Boycotter la Coupe du monde au Qatar est la seule réponse possible

Boycotter la coupe du monde au Qatar est la seule réponse possible VIGNETTE

Demander “pourquoi boycotter la Coupe du monde au Qatar ?” est une très mauvaise question. La question devrait être “Pour quelles raisons, malgré les preuves de corruption, les morts, l’horreur sociale et écologique, pensez-vous que cette Coupe du monde de football doit avoir lieu ?“.

Trop peu de personnes semblent choquées que des millionnaires fassent des milliers de kilomètres pour aller courir sur des cadavres. Et quand vous avez le malheur de leur faire remarquer, le système politico-médiatique se met en branle pour justifier l’injustifiable : “c’est trop tard“, “oui mais les emplois“, “oui mais c’est neutre en carbone“.

Les parallèles entre cette Coupe du monde et le changement climatique sont très forts. Ceux qui alertent sur la situation se font copieusement insulter, sont moqués et tournés en dérision. Ces casseurs d’ambiance. “Vous voulez briser le rêve de ces sportifs qui se préparent depuis des années, c’est ça ?” Je ne savais pas que courir dans des stades climatisés qui ont coûté la vie à des milliers de personnes lors de leur construction était le rêve d’une vie.

Justifier l’injustifiable

Pour commencer, évacuons le plus évident. Si un enfant de 10 ans peut comprendre qu’aller jouer dans des stades climatisés n’est pas terrible pour l’environnement, ce n’est pas le cas des organisateurs de l’évènement et des politiques qui trouvent tout à fait normal qu’une Coupe du monde de football ait lieu au Qatar.

Stades démontables et climatisés, mais vous serez ravis d’apprendre que cette Coupe du monde sera neutre en carbone. Un niveau de greenwashing qui pourrait faire sourire s’il n’était pas entaché de sang. Il faut avoir un certain culot pour annoncer une neutralité carbone lorsque l’on sait qu’au moins 90% de l’empreinte carbone d’un évènement similaire est liée aux spectateurs, dont 75% sont portés par le transport aérien. Simulez un vol depuis n’importe quelle capitale européenne, multipliez le résultat par quelques milliers, et expliquez-nous comment cela peut être un évènement ‘neutre en carbone’. Spoiler alert : c’est impossible.

Photo d'un stade de la Coupe du monde au Qatar qui disposera de climatiseurs.
Tous les stades de la Coupe du monde au Qatar disposeront de climatiseurs. Source

Inutile d’épiloguer sur le caractère anti-écologique de cet évènement, tout est expliqué dans cet article. Les organisateurs, la FIFA, ou toute personne qui vous dira que cette Coupe du monde de football au Qatar est une réussite écologique vous ment.

Fermer les yeux sur l’esclavage moderne

Il faut avoir le cœur bien accroché lorsque l’on regarde les conditions dans lesquelles la construction des stades s’est déroulée. Reportages, enquêtes et témoignages se sont multipliés depuis une décennie pour dénoncer les conditions abominables dans lesquelles les stades ont été construits, par une main d’œuvre venant principalement d’Asie du Sud-Est et d’Afrique.

En moyenne, les ouvriers ont travaillé plus de 10h/jour, 6/7 jours, et ont été payés 1€ de l’heure, quand ils ont eu la chance d’être payés. Certains n’ont soit pas été payés, soit ont été payés avec des mois de retard. Alors que le droit de grève ou de revendication salariale n’existe pas au Qatar, et que les risques de répression sont très forts, certains n’ont eu d’autres choix que de manifester en plein centre de Doha, à trois mois de la Coupe du monde.

Des témoignages édifiants

Parmi les excellentes enquêtes qui couvrent les conditions des travailleurs pour la Coupe du monde au Qatar, le dossier de Médiapart via Rachida El Azzouzi est édifiant.

Réduits à la seule et unique fonction productive, ces forçats s’entassent, sans aucune intimité, par milliers, et même par dizaines de milliers parfois, dans des « labor camps » loués par leurs employeurs : des camps de travail sordides et surpeuplés, dont certains sont privés d’eau courante et d’électricité, plantés dans des zones industrielles polluées et sous étroite surveillance, cernés de hauts murs, de grillages, de vigiles, de caméras, de mouchards.

