Média indépendant sur l'environnement, 100% financé par ses lecteurs

Extrapolations : une série dystopique qui méritait mieux ?

Publication :
Vignette Extrapolations crédit Apple TV
Sommaire
Dépliez le sommaire de l’article

Extrapolations, le nouveau Don’t Look up ? Après le succès planétaire de Don’t Look up, Extrapolations était appelée à devenir la série à succès sur le changement climatique.

Après visionnage, j’étais personnellement curieux d’avoir les retours des lectrices et lecteurs de Bon Pote. Sauf qu’après un simple sondage qui demandait “Avez-vous entendu parler de la série Extrapolations“, malgré plusieurs milliers de réponses, 92% n’en avaient jamais entendu parler ! Pour un échantillon de population plus susceptible d’être intéressée par ce type de série, c’est tout de même très faible. D’autant plus qu’en entendre parler ne signifie pas avoir vu la série…jusqu’au bout.

Là où Don’t Look up s’est imposé dans le paysage médiatique, Extrapolations est semble-t-il déjà aux oubliettes. Est-ce que la série méritait mieux ?

La série Extrapolations avait (presque) tout pour réussir

Commençons par le plus surprenant. La série Extrapolations a un casting cinq étoiles dont très peu de séries ou films pourraient se vanter. En seulement 8 épisodes, vous verrez défiler des dizaines de stars confirmées et en devenir à rendre jaloux n’importe quel(le) réalisateur ou réalisatrice.

Imaginez : Meryl Streep, Sienna Miller, Kit Harington, Tahar Rahim (excellent !), Matthew Rhys, Daveed Diggs, Gemma Chan, David Schwimmer, Neska Rose, Adarsh Gourav, Forest Whitaker, Marion Cotillard, Tobey Maguire, Eia Gonzalez, Edward Norton, Indira Varma, Keri Russel, Cherry Jones, Peter Riegert, Leslie Uggams, Michael Gandolfini, Murray Bartlett, Yara Shahidi, Diane Lane, Heather Graham, Ben Harper, Judd Hirsch, Hari Nef, Neska Rose, Devika Bhise, Aimee Mullins, Cherien Dabis, Mia Maestro…

Marion Cotillard dans Extrapolations
Marion Cotillard dans Extrapolations. Crédit : Apple TV+

Les amatrices et amateurs de cinéma ont forcément reconnu au moins une dizaine de noms ici. Difficile de connaître le budget total pour réaliser les 8 épisodes d’environ 50mn chacun, mais on devine qu’Apple n’a pas lésiné sur les moyens pour en faire une série à succès.

Le sujet du changement climatique est lui aussi beaucoup plus mis en lumière et nous pourrions imaginer qu’une série sur le sujet en 2023 ait beaucoup plus de chance de succès qu’en 2010. Mais cela n’a visiblement pas suffit pour qu’Extrapolations soit un phénomène médiatique.

Géo ingénierie, capitalisme, santé…

L’une des principales qualité de la série est d’évoquer plus ou moins tous les domaines que le changement climatique impactera. Le but n’est pas ici de revenir sur l’exactitude des sujets traités, puisque nous sommes par essence dans le futur et que personne n’a de boule de cristal.

La série présente et “extrapole” ce que le monde serait en 2037, 2046, 2047, 2059, 2066, 2068 et 2070. Très vite, nous comprenons que limiter le réchauffement climatique à +1.5°C est de l’histoire ancienne et que les dirigeants, tout comme les milliardaires, ou plutôt le milliardaire Nick Bilton incarné par Kit Harington, a préféré le profit à la survie d’autres humains.

Nick Bilton joué par Kit Harington dasn Extrapolations. Crédit : Apple TV
Nick Bilton joué par Kit Harington dans Extrapolations. Crédit : Apple TV

Nous retrouvons ce qui pourrait arriver si le réchauffement climatique mondial continue de s’aggraver. Risques de famine, sécheresses, mégafeux, canicules mortelles, inondations multiples avec notamment Miami sous les eaux, etc. Tout ceci est extrêmement bien documenté dans le dernier rapport du GIEC et si nous continuons à consommer autant d’énergies fossiles, ce qui est présenté dans la série a des chances de devenir réalité.

