourquoi n’avez-vous pas communiqué dessus, et qu’allez-vous faire pour que cela n’arrive plus et protéger les Français ?

Le changement climatique a des conséquences mortelles, y compris en France. Nous le savons, et cela ne fait aucun doute : sans changements structurels, ce n’est que le début. A lire, cette synthèse du 1er volet du rapport du GIEC et du 2e volet concernant l’adaptation, pour laquelle la France est également très en retard.

11/ Depuis la COP21, les banques françaises ont alloué plus de 350 milliards de dollars aux énergies fossiles entre 2016 et 2021. Où sont vos actions concrètes pour réguler les banques et la finance afin qu’elles ne participent plus au réchauffement climatique ?

Pour tout savoir sur les banques françaises qui réchauffent la planète, cet article synthétique rappelle les ordres de grandeur.

12/ Le gouvernement Macron a de nouveau autorisé la chasse à l’alouette, outrepassant l’avis du Conseil d’Etat et le droit de l’Union Européenne. Si le gouvernement ne respecte pas le droit de l’environnement, pourquoi les Français devraient-ils vous faire confiance concernant “la protection des espèces protégées” ?

A lire : l’explication de la LPO sur Twitter.

13/ Voilà 5 mois que le gouvernement Macron 2 est au pouvoir, et plus de 5 ans que le président Macron gouverne la France. Les déclarations successives sur les petits gestes certes nécessaires ne suffisent pas à mettre la France sur les bons rails de la décarbonation. Quand allez-vous annoncer et mettre en place les premières mesures structurelles dont la France a besoin pour décarboner son économie ?

Arrêter d’envoyer des emails rigolos à ses amis et couper le wifi, comme suggéré par les membres du gouvernement, ne suffira pas à atteindre nos objectifs climatiques.

14/ Le Haut Conseil pour le Climat a rappelé dans son rapport annuel 2022 que “la stratégie de décarbonation de l’aérien n’est pas engagée, malgré les démonstrateurs technologiques et industriels, et n’intègre pas la maîtrise de la demande”. Ce n’est toujours pas le cas plus de 3 mois après. Quand allez-vous proposer un plan de décarbonation du secteur aérien, qui soit autre chose que la neutralité carbone en plantant des arbres ?

Pour aller plus loin sur le secteur aérien, cet article sur le secteur aérien et ses conséquences.

15/ Limiter la vitesse à 110 km/h sur l’autoroute est une mesure évidente, efficace et juste. C’est la seule mesure qui, du jour au lendemain, baisse les consommations de pétrole et nos émissions de GES de manière significative. En pleine crise énergétique, quand allez-vous rendre cette mesure obligatoire ?

Le 110 km/h revient dans les débats ces dernières semaines, dans un contexte d’urgence à réduire les consommations de pétrole. Dernier soutien en date et non des moindres, l’Agence Internationale de l’Energie a présenté la baisse de vitesse sur autoroute comme premier levier pour réduire les consommations de pétrole dans les pays avancés. Article complet à lire sur le sujet.

16/ La biodiversité est aussi importante que le climat. Pourtant, les budgets alloués pour la protéger sont en baisse et les budgets destructeurs, comme la construction d’autoroutes, sont eux en hausse. Quand allez-vous mettre sur le même plan le climat et la biodiversité et y mettre les moyens ?

Les deux sont liés, comme l’a rappelé le rapport conjoint du GIEC et de l’IPBES.

17/ Le week-end dernier, comme des dizaines de fois chaque année, il y a eu un accident de chasse. Un cueilleur de champignons est entre la vie et la mort après avoir été touché par le tir du président d’une société de chasse. Quand allez-vous enfin réguler la chasse et protéger les familles qui souhaitent se balader en forêt sans risquer de mourir ?

Ici, le ministre de la transition écologique Christophe Béchu qui revient sur ses paroles en 48H et assume la décision de ne pas respecter le droit de l’environnement.

18/ Avec au moins 6 500 morts sur les chantiers au Qatar depuis l’attribution de la Coupe du monde de football, le gouvernement français va-t-il officiellement boycotter la Coupe du monde et enfin prouver que l’indécence a des limites ?

