Pourquoi partir vivre à Dubaï ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Nabilla à Dubaï

L’argent. Depuis quelques années, je vois mes amis les plus proches partir vivre à l’étranger : Miami, Singapour, Toulouse, Haute-Savoie. Après une flopée de départs au Luxembourg (pour le climat), la dernière tendance est un petit peu plus exotique : Dubaï. ‘Avec Pierre-Alexandre, on a décidé de partir à Dubaï avec nos enfants, parce qu’on pense qu’à l’argent que ça a l’air super sympa !

Très bien. De nature curieuse, je me suis dit ”s’ils partent c’est qu’il y a bien une raison ? J’ai creusé pour vous, pour voir ce qu’il se passait aux pays des escortes chameaux.

Dubaï, Doubaï, Doubitchou

Rien ne décrit mieux Dubaï que wikipédia : ‘Dubaï est une ville et un émirat des Émirats arabes unis réputée pour son shopping de luxe, son architecture ultramoderne et sa vie nocturne animée. La Burj Khalifa, tour de 830 mètres de haut, domine le paysage urbain parsemé de gratte-ciel. À son pied, la fontaine de Dubaï présente des jets et des lumières synchronisés avec de la musique. Atlantis, The Palm est un hôtel comprenant parcs aquatiques avec animaux marins situé au large, sur des îles artificielles.
C’est vrai que tout de suite, cela vous donne le ton. Sur le plan culturel, c’est entre Rome et Florence.

Sur le site de l’office du tourisme, Dubaï est présentée comme une ville qui bouge. Ah bah tu m’étonnes que ça bouge ! La ville est d’ailleurs en construction en permanence. Bulle immobilière ou pas, un hôtel ou centre commercial y pousse tous les mois. Une sorte de Las Vegas du Moyen-Orient.

Diversité, sécurité, qualité de vie : incroyable eldorado !

La liste des avantages de vivre à Dubaï est visiblement incroyable !

A commencer par la sécurité. Tu expliqueras à ton oncle qui a un poster de Jean-Marie dans sa chambre que non, tous les arabes ne sont pas des voleurs. Même si 85% de la population à Dubaï sont des expatriés, ce sont des gens qui ont le cœur sur la main ! A Dubaï, tu peux laisser ta voiture ouverte, la porte de chez toi ouverte, tu n’auras ‘pas de problème’. Pourquoi ? L’éducation ? Peut-être. Peut-être aussi que si vous vous faites choper à voler un fruit, c’est prison, voire extradition. Un Singapour version hard.

Mais Dubaï, c’est avant tout l’argent de superbes opportunités professionnelles, dans des entreprises à la pointe du CO2 : la pétrochimie, le textile… Qui comme nous le savons tous, sont ce qu’il y a de mieux pour notre planète. Il n y a même pas d’impôts à payer ! Certes, il n’y a pas de cotisation pour la retraite, ni de chômage en cas de pépin. Mais vous verrez un peu plus bas qu’il y a toujours moyen de gratter un petit billet…

Puis quand même, cette qualité de vie ! A paris tu prends le métro, tu rentres dans ton T2 mal chauffé… Ah non, à Dubaï, tu rentres chez toi, tu as Priya qui a nettoyé ta soirée de la veille et qui a préparé à manger ! Quel bonheur ! ‘Comment ça, elle est indienne et exploitée ? Je la paye 200$ par mois, vous plaisantez ! Elle est si souriante ! N’importe quoi avec votre ‘esclavage moderne’…. Communiste ! Gilet Jaune !

Religion, sexe et luxure

Je sais ce que vous vous dites : c’est un pays musulman, très dur, où les femmes ne sont pas libres. Vous vous méprenez ! Le pays et plus particulièrement Dubaï sont très ouverts à l’argent aux autres cultures. C’est vrai qu’après avoir lu le Coran, ses valeurs de partage, de redistribution, d’humilité.. C’est un peu difficile de comprendre qu’une tour de 830 mètres de haut ayant coûté 1.5 Milliard soit là, au milieu du désert. Mais ce que vous n’avez pas compris, c’est que ce sont des progressistes. Nuance.

Aucune obligation donc de faire vos 5 prières par jour. En revanche, n’oubliez pas de dépenser votre argent. Une valeur universelle.