Milliardaires vs citoyens ?

D’autres sujets-clefs sont également évoqués et seront pour certains des questions fondamentales dans les années à venir. Qui est responsable du changement climatique? Les milliardaires, les gouvernements ou les citoyens ? Qui va payer pour les dégâts, à travers les Pertes et Préjudices ? Pourra-t-on, devra-t-on faire des enfants dans ces conditions ? Le thermomètre mouillé et le fameux 35 Tw où vous mourrez de chaud… et enfin les injustices, à la fois intra et inter-générationelles.

Les passionné(e)s de science climatique auront probablement le sentiment qu’il y a eu un travail de fond pour la série, comme en témoigne l’épisode autour des 350 ppm, l’une des limites planétaires. Tahar Rahim confirme que le scénario s’est inspiré de travaux scientifiques :

“En fonction des époques, d’après les études scientifiques sur lesquelles sont basés cette écriture qui est une extrapolation, une anticipation d’une certaine façon, c’est de voir où les conflits vont apparaître, à quel endroit l’eau va monter, de quelle façon les gens vont être malades, les dégâts que tout cela va provoquer et où précisément, quels animaux qui vont disparaître en premier, etc.”

Pourquoi Extrapolations n’a pas été un succès ?

Si Extrapolations n’a pas été un succès commercial, ce n’est pas pour une mais plusieurs raisons, plus ou moins subjectives.

Premièrement, la série était uniquement accessible via Apple TV+. Cette plateforme n’a pas la notoriété de Netflix où le film Don’t Look Up était sorti et il y avait de fortes chances que le nombre de personnes ayant vu la série Extrapolations soit plus faible. A l’instar de Solarmovie, il existe des sites pour visionner les séries sans devoir passer par des entreprises qui ne payent pas leurs impôts comme Netflix ou Apple. Mais ne le faites pas, c’est illégal !

Le fait qu’ Extrapolations soit une série de 8 épisodes n’est pas pénalisant. C’est un risque à prendre, notamment sur une série dont l’action se déroule sur 30 ans. Mais le nombre de contre-exemples récents où ce format a été un succès, comme Chernobyl ou Le jeu de la dame, confirment que le problème est ailleurs.

La difficulté et la technicité des thèmes abordés pourraient faire partie de la réponse. Une spectatrice ou spectateur qui connait déjà les sujets des Pertes et Dommages, du thermomètre mouillé, de la limite des 350ppm etc., pourra apprécier l’intrigue autour de ces sujets. Il est certain que si “350ppm” ne vous parle pas, Extrapolations ne vous laissera pas le même goût. Rire devant Don’t Look up est plus simple que de voir un avenir sombre sur 8 épisodes.

Est-ce trop dur de regarder Extrapolations ?

Même en ayant tous les jours la tête dans des rapports alarmants sur l’état du monde et les risques en cours et à venir, je dois avouer que la série Extrapolations n’est pas si facile à regarder. Certains passages sont difficiles, aussi réalistes que possible, et probablement un peu trop probables pour croire que cela n’arrivera pas. Pas besoin d’aller bien loin dans le futur pour imaginer des vagues de chaleur mortelles en Inde, ou d’imaginer les conséquences de la montée des eaux

Adarsh Gourav dans « Extrapolations »,crédit : Apple TV+.
Adarsh Gourav dans Extrapolations, crédit : Apple TV+

Un sentiment partagé sur les forums et sites spécialisés cinéma et par des lectrices et lecteurs de Bon Pote :

J’ai regardé les 2 premiers épisodes et je les ai trouvé très, très bons. En revanche, l’épisode 2 (la dernière baleine) m’a tellement déprimée que, pour l’instant, je n’ai pas encore regardé la suite. Comme on avance dans le temps avec chaque épisode, ça promet d’être de plus en plus anxiogène. Mais, pour l’instant, série d’une grande qualité. Tout le monde devrait la voir.