A lire, cet article complet et sourcé sur la Coupe du monde de football au Qatar

19/ Olivier Véran, porte-parole du gouvernement, a menti au micro de France Inter concernant les mesures proposées par la Convention Citoyenne pour le Climat. Allez-vous reconnaître votre erreur et prendre en compte ces mesures, qui sont aujourd’hui le minimum pour respecter nos engagements climatiques ?

Intervention de William Aucant, l’un des 150 citoyen(ne)s tiré(e)s au sort.

20/ Quand allez-vous déclarer la France en état d’urgence climatique ?

C’est le cas pour l’archipel du Vanuatu, et devrait être le cas pour tous les pays du monde.


Bien sûr, cette liste de questions est non exhaustive, plusieurs autres sujets très importants méritent d’être évoqués : l’alimentation qui doit être massivement végétalisée et l’accompagnement des agriculteurs en ce sens ; le nucléaire ; le milliard d’euros demandé par les associations pour mettre fin aux féminicides ; la souveraineté numérique ; la sanction du greenwashing qui est aujourd’hui criminel, etc. Vous pouvez faire d’autres suggestions en commentaires de cet article ou sur les réseaux sociaux.

POUR ALLER PLUS LOIN

Envie de creuser le sujet ? Cet article pourrait vous intéresser !

20 Responses

  1. 2 questions sur 20 sur la chasse aux oiseaux et un accident de chasse…je sais bien qu’il y a beaucoup d’urgences à traiter en parallèle, mais il me semble que la réorganisation en profondeur de notre agriculture aurait mérité une place dans vos 20 questions, de même que la protection des océans sur laquelle Bloom mène un combat héroïque et le gouvernement un discours et des actions hypocrites et insensées, ou encore le vélo, aussi important pour les trajets courts que le train le sera pour les trajets longs. Certes, la coupe du monde au quatar n’aurait pas dû se produire et l’absence de boycott montre à quel point nos sociétés sont égoïstes et déconnectées en faisant passer le divertissement avant l’humanité et c’est à vomir. Mais repenser l’agriculture, anticiper le « comment on va faire pour se nourrir quand il n’y aura plus de pétrole pour faire avancer les tracteurs, produire les engrais, faire voler les avions et rouler les camions qui amènent la nourriture de loin », c’est un sujet vital et un chantier sacrément complexe qui va demander des décennies à se mettre en place…ça ne me déplairait pas que bonpote en parle un peu plus que de la coupe du monde ou que la chasse.

    1. Vous avez tout à fait raison pour l’agriculture. Malheureusement, je n’ai pas le temps de faire plus et de traiter plus de sujets que ce qu’il est fait actuellement. En 2023, j’espère publier au moins 2 articles sur le sujet.

  2. Suggestion à la question 20 “état d’urgence climatique” : Déclarer les actions d’activistes contre les entreprises écocides comme de la “légitime défense” (cf le livre “Impact” de Olivier Norek

  3. La 1 fait dans le néo colonialisme… les ougandais n’ont ils pas le droit de sortir de la misère? Ou sont ils juste bon à crever de chaud? De quel droit Macron doit il décider pour les ougandais?
    Beaucoup de question limite pipi sous la douche… les ORDRES DE GRANDEUR!!!
    Les pompes à chaleur, c’est plus rapide à installer, moins cher, plus efficace, moins gourmand en matière première,… que la rénovation (j’ai pas dit qu’il ne fallait pas de rénovation, mais il ne faut pas oublier les pompes à chaleur)
    Pas grand chose sur le tout automobile…

    1. C’est en admettant que l’argent sera gentiment redistribué au peuple. On l’a vu dans bcp de pays producteurs de matières premières, l’argent a tendance à peu ruisseler, il est temps d’arrêter avec ce mythe. Un bon exemple est l’Arabie Saoudite qui redistribue seulement une fraction à la population, et finance peu le développement économique. Par contre le prince est la personne la plus riche au monde en valeur réelle 😉

      Les pompes à chaleur ne résovlent pas le même problème que l’isolation, je vous invite à vous renseigner un peu plus avant de vous exprimer. Les pompes permettent de substituer le gaz à l’électricité dans les ménages (si on change aussi la plaque à cuisson par une à induction), l’isolation permet de réduire la consommation d’énergie dédiée au chauffage, peu importe l’énergie employée.
      Au passage, aucune de ces méthodes n’est économiquement rentable pour le contribuable car les deux coûtent atrocement chères à l’installation, mais cela devient intéressant si c’est l’Etat qui paye.

