Média indépendant sur l'environnement, 100% financé par ses lecteurs

Petite révolution : le bulletin météo de France TV parlera aussi du changement climatique !

Publication :
Meteo climat cover
Sommaire
Dépliez le sommaire de l’article

C’est une petite révolution audiovisuelle. Le bulletin météo de France 2 et France 3 se transforme à partir de ce lundi en “journal de la météo et du climat”, pour mieux expliquer les conséquences du changement climatique sur le temps qu’il fait, a annoncé France Télévisions à l’AFP.

Après plus de 30 ans, la version classique du bulletin météo est donc abandonnée pour laisser place à un journal météo climat. Il s’agit “d’expliquer la météo autrement, pas juste de dire: il va faire beau demain ou il va pleuvoir, mais expliquer pourquoi“, a déclaré à l’AFP le directeur de l’information du groupe public, Alexandre Kara, en soulignant que “la météo est la conséquence directe du climat“.

Une première mondiale

Le projet de France TV est un projet ambitieux et innovant. En effet, parler du changement climatique lors d’un bulletin météo est une première mondiale. Christophe Cassou, auteur du groupe 1 du GIEC, et à l’initiative du projet, rappelle :

” Le changement climatique, nous le vivons, le percevons dans notre quotidien, maintenant, partout; il s’intensifie”.

Les fluctuations quotidiennes du temps, la météo, sont influencées par le réchauffement planétaire dû aux émissions de CO2 par les activités humaines. C’était une évidence; il fallait faire évoluer les bulletins météo qui ont peu changé depuis 30ans.

En plus de la météo classique, il s’agira de contextualiser les fluctuations du jour dans ce climat qui change. Nouveaux indicateurs, nouveaux narratifs, nouveaux cadres, nouvelles ambiances… Vous découvrirez au fur et a mesure des jours la diversité des approches.

Une meilleure information avec de nombreux avantages

Selon les sondages, il y a toujours entre 20 et 40% de Français climatosceptiques. C’est absolument catastrophique. Comment agir contre un problème si vous pensez qu’il n’y a pas de problème ? Ce nouveau journal météo climat permettra probablement de réduire ce chiffre. Parmi les nombreux avantages :

  • Faire la différence entre météo et climat. C’est encore une confusion très répandue, et malheureusement un argument fréquent des climatosceptiques qui se jettent sur la moindre température un peu fraîche pour nier le réchauffement climatique anthropique. Pour ne plus confondre les deux, voir cet article co-écrit avec le CNRS.
  • Ne plus se réjouir aveuglement des températures douces. “Insupportable qu’on se réjouisse qu’il fasse 25 degrés à Biarritz en février sans expliquer pourquoi“, déclare Alexandre Kara pour l’AFP. En effet, les températures prolongées et très largement au-dessus des moyennes n’est pas forcément une bonne nouvelle, compte tenu des conséquences sur la faune et la flore que cela peut avoir. Cette étude du 10 mars 2023 de Vautard & al. rappelle que le changement climatique augmente la probabilité de gels destructeurs dans le vignoble.
  • Faire le lien entre les aléas et le changement climatique. Il est encore trop rare que les médias fassent le lien entre un aléa (inondation, canicule etc.) et le changement climatique. Ce sera l’occasion d’y remédier, et de rappeler qui est responsable du changement climatique : nous, les humains. Peu de chance que les responsables comme TotalEnergies, Gazprom et Exxon soient explicitement nommés, mais ce sera déjà une très belle avancée !

De nouveaux indicateurs

Dans un article publié sur Franceinfo, nous apprenons qu’en plus de la présentation classique de la météo, “il y aura des chiffres, des données, on pourra revenir par exemple sur les anomalies de température, sur la question des nappes phréatiques, ou encore expliquer la sécheresse hivernale“. Un visuel très clair et particulièrement efficace, comme ici par exemple :

Il sera intéressant de suivre sur le court, moyen et long terme les retours médiatiques.

Comment les téléspectateurs et téléspectatrices vont-ils recevoir la nouvelle et quel impact cela aura-t-il sur la prise de conscience ? Le bulletin météo (et donc désormais journal météo climat) est suivi par des millions de personnes et nous pouvons légitimement espérer que cela ait un impact positif après quelques mois de rappels sur l’urgence..

Comment vont réagir les autres chaines nationales ? Vont-elles suivre et créer la même chose, ou une autre version ? Cette initiative sera-t-elle suivie à l’international ? Que vont devenir les climatosceptiques, une fois que tout le monde fera la différence entre météo et climat ? Vont-ils continuer à être ridicules ou vont-ils trouver d’autres terrains pour désinformer ?