Sujan Miah, 32  ans, était tuyauteur sur un chantier dans le désert. Ses collègues l’ont retrouvé mort dans son lit le matin du 24 septembre 2020. Les jours précédents, le mercure dépassait les 40 °C. Leurs familles, au pays, sont dévastées. Elles perdent un fils, un mari, un père, un frère mais aussi très souvent leur unique ressource économique.

Vous trouverez les mêmes informations dans la presse suisse, anglaise, espagnole, américaine, portugaise, etc. Les journalistes sont unanimes et parlent de prison, de camps de la honte, pendant que les autorités sur place parlent de “progrès considérables pour les droits des travailleurs”. Des conditions indignes des droits humains connues depuis le début des travaux, où très peu d’améliorations ont été apportées. Nous aurons donc des joueurs millionnaires qui iront “célébrer le sport” dans des stades construits par des ouvriers pas ou peu payés. Peut-être aurait-il fallu mettre un peu moins d’argent dans les pots-de-vin et un peu plus pour payer les ouvriers ? Simple suggestion.

Au moins 6 500 morts

Parmi les innombrables raisons de boycotter cette Coupe du monde, la première devrait être le nombre de morts pour construire les stades. Alors que les Coupes du monde en Afrique du Sud (2010), Brésil (2014) et Russie (2018) ont respectivement coûté la vie à deux, huit et vingt et une personnes, celle du Qatar est dans une toute autre dimension : 6 500 morts.

Infographie représentant une comparaison entre le nombre de morts pour construire les stades durant la coupe du monde en Afrique du Sud, au brésil, en Russie et au Qatar en 2022.
TELECHARGER l’image ICI

Depuis que ce chiffre de 6 500 ouvriers morts a été publié par The Guardian début 2021, la FIFA et les organisateurs n’ont cessé de vouloir le minimiser, expliquant que ce n’était pas le vrai nombre de morts pour la Coupe du monde, que la façon de compter n’était pas la bonne, etc. Sauf qu’en croisant les sources, vous retombez bien sur cet ordre de grandeur, et retrouvez les mêmes méthodes que d’autres évènements tragiques pour en minimiser les impacts. Amnesty international a documenté en détail ces chiffres :

Quand des hommes relativement jeunes et en bonne santé meurent soudainement après de longues heures de travail par une chaleur extrême, cela incite à s’interroger sur la sécurité des conditions de travail au Qatar. L’un de ces risques les plus documentés et prévisibles pour la vie et la santé des travailleurs et travailleuses au Qatar est l’exposition à une chaleur et une humidité extrêmes. Pourtant, le Qatar délivre régulièrement des certificats de décès pour ces travailleurs migrants, sans avoir mené d’enquête adéquate. Pire, les autorités qatariennes attribuent leur mort à des « causes naturelles » ou à de vagues problèmes cardiaques.  

Mourir d’un coup de chaleur en dehors du chantier après avoir travaillé plus de 10h de suite sous 40°C n’a rien de naturel. Si cela ne suffisait pas, lorsqu’il a été interrogé sur les 6 500 morts, le président de la FIFA Gianni Infantino a déclaré “les travailleurs ont gagné de la dignité et de la fierté“, puisque grâce à eux, les conditions de travail se sont améliorées depuis 2010 au Qatar. La honte n’étouffe visiblement personne.

MAJ 20/11/2022 : le chiffre de 6500 morts est bien et bien sous-estimé, confirmé par Quentin Miller, journaliste et auteur de Les esclaves de l’homme-pétrole

L’hypocrisie des politiques pour ne pas froisser le Qatar

Plus les appels au boycott arrivent, plus les politiques trouvent des justifications toutes plus ridicules et affligeantes les unes que les autres pour faire comme si cette Coupe du monde n’était pas un problème.

Parmi les réactions les plus indignes, Karl Olive (député LREM) avait tenté de relativiser le nombre de morts, en prétextant que la construction de la Tour Eiffel “avait causé plus de 300 morts“. C’est faux, réfute l’AFP. Agnès Pannier-Runacher avait aussi menti le 11 septembre dernier au micro du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI :

Agnès Pannier-Runacher avait aussi menti le 11 septembre dernier au micro du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, prétextant que boycotter n'aurait aucun impact

Un mensonge pour au moins trois raisons.

La première, c’est que boycotter le mondial aurait un effet sur les émissions de carbone. L’équipe de France (et son staff) qui ne se déplace pas, des centaines de supporters qui restent chez eux, pas d’achat de goodies et autres produits dérivés, etc., ce sont des milliers de tonnes de CO2 évitées.