    2. Sauf que si on n’isole pas correctement, votre pompe à chaleur va tourner en permanence, et devenir un vrai gouffre électrique et par là-même financier.
      Beaucoup de personnes ont fait installer une PAC sur les [mauvais] conseils d’entreprises malhonnêtes, et s’en mordent les doigts.
      Donc, faites très attention à ce que vous dites…

      1. Avec une pompe à chaleur à rendement 4:1 on fait 80% d’économies (aller 3:1 en pratique et ça fait 66% d’économies)
        Les rénovation pour beaucoup plus cher font gagner ~35%…

        Et avant l’installation de pompe à chaleur, le chauffage ne tournait pas??? curieux…

  4. Pas mal, mais l’article mélange des choses qui n’ont pas tjrs de rapport.

    Au passage, une recherche en 1min. sur google permet de trouver les chiffres suivants sur la chasse qui font passer la question 17 pour de la PURE pleurnicherie :
    – 130 morts en 2021, le chiffre est en baisse constante.
    – ~1200 accidents dont 60% blessent ceux qui les comettent.
    On est pas vraiment sur de la priorité. Pareil avec les féminicides, un terme purement idéologique qui trahit un grave manque de priorité. : 200 morts par an, même pas le tiers des hominicides par an (800). Les homicides représentent même pas 0.1% des morts en France chaque année. Par contre, le surpoids tueraient 40k par an et coûte 20Mds € par an à la sécu. Mais on sort du cadre du climat évidemment.

    1. Nous habitons en campagne et en cette période, où nous entendons tirer tout azimut, même très proche de notre maison, nous ne faisons plus de promenades par les chemins. Voyez-vous, le jour où un membre de notre famille prendra une balle « perdue », je suppose que tout ce qui me restera à faire, c’est de pleurnicher d’avoir voulu faire une ballade dominicale.

      1. Vous habitez à la campagne, vous devez utiliser une voiture, les voitures font 4000 morts par an , non?
        Voyez-vous, le jour où un membre de notre famille prendra une bagnole sur la tronche, je suppose que tout ce qui me restera à faire, c’est de pleurnicher d’avoir voulu faire une ballade dominicale.

        1. J’habite à la campagne, en ce moment j’entends tirer tout azimut et les chasseurs utilisent aussi des voitures (et pas des petites), j’aimerais faire une promenade mais le jour ou un membre de ma famille prendra une balle perdue ou une bagnole sur la tronche, tout ce qui me restera à faire , c’est de pleurnicher d’avoir voulu faire une balade (avec 1L ont est pas dans une chanson) dominicale.

          Moi aussi je peux être de mauvaise foi totale !
          La chasse n’est pas vraiment nécessaire (si, réguler les espèces élevées dans un parc et relâchées ensuite..moi aussi je peux généraliser) contrairement à se déplacer (la encore je ne rentre pas dans le débat) et emm.. tout le monde, ok c’est cool d’avoir une passion mais 6mois dans l’année et tt les week ends c’est lourd ! Alors oui allez chasser c’est cool, faites pan pan mais pfiuh, çà devrait être en alternance avec la cueillette des champignons. D’ailleurs les champignons font XXX morts par an….je continue 🙂

          Moi ma passion c’est de frotter ma verge sur les boites aux lettres, et pourtant je ne risquerais pas de tuer quelqu’un 🙂

  5. Questions très pertinentes mais qui devraient être étendues aux autres limites planétaires déjà largement dépassées et que la focalisation sur le changement climatique a comme onséquence dramatique de faire oublier. Nous nous trouvons face à un problème systémique global, et je crois important d’insister sur ce point pour bien intégrer qu’aucune solution ne pourra être trouvée en restant dans la logique de croissance du PIB.

  6. Après une lecture rapide, quelques réflexions.

    Question 7
    Taxer les superprofits est une solution.
    Mais une solution à quoi ? À quel problème ? Quel est le but recherché ?
    – Récupérer le produit de cette taxation pour permettre à l’État de financer d’autres dossiers urgents ?
    Il y aura alors un conflit d’intérêt entre les superprofiteurs et l’État chacun ayant intérêt à continuer sans rien changer.
    – Dissuader les superprofiteurs de continuer à faire des superprofits ?
    Mais alors l’État récupérera moins de taxes ce qui n’est pas dans son intérêt.
    – Redistribuer aux plus démunis le revenu de la taxe ?
    Mais n’est-ce pas une manière de faire la charité pour que rien ne change ?