Instagrameuses et dignité sur le bas côté

Réflexe classique, je ne suis pas allé très loin, j’ai regardé ce qu’il me tombait le plus rapidement sous les yeux quand je tapais ‘partir vivre à Dubaï’. Je n’ai pas été déçu ! Je suis très vite tombé sur une influenceuse de chez nous, partie vivre là-bas. J’ai eu la panoplie complète : I’m in love with myself, je kiffe la fast life, et je pratique le putaclic comme personne :

instagrameuse à Dubaï putaclic
Titre en MAJUSCULES, photos bling bling, elle a free, elle a tout compris

C’est vrai que si vous faites un tour sur instagram, il y a des dizaines d’influenceuses qui vont se faire des petits week-ends à Dubaï, en partant seule. Tiens, bizarre.

Vous avez dit ‘sponsorette’ ?

En creusant cinq minutes, je me suis renseigné sur ces instagrameuses fans de Dubaï. Vous aussi, vous pensiez qu’elles allaient à Dubaï pour devenir assistante vétérinaire et s’occuper des chameaux ? Elles s’occupent de chameaux, effectivement. Avec des lunettes, qui parlent couramment arabe et ont une passion pour les grosses poitrines.

Bienvenue dans le monde des ‘sponsorettes‘. J’ai ainsi découvert que certaines étaient payées de 10000 à 40000€ le week-end. Du bon dressage de chameaux donc ! Un peu de sérieux : oui, c’est de la prostitution. Vous me direz, elles font ce qu’elles veulent. OUI. En revanche, si je vous dis que certaines sont payées pour se faire déféquer dessus, ou masturber des chameaux, vous me répondez quoi ?

Je viens d’avoir en exclusivité les dialogues de l’adaptation cinématographique de 50 nuances de babouches :

-Chameau Omar : ‘Je peux te ****’ ?
-Jenny :’ t’es malade !’
-‘Je te donne 10000€’.
-AH. L’avion est à quelle heure ?’
-Je te ferai caca dessus’
-‘T’es malade, jamais de la vie !!’
-‘Je rajoute 30000’
-J’ai une copine qui souhaite venir avec moi t’es ok ?’

Pour celles et ceux qui pensent que j’exagère, voici les liens : lien 1, lien 2

instagrameuse sponsorette à Dubaï
On n’est pas bien là ? Paisibles, à la fraîche …

PS : J’arrête ici de critiquer, ‘ce sont des femmes indépendantes, émancipées, libérées de l’oppression du patriarcat blanc occidental‘. N’appelez pas Marlène Schiappa.

PS² : A quand la même chose pour les mecs ? Fonction du montant, moi aussi je peux me déguiser en majorette et prouver que j’aime les animaux !

Dubaï, pour se rapprocher de la nature !

Pour finir sur une note plus joyeuse, je me suis dit : ils partent à Dubaï parce qu’ils sont conscients des enjeux climatiques. Ah les chanceux… Ils seront aux premières loges de ce qui se fait de mieux !

Sur place, le climat est un vrai bonheur. L’hiver pour eux, c’est l’été pour nous. A l’heure où j’écris ces lignes (12/12/19 à 22H45), il fait 21 degrés à Dubaï (à 1H45 du matin). En revanche le ressenti en été…. Mettez votre tête devant un four, ouvrez la porte : ça y est, vous avez compris. Mais pas de panique ! Il y a la climatisation partout et tout est pensé pour rendre cette période supportable.  Comme à Doha, ils travaillent également à climatiser les rues. Manquerait plus que cela devienne difficile pour Jenny d’acheter son 4ème sac à main Gucci.

Je passe outre les parcs aquatiques avec animaux marins, la quasi absence de transports en commun, les bâtiments construits à l’arrache qui poussent partout avec les mêmes normes sanitaires que dans la ligne 13… Heureusement qu’ils coûtent pas chers à construire et qu’on peut embaucher des esclaves indonésiens et pakistanais pas chers ! OUF !

Le mot de la fin

Même en creusant le sujet, et presque sans mauvaise foi, je ne vois qu’une seule raison de partir vivre à Dubaï : l’A-R-G-E-N-T. Humainement, c’est zéro. En revanche si vous aimez LVMH et prier devant la tour Burj Khalifa, vous devriez trouver votre bonheur. Bonne route !

Commentaires Facebook
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Tu l'as lu ça ?

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Abonne Toi À La Lettre BON POTE

Une dose hebdo de sarcasme par email

Abonne Toi
À La Lettre BON POTE

Une dose hebdo de sarcasme par email