Deuxièmement, cela enverrait un signal clair pour fixer les limites de l’indécence. Quand la construction des stades a coûté la vie à 6 500 ouvriers payés 1€ de l’heure en moyenne, comment accepter que des millionnaires jouent dans de telles conditions en fermant les yeux ?

Enfin, lorsqu’elle déclare “cette décision a été prise dans un autre contexte climatique”… en 2010, il y avait déjà eu 4 rapports du GIEC, cela faisait au moins 20 ans voire plus que les scientifiques alertaient sur les conséquences du réchauffement climatique anthropique. Malheureusement pour la transition écologique, ce mondial est un très mauvais signal envoyé pour le partage des efforts. Si certains continuent de voyager en jets privés et de jouer dans des stades climatisés, comment demander des efforts aux Français et déclarer la fin de l’abondance ?

Business is business

Si certaines entités et personnalités publiques ne boycotteront pas l’évènement, c’est aussi et surtout pour une question de pouvoir et d’argent. Si François Hollande s’est récemment permis de retourner sa veste sur le mondial au Qatar en déclarant que s’il était chef de l’Etat, il ne se rendrait pas au Qatar, il n’avait pas la même posture lorsqu’il était au pouvoir. En effet, et relayé par Mickaël Correia, c’est sous Hollande, en 2015, que la France a débuté un projet de coopération avec les forces de l’ordre du Qatar. Une coopération qui a conduit à ce que 220 experts français seront envoyés au Qatar pour gérer la sécurité et la répression policière durant ce Mondial.

Emmanuel Macron sera très certainement moins courageux que son prédécesseur. Entre les rafales à vendre et les partenariats de TotalEnergies, difficile de froisser un partenaire commercial comme le Qatar en pleine crise énergétique. Il en est de même pour les autres partenaires financiers du Qatar, comme les banques françaises, qui multiplient les contrats avec le pays depuis plus d’une décennie. A titre d’exemple, le Crédit Agricole, la banque “green” par excellence (selon eux), finance des pipelines de GNL, Qatar Airlines, et d’autres entreprises tout aussi vertes. Peu importe les conséquences sociales et environnementales, tant que cela permet d’augmenter les profits.

Emmanuel Macron et Tamim Ben Hamad Al Thani

” C’est trop tard pour boycotter le mondial”

Après avoir utilisé toutes les excuses, il semble que l’ultime réponse à apporter à un possible boycott soit qu’il est trop tard pour le faire. Noël Le Graët (président de la Fédération Française de Foot), pense par exemple qu’il est trop tard pour se plaindre maintenant, et qu’il n’a pas vu beaucoup de personnes s’indigner avant.

C’est oublier le travail de nombreux journalistes qui ont extrêmement bien documenté la corruption et les morts sur place, comme Heidi Blake et Jonathan Calvert dans leur livre The ugly game, Pierre Monégier et l’Envoyé Spécial sur le Qatar en 2014 qui après deux ans d’enquête, a mis en exergue les chantiers et camps de travailleurs de Doha, jusqu’aux enterrements d’ouvrier népalais. Ajoutons à cela les enquêtes de France Football en 2013 sur le #Qatargate, les centaines d’articles de presse des dix dernières années, etc. Il était non seulement indispensable d’établir des règles strictes au moment de l’attribution pour la construction des stades dans des conditions décentes, mais il était tout à fait possible de changer de lieu pour la Coupe du monde si celles-ci n’étaient pas respectées.

Fort heureusement, des voix s’élèvent et plusieurs personnalités ont d’ores et déjà déclaré qu’elles boycotteront la Coupe du monde, y compris des anciennes stars internationales du football professionnel. Philipp Lahm est l’une d’entre elles, ou Eric Cantona, qui a laissé un message sur les réseaux sociaux :

Message d'Eric Cantona qui boycotte la coupe du monde de football au Qatar

La Coupe du monde commençant dans plus d’un mois, les témoignages vont se multiplier, y compris de joueurs en activité. S’il est difficile d’attendre que ce boycott fasse l’unanimité, joueurs, sponsors, politiques et citoyens ont encore leur carte à jouer.

Le mot de la fin

Chaque semaine qui nous rapproche de la Coupe du monde au Qatar nous offre une raison de plus de la boycotter. Des droits humains bafoués, une corruption criminelle, des milliers de morts pour construire des stades qui sont tout sauf ‘neutres en carbone’.. Nous sommes à des années lumières du sport et de ses valeurs. Ce mondial a toutes les raisons d’être un fiasco, comme le match test qui a eu lieu la semaine dernière, à un peu plus d’un mois du début de la compétition.