    L’article de France Info n’explique rien. Les profits des entreprises résultent d’un calcul comptable : on affecte un % de marge en plus (valeur ajoutée) à chaque étape du processus de production (coût matière + coût salarial + coûts financiers). C’est grossier, mais c’est ça le principe.
    Une petite augmentation d’une ressource matière de base (pétrole dans le cas qui nous occupe), peut se traduire, par le jeu de cette mécanique comptable, par une forte augmentation du résultat (donc du profit) en valeur absolue.
    Alors que tous les autres coûts nécessités par le processus de production n’ont pas changé.
    Ce mécanisme, sur lequel repose la spéculation, est reconnu comme licite par tous ceux qui en profitent.
    In fine, le profit est une somme monétaire dégagée au profit de ceux qui peuvent en profiter !

    Question 9.
    Il est affirmé, par principe, qu’il faut que les français se déplacent. Cette obligation ne résulte que du choix de société dans laquelle nous vivons. La mobilité, celle qui est constitutive du caractère animal de notre espèce, n’oblige pas à utiliser un moyen de transport. Dans toute l’histoire de l’humanité, les grandes migrations se sont faites à pied.
    Un investissement massif dans un moyen de transport bas-carbone, va demander de dépenser beaucoup d’énergie carbonée car il n’y en a pas d’autre disponible.

    Question 10
    D’ici à la fin du siècle il y aura plus de 10 milliard de morts humains sur la planète (espérance de vie actuelle des vivants inférieure à 80 ans + mortalité infantile + accidents + maladies + morts de faim + guerres + etc.) Nous le savons tous, je ne fais que le rappeler. Comme on sait que beaucoup de ces morts, qui sont douloureuses et souvent vécues de manière terrible, sont le fait d’une surpopulation, ne serait-il pas raisonnable d’organiser un «planning familial» planétaire ? On sait ce qu’il faut faire : éduquer les femmes.
    Qui prend ça en charge ?

    Question 11
    Remarque de vocabulaire. Régulation est un faux ami de la langue anglaise qui doit être traduit par réglementation. Il faut imposer aux banques et à la finance des règles très strictes, élaborées pour le bien du plus grand nombre et de la planète, non pour satisfaire les désirs de quelques cyniques inconscients.

    Question 15
    Limiter la vitesse n’est pas la seule mesure. On peut aussi prioriser les déplacement automobiles contraints (travail, urgences, etc.) et interdire, progressivement et avec mesure, les déplacements de loisir (vacances, weekend, etc.)

    1. Bonjour, Juste une remarque, une phrase me choque dans votre commentaire: “Eduquer les femmes” , il me semble que la contraception masculine existe également… Déjà que certains mâles courageux se barrent à l’annonce de la grossesse en laissant le poids de l’éducation à “la femme” (avec toutes les conséquences sur le reste de sa vie que sont la précarisation, le manque de moyen…) Les femmes ne sont pas responsable à 100%, au mieux 50%. Si une éducation peut-être souhaitable, elle doit être partager.
      Je trouve donc la formulation de votre propos au mieux maladroite (ça peut arriver … ) sinon carrément déplacé.

      1. Bonjour Arno37, ici le “éduquer les femmes” de Jean-Claude signifie “donner accès à l’éducation/la scolarité” aux femmes et en particulier dans les pays pauvres où elles n’ont très souvent pas accès à l’enseignement. Il a été démontré qu’un tel accès à l’éducation donne aux femmes plus de connaissances et de contrôle dans l’utilisation de moyens de contraception ainsi que dans le choix de la maternité (ou non). La conséquence c’est que dans une population où les femmes ont autant que les hommes accès à l’éducation scolaire, le taux de fécondité est plus bas que dans une population de femmes qui n’accèdent pas au système scolaire.

        Dans le cas des pays où l’accès à l’enseignement est égal entre hommes et femmes, les hommes sont évidemment invités à aller se renseigner sur les moyen de contraception masculine.