Comme précisé par Christophe Cassou, “tout ne va pas être parfait au début”. Le programme va probablement s’améliorer petit à petit, avec l’aide notamment des téléspectateurs qui pourront poser des questions au fur et à mesure. Mais quoi qu’il en soit, c’est une excellente nouvelle. A suivre dès ce soir et dans les prochaines semaines sur France TV !

POUR ALLER PLUS LOIN

Envie de creuser le sujet ? Cet article pourrait vous intéresser !

4 Responses

  1. J’ai ma petite idée sur l’efficacité de ce changement de format. Elle sera nulle. Pessimiste me direz-vous, non réaliste. Que pèse 2 minutes d’explications sur le changement climatique, contre des dizaines sur de belles PUB, de voitures surpuissantes ou de voyages low cost à l’autre bout du monde ?
    Démonstration :
    Le changement climatique est connu depuis 2 décennies, et nous augmentons encore mondialement notre production de CO2. cqfd
    Michel le décroissant.

  2. Bravo le service public !
    En revanche je ne comprends pas pourquoi vous ciblez régulièrement les grands producteurs de gaz et de pétrole comme responsables. Ce ne sont clairement pas des enfants de coeur, mais pourquoi ne pas y associer la BNP, le gouvernement, les français, la population de l’occident.
    Ils ne sont “que” producteur d’un monde qui a besoin de leur service, et ils ne gênent pas pour faire du zèle, mais j’ai l’impression que c’est comme les personnes qui disent que c’est les chinois qui polluent plus que nous alors qu’ils produisent pour le monde entier.

    1. D’une certaine manière, ils ont influencé la direction qu’à pris notre société en vendant du pétrole à foison. L’abondance de l’or noir “pas cher” a permis à tout un chacun de se déplacer en bagnolle pour le moindre déplacement ainsi que de transporter des charges légères/modérées avec des utilitaires.

      Sans leur éternelle poursuite du profit, et donc du développement de l’offre en pétrole, le monde serait très différent. Si le prix affiché à la pompe était de 3€ plutôt que 1.8€ (c’était plutôt 1.3 avant), je vous garantie que les gens utiliseraient en masse le vélo, les trains, le bus, et maintenant aussi les trotinettes.

Nouveau commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Sommaire
Auteur
Thomas Wagner
Prendra sa retraite quand le réchauffement climatique sera de l’histoire ancienne

Article 100% financé par ses lecteurs​

Bon Pote est 100% gratuit et sans pub. Nous soutenir, c’est aider à garder cet espace d’information libre pour tous.

4 Responses

  1. J’ai ma petite idée sur l’efficacité de ce changement de format. Elle sera nulle. Pessimiste me direz-vous, non réaliste. Que pèse 2 minutes d’explications sur le changement climatique, contre des dizaines sur de belles PUB, de voitures surpuissantes ou de voyages low cost à l’autre bout du monde ?
    Démonstration :
    Le changement climatique est connu depuis 2 décennies, et nous augmentons encore mondialement notre production de CO2. cqfd
    Michel le décroissant.

  2. Bravo le service public !
    En revanche je ne comprends pas pourquoi vous ciblez régulièrement les grands producteurs de gaz et de pétrole comme responsables. Ce ne sont clairement pas des enfants de coeur, mais pourquoi ne pas y associer la BNP, le gouvernement, les français, la population de l’occident.
    Ils ne sont “que” producteur d’un monde qui a besoin de leur service, et ils ne gênent pas pour faire du zèle, mais j’ai l’impression que c’est comme les personnes qui disent que c’est les chinois qui polluent plus que nous alors qu’ils produisent pour le monde entier.

    1. D’une certaine manière, ils ont influencé la direction qu’à pris notre société en vendant du pétrole à foison. L’abondance de l’or noir “pas cher” a permis à tout un chacun de se déplacer en bagnolle pour le moindre déplacement ainsi que de transporter des charges légères/modérées avec des utilitaires.

      Sans leur éternelle poursuite du profit, et donc du développement de l’offre en pétrole, le monde serait très différent. Si le prix affiché à la pompe était de 3€ plutôt que 1.8€ (c’était plutôt 1.3 avant), je vous garantie que les gens utiliseraient en masse le vélo, les trains, le bus, et maintenant aussi les trotinettes.

Nouveau commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

PARCOURS THÉMATIQUE

Pour une presse qui brave demain, votre soutien compte aujourd'hui.

Bon Pote repose entièrement sur le soutien de ses lecteurs en tant que média indépendant. Chaque jour, notre équipe s’efforce d’offrir un contenu précis, de haute qualité, et accessible à tous, afin d’éclairer les enjeux majeurs de notre futur.

À lire également