Mais finalement, peu importe que l’organisation soit un succès ou pas. Cela ne ramènera pas à la vie les 6 500 ouvriers morts. Cela ne changera pas les conditions inhumaines dans lesquelles ces stades ont été construits. Cette Coupe du monde doit montrer la limite de l’indécence. Soit nous fermons les yeux, soit nous agissons, boycottons, et faisons surtout tout pour qu’à l’avenir plus aucun évènement sportif ne soit entaché des mêmes faits.

Chacune et chacun d’entre nous peut avoir un rôle à jouer, en fonction de ses moyens et possibilités. Alerter, interpeller les joueurs, journalistes, politiques et la FFF sur l’évènement. Certains joueurs, personnalités et rédactions ont d’ailleurs déjà fait le choix du boycott :

Si la FFF ose déclarer que “participer ne signifie pas cautionner“, la France et les fans de football doivent faire mieux que de regarder les matchs en fermant les yeux sur le reste. A l’instar de Kylian Mbappé, l’hypocrisie qui règne autour de ce mondial est insupportable. Voir des joueurs s’offusquer pour une marque en sponsor mais fermer les yeux sur les morts au Qatar devrait alerter tout amoureux du football et se dire que certaines choses ne devraient jamais être acceptés.

Joueurs de football, politiques, journalistes et citoyens, vous marquerez bien plus l’histoire en boycottant cette Coupe du monde qu’en célébrant une hypothétique victoire.

Bon Pote est un média 100% indépendant, uniquement financé par les dons de ses lectrices et lecteurs. La meilleure façon de soutenir Bon Pote ? Devenez Tipeuse/Tipeur !

 Vos partages et réactions sur les réseaux sont également très précieux :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Restez informé.e des dernières parutions

Articles similaires

Commentaires

21 Comments

  1. Ddu 24 November 2022

    J’en suis à zero match et ça va continuer jusqu’à la finale!

    Reply
  2. PIBIG 30 October 2022

    Je boycotte déjà le foot en temps ordinaire vu les valeurs véhiculées par les footballeurs eux-même loin des réalités actuelles… La France peut gagner, je m’en fous….

    Reply
  3. Alain Uguen 21 October 2022

    Bonjour,

    Pour agir concrètement, nous proposons une pétition, une cyberaction et de lancer des rassemblements dans toutes les villes les soirs de match pour parler droits de l’être humain, transitions, sobriété avec tous les acteurs locaux (associations, artistes, collectivités…) engagés dans des alternatives au sport business.

    cyberaction : Le Qatar c’est pas trop tard, L’Arabie c’est aujourd’hui
    https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/leqatarcestpastroptard-larabiecesta-5646.html

    Pétition : Transfert de la coupe du monde de Football dans un pays respectant les droits de l’être humain
    https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/transfertdelacoupedumondedefootball-5572.html

    Des fans zone des acteurs des transitions aux Maisons des Transitions
    https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=9299

    Alain Uguen

    Association Cyberacteurs
    Ma souris a du pouvoir

    Reply
  4. CLAVEYROLAS 19 October 2022

    D’un point de vue sportif, boycotter toute compétition sportive est un acte écologique du simple fait que le sport professionnel est la célébration permanente de la non humanité : dopage généralisé depuis les années 40 (ne pas voir l’évidence est le symptôme d’une cécité), valeurs de dépassement permanent, culte du héros victime de lui-même (comment nadal finira ?)

    Reply
    1. Severine 11 November 2022

      De tout coeur avec vous. Meme deja a l’ecole, le sport c’est de la competition, il faut etre meilleur que les autres et tant pis si on ecrase les plus faibles. Il faut voir les parents hysteriques au bord d’un terrain de foot si l’equipe de leur gamin perd, c’est lamentable…

      Reply
  5. ThoamsP 14 October 2022

    Article intéressant à lire qui s’intéresse à la réaction des autres pays, notamment le Danemark (qui possède beaucoup moins de lien avec le Quatar) sur le traitement de la coupe du monde. https://www.francetvinfo.fr/sports/foot/noel-le-graet/enquete-franceinfo-coupe-du-monde-2022-comment-la-fff-a-detourne-le-regard-sur-le-terrain-des-droits-humains-au-qatar_5386291.html

    Reply
  6. verdurin 4 October 2022

    Juste une petite remarque :
    « Mourir d’un coup de chaleur en dehors du chantier après avoir travaillé plus de 10h de suite sous 40°C n’a rien de naturel »
    C’est évidemment naturel, tout comme mourir d’un coup de couteau dans le cœur.