  7. Le mouvement Dernière Rénovation essaye par des actions de sensibilation d’impulser les travaux de rénovation thermique des bâtiments. Pourquoi refusez vous de financer ces travaux qui auraient un impact conséquent sur la réduction des GES ?

    Pourquoi le kérosène reste-t-il exonéré de taxes ?

    Pouvez-vous confirmer que lorsque vous faites du jet-ski, le wifi est coupé chez vous ?

  8. De ces 20 questions, pour moi la question centrale c’est la 15 sur le 110 sur autoroute. La seule qui parle du problème de notre changement collectif de comportement, de l’organisation de la sobriété énergétique, de mettre en débat des changements qu’individuellement nous ne faisons pas et qui pourtant sont obligatoires car on est obligé de reduire drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre.
    Règlementer, voire interdire, les jets privés c’est important pour le sentiment de justice sociale, mais le sujet clé c’est organiser la sobriété collective car l’acteur central de la réduction des émissions de gaz à effet de serre c’est chacun de nous consommateur (et bien sûr en priorité les plus riches d’entre eux, mais à l’échelle du monde le français moyen fait facilement partie des 10% les + riches du monde)
    Lien pour agir: https://www.taca.asso.fr/319+interpellons-notre-depute-sur-le-110-sur-autoroute.html

    1. L’emballement médiatique autour des jets privés me fait doucement marrer, car soyons lucides, tous ceux qui à l’heure actuelle se permettent encore de prendre l’avion pour leurs loisirs le feraient aussi en jet privé s’ils en avaient les moyens. Que ce soit en jet privé ou en low cost, la cause est la même: nos habitudes de surconsommateurs sont incompatibles avec les limites planétaires, mais tant qu’elles restent acceptées (et même valorisées!) par notre cercle social, nous préférons mettre notre responsabilité personnelle sous le tapis.

      1. Oui, le terme “habitudes” est un vrai problème. Nombre de gens de mon entourage, qui ont été informés, voire “formés”, par des heures de discussions, de présentations chiffrées, de prise de conscience, ont déjà projeté les fêtes de Noël en Guadeloupe, en Guyane ou à l’autre bout de la planète.
        Désespérant.
        Et c’est là que les 20 questions prennent toute leur mesure, car sans régulation institutionnelle, le mouvement de masse dispose de beaucoup trop d’inertie pour être en accord… aux accords !

Nouveau commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Sommaire
Auteur
Thomas Wagner
Prendra sa retraite quand le réchauffement climatique sera de l’histoire ancienne

Article 100% financé par ses lecteurs​

Bon Pote est 100% gratuit et sans pub. Nous soutenir, c’est aider à garder cet espace d’information libre pour tous.

20 Responses

  1. 2 questions sur 20 sur la chasse aux oiseaux et un accident de chasse…je sais bien qu’il y a beaucoup d’urgences à traiter en parallèle, mais il me semble que la réorganisation en profondeur de notre agriculture aurait mérité une place dans vos 20 questions, de même que la protection des océans sur laquelle Bloom mène un combat héroïque et le gouvernement un discours et des actions hypocrites et insensées, ou encore le vélo, aussi important pour les trajets courts que le train le sera pour les trajets longs. Certes, la coupe du monde au quatar n’aurait pas dû se produire et l’absence de boycott montre à quel point nos sociétés sont égoïstes et déconnectées en faisant passer le divertissement avant l’humanité et c’est à vomir. Mais repenser l’agriculture, anticiper le « comment on va faire pour se nourrir quand il n’y aura plus de pétrole pour faire avancer les tracteurs, produire les engrais, faire voler les avions et rouler les camions qui amènent la nourriture de loin », c’est un sujet vital et un chantier sacrément complexe qui va demander des décennies à se mettre en place…ça ne me déplairait pas que bonpote en parle un peu plus que de la coupe du monde ou que la chasse.

    1. Vous avez tout à fait raison pour l’agriculture. Malheureusement, je n’ai pas le temps de faire plus et de traiter plus de sujets que ce qu’il est fait actuellement. En 2023, j’espère publier au moins 2 articles sur le sujet.