    Ce qui n’est pas naturel c’est d’obliger des gens à subir ces conditions. Tout comme il n’est pas naturel de recevoir un coup de couteau dans le cœur.

    Reply
  7. ddu 4 October 2022

    Boycotter la coupe du monde au Qatar? Ca tombe bien parce que le foot j’en ai rien à foot, et ce depuis longtemps. Boycotter le gaz qatari? J’en ai rien à foot! Je n’habite pas l’Europe donc aucun impact pour moi. Par contre, pour les européens, ce serait quand même assez difficile et je peux le comprendre.

    Reply
  8. cdg 30 September 2022

    Le Qatar c est un gros fournisseur de gaz. Vous voyez un gouvernement froisser les quatari ?
    Quant on voit que les francais geignent car on ferme les piscines quand il fait froid, je serai curieux de voir leur reaction quand ils n auront plus de chauffage chez eux sauf dans une piece (ce qui etait la norme dans les annees 60 cela dit)
    Et je parle meme pas des flux financiers ni du fiat que depuis Sarkozy nous avons une base militaire la bas (si leur ennemi iranien les attaque, nos soldats seront frappés et par consequent nous serons entrainé dans la guerre)

    En ce qui concerne le nombre de mort, comme l a si bien dit Staline “la mort d un homme est une tragedie, la mort d un million une statistique”

    Reply
  9. Justin 27 September 2022

    Les 6500 morts sont les morts sur TOUS les chantiers du Qatar donc pas forcément sur les stades (cf le Guardian lui même)
    A comparer aux 200 morts sur les chantiers en France soit 2400 en 12 ans. Y’a peut être plus d’habitant en France mais je ne suis pas certains qu’il y est moins de chantiers là bas…
    Quant aux 2 morts en Afrique du Sud, ils n’ont aucun rapport avec les chantiers (suffit de cliquer sur le lien)
    Et les 21 morts en Russie sont aussi réalistes que les 37 selon le gvt du Qatar selon moi…
    .
    Ce n’est pas une raison de ne pas boycotter la coupe, mais des chiffres sans comparaison ne veullent rien dire.

    Reply
  10. Thomas P 27 September 2022

    Bonjour et merci pour cet article.

    Je m’interroge sur la réaction des autres pays et plus généralement du monde face à cette coupe du monde. Y’a-t-il des pays marquant plus leur rejet que d’autres ?

    Si nous essayons de défendre la France (qui est indéfendable bien sur) il peut paraitre compliqué politiquement de se mettre à dos les milliards du Qatar. Mais tous les pays représenté dans la compétition n’ont pas les mêmes liens avec le pays hôte j’imagine …

    Les pays du nord, plus avancés que nous en terme de prise de conscience écologique n’ont pas montré de réticence envers ce mondial ?

    Pour faire simple comment peut on expliquer que le monde entier se fou que cette coupe du monde soit un désastre humain et écologique ?

    Reply
  11. Pierre 27 September 2022

    Quelle désolation de voir cette aberration qu’est la coupe du monde au Qatar… Super article comme d’hab ! Merci.

    Reply
  12. Toto 27 September 2022

    Bonjour, en temps que pequin de base, que dois-je faire concrètement pour boycotter la Coupe du Monde de foot? Donnez moi des éléments, svp…

    Reply
    1. Arno37 27 September 2022

      en tant que péquin de base également, je boycotterai la coupe du monde en ne regardant pas les matchs à la télé. Le succès d’une compétition se faisant bien souvent par leurs audiences télé, je permettrais de les faire baisser et par vase communiquant, toucher les publicitaires qui payent très cher pour leurs spots avant et pendant le match. donc mécontentement, mauvaise image, réflexion différentes lors de l’attribution de grand évènement sportif (Coupe de monde, JO, Grandes finales… etc)
      De plus, il faut éviter l’achat de goodies liés à l’évènement.
      En bonus, on peut écrire à la FFF, à la ligue, aux diffuseurs, aux sponsors, pour dire le mal que nous pensons de cette coupe de l’immonde en leur rappelant tout qui nous dérange.