  2. Suggestion à la question 20 “état d’urgence climatique” : Déclarer les actions d’activistes contre les entreprises écocides comme de la “légitime défense” (cf le livre “Impact” de Olivier Norek

  3. La 1 fait dans le néo colonialisme… les ougandais n’ont ils pas le droit de sortir de la misère? Ou sont ils juste bon à crever de chaud? De quel droit Macron doit il décider pour les ougandais?
    Beaucoup de question limite pipi sous la douche… les ORDRES DE GRANDEUR!!!
    Les pompes à chaleur, c’est plus rapide à installer, moins cher, plus efficace, moins gourmand en matière première,… que la rénovation (j’ai pas dit qu’il ne fallait pas de rénovation, mais il ne faut pas oublier les pompes à chaleur)
    Pas grand chose sur le tout automobile…

    1. C’est en admettant que l’argent sera gentiment redistribué au peuple. On l’a vu dans bcp de pays producteurs de matières premières, l’argent a tendance à peu ruisseler, il est temps d’arrêter avec ce mythe. Un bon exemple est l’Arabie Saoudite qui redistribue seulement une fraction à la population, et finance peu le développement économique. Par contre le prince est la personne la plus riche au monde en valeur réelle 😉

      Les pompes à chaleur ne résovlent pas le même problème que l’isolation, je vous invite à vous renseigner un peu plus avant de vous exprimer. Les pompes permettent de substituer le gaz à l’électricité dans les ménages (si on change aussi la plaque à cuisson par une à induction), l’isolation permet de réduire la consommation d’énergie dédiée au chauffage, peu importe l’énergie employée.
      Au passage, aucune de ces méthodes n’est économiquement rentable pour le contribuable car les deux coûtent atrocement chères à l’installation, mais cela devient intéressant si c’est l’Etat qui paye.

    2. Sauf que si on n’isole pas correctement, votre pompe à chaleur va tourner en permanence, et devenir un vrai gouffre électrique et par là-même financier.
      Beaucoup de personnes ont fait installer une PAC sur les [mauvais] conseils d’entreprises malhonnêtes, et s’en mordent les doigts.
      Donc, faites très attention à ce que vous dites…

      1. Avec une pompe à chaleur à rendement 4:1 on fait 80% d’économies (aller 3:1 en pratique et ça fait 66% d’économies)
        Les rénovation pour beaucoup plus cher font gagner ~35%…

        Et avant l’installation de pompe à chaleur, le chauffage ne tournait pas??? curieux…

  4. Pas mal, mais l’article mélange des choses qui n’ont pas tjrs de rapport.

    Au passage, une recherche en 1min. sur google permet de trouver les chiffres suivants sur la chasse qui font passer la question 17 pour de la PURE pleurnicherie :
    – 130 morts en 2021, le chiffre est en baisse constante.
    – ~1200 accidents dont 60% blessent ceux qui les comettent.
    On est pas vraiment sur de la priorité. Pareil avec les féminicides, un terme purement idéologique qui trahit un grave manque de priorité. : 200 morts par an, même pas le tiers des hominicides par an (800). Les homicides représentent même pas 0.1% des morts en France chaque année. Par contre, le surpoids tueraient 40k par an et coûte 20Mds € par an à la sécu. Mais on sort du cadre du climat évidemment.

    1. Nous habitons en campagne et en cette période, où nous entendons tirer tout azimut, même très proche de notre maison, nous ne faisons plus de promenades par les chemins. Voyez-vous, le jour où un membre de notre famille prendra une balle « perdue », je suppose que tout ce qui me restera à faire, c’est de pleurnicher d’avoir voulu faire une ballade dominicale.

      1. Vous habitez à la campagne, vous devez utiliser une voiture, les voitures font 4000 morts par an , non?
        Voyez-vous, le jour où un membre de notre famille prendra une bagnole sur la tronche, je suppose que tout ce qui me restera à faire, c’est de pleurnicher d’avoir voulu faire une ballade dominicale.

        1. J’habite à la campagne, en ce moment j’entends tirer tout azimut et les chasseurs utilisent aussi des voitures (et pas des petites), j’aimerais faire une promenade mais le jour ou un membre de ma famille prendra une balle perdue ou une bagnole sur la tronche, tout ce qui me restera à faire , c’est de pleurnicher d’avoir voulu faire une balade (avec 1L ont est pas dans une chanson) dominicale.

          Moi aussi je peux être de mauvaise foi totale !
          La chasse n’est pas vraiment nécessaire (si, réguler les espèces élevées dans un parc et relâchées ensuite..moi aussi je peux généraliser) contrairement à se déplacer (la encore je ne rentre pas dans le débat) et emm.. tout le monde, ok c’est cool d’avoir une passion mais 6mois dans l’année et tt les week ends c’est lourd ! Alors oui allez chasser c’est cool, faites pan pan mais pfiuh, çà devrait être en alternance avec la cueillette des champignons. D’ailleurs les champignons font XXX morts par an….je continue 🙂

          Moi ma passion c’est de frotter ma verge sur les boites aux lettres, et pourtant je ne risquerais pas de tuer quelqu’un 🙂

  5. Questions très pertinentes mais qui devraient être étendues aux autres limites planétaires déjà largement dépassées et que la focalisation sur le changement climatique a comme onséquence dramatique de faire oublier. Nous nous trouvons face à un problème systémique global, et je crois important d’insister sur ce point pour bien intégrer qu’aucune solution ne pourra être trouvée en restant dans la logique de croissance du PIB.

  6. Après une lecture rapide, quelques réflexions.

    Question 7
    Taxer les superprofits est une solution.
    Mais une solution à quoi ? À quel problème ? Quel est le but recherché ?
    – Récupérer le produit de cette taxation pour permettre à l’État de financer d’autres dossiers urgents ?
    Il y aura alors un conflit d’intérêt entre les superprofiteurs et l’État chacun ayant intérêt à continuer sans rien changer.
    – Dissuader les superprofiteurs de continuer à faire des superprofits ?
    Mais alors l’État récupérera moins de taxes ce qui n’est pas dans son intérêt.
    – Redistribuer aux plus démunis le revenu de la taxe ?
    Mais n’est-ce pas une manière de faire la charité pour que rien ne change ?

    L’article de France Info n’explique rien. Les profits des entreprises résultent d’un calcul comptable : on affecte un % de marge en plus (valeur ajoutée) à chaque étape du processus de production (coût matière + coût salarial + coûts financiers). C’est grossier, mais c’est ça le principe.
    Une petite augmentation d’une ressource matière de base (pétrole dans le cas qui nous occupe), peut se traduire, par le jeu de cette mécanique comptable, par une forte augmentation du résultat (donc du profit) en valeur absolue.
    Alors que tous les autres coûts nécessités par le processus de production n’ont pas changé.
    Ce mécanisme, sur lequel repose la spéculation, est reconnu comme licite par tous ceux qui en profitent.
    In fine, le profit est une somme monétaire dégagée au profit de ceux qui peuvent en profiter !

    Question 9.
    Il est affirmé, par principe, qu’il faut que les français se déplacent. Cette obligation ne résulte que du choix de société dans laquelle nous vivons. La mobilité, celle qui est constitutive du caractère animal de notre espèce, n’oblige pas à utiliser un moyen de transport. Dans toute l’histoire de l’humanité, les grandes migrations se sont faites à pied.
    Un investissement massif dans un moyen de transport bas-carbone, va demander de dépenser beaucoup d’énergie carbonée car il n’y en a pas d’autre disponible.

    Question 10
    D’ici à la fin du siècle il y aura plus de 10 milliard de morts humains sur la planète (espérance de vie actuelle des vivants inférieure à 80 ans + mortalité infantile + accidents + maladies + morts de faim + guerres + etc.) Nous le savons tous, je ne fais que le rappeler. Comme on sait que beaucoup de ces morts, qui sont douloureuses et souvent vécues de manière terrible, sont le fait d’une surpopulation, ne serait-il pas raisonnable d’organiser un «planning familial» planétaire ? On sait ce qu’il faut faire : éduquer les femmes.
    Qui prend ça en charge ?

    Question 11
    Remarque de vocabulaire. Régulation est un faux ami de la langue anglaise qui doit être traduit par réglementation. Il faut imposer aux banques et à la finance des règles très strictes, élaborées pour le bien du plus grand nombre et de la planète, non pour satisfaire les désirs de quelques cyniques inconscients.

    Question 15
    Limiter la vitesse n’est pas la seule mesure. On peut aussi prioriser les déplacement automobiles contraints (travail, urgences, etc.) et interdire, progressivement et avec mesure, les déplacements de loisir (vacances, weekend, etc.)