      Reply
    2. Abandon 28 September 2022

      Simple : vous n’allez ni vous rendre à la Coupe, ni la regarder, n’achetez aucun de ses goodies, et ne pas en parler en bien auprès de qui que ce soit. Le principe même d’un boycott : ne pas consommer ni promouvoir un produit dans un but contestataire.

      Reply
    3. Pierre 30 September 2022

      Un moyen de bpycotter est égallement le fait de boycotter les grandes marques qui financent l’évènement. En tant que consommateur, mon argent n’ira pas a ceux qui s’affichent fièrement sur l’évènement. Eux, qui donnent des sommes asteonomiques a la FIFA, ont du poids pour mettre la pression sir les décision des prochaines atteibutions! Que ce soit pour le foot ou autre chose, si les grandes marques voient que cet “investissement” détournent suffisament de consommateurs, hésiteront avant de financer des arrribution abhérentes!

      https://www.change.org/p/boycott-des-marques-qui-financent-la-coupe-du-monde-au-qatar?recruiter=1278232893&recruited_by_id=d341b030-3f04-11ed-8bdb-e5285292a2f9&utm_source=share_petition&utm_campaign=share_petition&utm_medium=copylink&utm_content=cl_sharecopy_34555479_fr-FR%3A5

      Reply
    4. Pierre AMBOIS 30 September 2022

      Bonjour,

      Il est possible d’aller plus loin : boycottons les grandes marques qui ont financé l’évènement. Tout celles qui donnent des sommes astronomiques a la FIFA pour s’afficher fièrement autour de cette compétition, dans le but d’attirer des clients! En tant que consommateur, je peux agir en ne donnant pas mon argent à ces entreprises complices, qui financent directemement ou indirectement la coupe du monde au Qatar!

      https://www.change.org/p/boycott-des-marques-qui-financent-la-coupe-du-monde-au-qatar?recruiter=1278232893&recruited_by_id=d341b030-3f04-11ed-8bdb-e5285292a2f9&utm_source=share_petition&utm_campaign=share_petition&utm_medium=copylink&utm_content=cl_sharecopy_34555479_fr-FR%3A5

      Merci de signer et partager au maximum afin de donner de la visibilité a cette démarche que je viens de lancer!

      Faisons réfléchir les grandes marques aux évènements qu’elles financeront à l’avenir! Si elles perdent des clients, elles voudront faire pression sur les organisateurs et décideurs de la FIFA, ou toute autre instance qui aurait l’idée d’organiser des competition dans des lieux complètement déconnectés de toute conscience humaine et écologique!

      Reply
  13. Alain FABRE PUJOL 27 September 2022

    plus de 28 000 signataires ce jour pour demander que la France boycotte la prochaine coupe du monde de football.
    https://www.mesopinions.com/petition/sports/boycott-coupe-monde-football/186447

    Reply
  14. bdd13 26 September 2022

    Le budget 2023 se dévoile, avec un gouvernement qui ne sait plus où il faut mettre les milliards tellement les services sont en déroute (mais certainement pas dans la décarbonation, qui voit plutôt une baisse de la provision).
    Il serait donc bienvenu qu’il arrête les subventions pour la FFF, en lui demandant de ne pas aller dépenser son fric au Qatar, pouvoir faire quelques centaines de milliers d’euros d’économies, et en même temps éviter quelques centaines de tonnes de CO2 dans l’atmosphère.
    On n’en mourra pas…
    En même temps (!), j’écris ça, mais je sais très bien que Macron aurait trop peur de se retrouver avec les supporters dans la rue (la connaissance, la responsabilité et la conscience n’ont pas percolé beaucoup dans ce monde là malheureusement).
    Il faut donc bien que ça vienne de nous…

    Reply
  15. Arno37 26 September 2022

    J en fais la promo du boycott, comme celui des JO d hivers de Pékin… On verra bien, mais les gens trouvent toujours un moyen de détourner le sujet sur autre chose, pour se donner bonne conscience… Comme si ça ne les touchaient pas… C est dingue…
    J y trouve toutefois un point positif, pendant les matchs, je pourrais aller rouler tranquille…

    Reply
  16. bdd13 26 September 2022

    Bien sûr qu’on acquiesce :
    Il faut relayer à l’entourage, aux amis, mais aussi à vos députés, maires, conseillers départementaux, présidents de club, etc…

    Reply

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Restez informé des dernières parutions

RESTEZ INFORMÉ DES DERNIÈRES PARUTIONS