    1. Bonjour, Juste une remarque, une phrase me choque dans votre commentaire: “Eduquer les femmes” , il me semble que la contraception masculine existe également… Déjà que certains mâles courageux se barrent à l’annonce de la grossesse en laissant le poids de l’éducation à “la femme” (avec toutes les conséquences sur le reste de sa vie que sont la précarisation, le manque de moyen…) Les femmes ne sont pas responsable à 100%, au mieux 50%. Si une éducation peut-être souhaitable, elle doit être partager.
      Je trouve donc la formulation de votre propos au mieux maladroite (ça peut arriver … ) sinon carrément déplacé.

      1. Bonjour Arno37, ici le “éduquer les femmes” de Jean-Claude signifie “donner accès à l’éducation/la scolarité” aux femmes et en particulier dans les pays pauvres où elles n’ont très souvent pas accès à l’enseignement. Il a été démontré qu’un tel accès à l’éducation donne aux femmes plus de connaissances et de contrôle dans l’utilisation de moyens de contraception ainsi que dans le choix de la maternité (ou non). La conséquence c’est que dans une population où les femmes ont autant que les hommes accès à l’éducation scolaire, le taux de fécondité est plus bas que dans une population de femmes qui n’accèdent pas au système scolaire.

        Dans le cas des pays où l’accès à l’enseignement est égal entre hommes et femmes, les hommes sont évidemment invités à aller se renseigner sur les moyen de contraception masculine.

  7. Le mouvement Dernière Rénovation essaye par des actions de sensibilation d’impulser les travaux de rénovation thermique des bâtiments. Pourquoi refusez vous de financer ces travaux qui auraient un impact conséquent sur la réduction des GES ?

    Pourquoi le kérosène reste-t-il exonéré de taxes ?

    Pouvez-vous confirmer que lorsque vous faites du jet-ski, le wifi est coupé chez vous ?

  8. De ces 20 questions, pour moi la question centrale c’est la 15 sur le 110 sur autoroute. La seule qui parle du problème de notre changement collectif de comportement, de l’organisation de la sobriété énergétique, de mettre en débat des changements qu’individuellement nous ne faisons pas et qui pourtant sont obligatoires car on est obligé de reduire drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre.
    Règlementer, voire interdire, les jets privés c’est important pour le sentiment de justice sociale, mais le sujet clé c’est organiser la sobriété collective car l’acteur central de la réduction des émissions de gaz à effet de serre c’est chacun de nous consommateur (et bien sûr en priorité les plus riches d’entre eux, mais à l’échelle du monde le français moyen fait facilement partie des 10% les + riches du monde)
    Lien pour agir: https://www.taca.asso.fr/319+interpellons-notre-depute-sur-le-110-sur-autoroute.html

    1. L’emballement médiatique autour des jets privés me fait doucement marrer, car soyons lucides, tous ceux qui à l’heure actuelle se permettent encore de prendre l’avion pour leurs loisirs le feraient aussi en jet privé s’ils en avaient les moyens. Que ce soit en jet privé ou en low cost, la cause est la même: nos habitudes de surconsommateurs sont incompatibles avec les limites planétaires, mais tant qu’elles restent acceptées (et même valorisées!) par notre cercle social, nous préférons mettre notre responsabilité personnelle sous le tapis.

      1. Oui, le terme “habitudes” est un vrai problème. Nombre de gens de mon entourage, qui ont été informés, voire “formés”, par des heures de discussions, de présentations chiffrées, de prise de conscience, ont déjà projeté les fêtes de Noël en Guadeloupe, en Guyane ou à l’autre bout de la planète.
        Désespérant.
        Et c’est là que les 20 questions prennent toute leur mesure, car sans régulation institutionnelle, le mouvement de masse dispose de beaucoup trop d’inertie pour être en accord… aux accords !

Nouveau commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

PARCOURS THÉMATIQUE

Pour une presse qui brave demain, votre soutien compte aujourd'hui.

Bon Pote repose entièrement sur le soutien de ses lecteurs en tant que média indépendant. Chaque jour, notre équipe s’efforce d’offrir un contenu précis, de haute qualité, et accessible à tous, afin d’éclairer les enjeux majeurs de notre futur.

À lire également