Je l’ai vue juste après qu’il y ait les incendies au Canada donc j’ai pu comparer les NY dans la fumée et franchement j’ai trouvé ça plutôt réaliste

Notre avenir dépend de nous

La série Extrapolations prouve à nouveau qu’ « il est plus facile d’imaginer une fin du monde que celle du capitalisme ». Il serait temps que les réalisatrices et réalisateurs travaillent d’arrache-pied pour montrer qu’il existe d’autres imaginaires. Des imaginaires où le changement pourrait nous permettre de limiter les émissions de gaz à effet de serre et surtout de mieux vivre. C’est l’une des conclusions du dernier rapport du GIEC.

Nous pourrions par exemple ne pas attendre 2070 pour faire un procès à des milliardaires et gouvernements qui font passer des intérêts privés avant l’intérêt général. Nous pourrions ne plus accepter que les entreprises fossiles exploitent de nouveaux champs pétroliers et gaziers et nous fassent sortir de l’Accord de Paris, condamnant des millions de personnes sur Terre. Ceci n’est pas une fatalité : nous avons notre avenir climatique entre nos mains.

A l’instar du film Contagion qui avait eu un regain d’intérêt en 2020 avec la pandémie du Covid-19, il est possible qu’Extrapolations puisse gagner en notoriété dans les mois et années à venir, avec les catastrophes qui s’enchainent partout dans le monde. Espérons que cela ne reste qu’une dystopie, un cauchemar dont nous sortirons le plus rapidement possible.

POUR ALLER PLUS LOIN

Envie de creuser le sujet ? Cet article pourrait vous intéresser !

9 Responses

  1. Très déçu par la série qui n’envisage aucunement les problèmes dee conflits politiques liés aux changements planétaires, alors qu’historiquement les mêmes types d’évènements ont donné lieu à des guerres, des changements brutaux de pouvoir, des famines des exodes, etb rien de tout cela n’apparait:, peu de morts, pas de déplacés, pas de guerres (guerre de l’eau, guerre de l’énergie, guerre pour les territoires encore alimentaires, etc…) Gentillettes série pour ne pas trop montrer de conséquences humaines violentes, 100% light

  2. J’ai regardé la série à sa sortie étant très intrigué par le trailer.
    Avis plus que mitigé sur l’ensemble de la série.
    Des épisodes sont très bons comme celui du transport des graines résistantes et celui sur le “terrorisme de la géo-ingénierie”.
    Celui sur la sauvegarde avec implant mémoriel fait très black mirror. ce n’est pas forcément une critique mais je n’ai pas trop compris ce qu’il faisait là.
    Et d’autre un peu long comme celui de la dernière baleine.
    Et le pire de tout le final, je n’ai vu personne crier dessus mais à la fin c’est la technologie qui sauve le monde c’est ce que je trouve aberrant.
    Je passe sur le cliché des riches qui se regroupent dans une pièce pour fixer les ppm de CO2 et imposer leur choix au monde.

    Je trouve aussi que le monde est très incohérent ou alors on manque d’une vue global.- Je me demande comment peut vivre un monde ou l’on a besoin d’oxygène pour sortir ou l’on mange que des algues et plus rien de pousse. Comment l’humanité continue de survivre dans un monde pareil. Surtout que l’on voit que la technologie continue de se développer mais on se demande bien comment vu que tout le monde doit être mort de faim, de chaud ou de soif.

    Au final un casting 5 étoiles oui mais qui aurait mérité un scénario 5 étoiles. Le final est catastrophique avec la morale techno-solutionniste n’arrange rien. Une grosse déception.

  3. J’ai regardé extrepolations suggéré par Timothée Parrique lors de.l académie du climat …..casting 5 étoiles 🌟 effectivement j’ai eu un plaisir de voir tous ces immenses acteurs et notre Tahar Rahim qui est magnifique dans cette série.Sienna Miller en sauveuse de baleine et mère courage.kit harrington en un elon musk et des acteurs inconnus pour moi l épisode des deux indiens qui transportent des semences de riz les dernières….de l’humanité….Edward Norton je ne me masse jamais de cet acteur extra. J entend les remarques et je constate quon réclame de l espoir ….no way cette série est nécessaire….c’est une série qui nous montre notre avenir….c’est fait pour qu’on réagisse car la peur devrait nous secouer les puces !!!! Voir un indien devoir payer pour respirer, devoir se couvrir lors des bulles de chaleurs ou domense chaleurs elle matérialise toutes les conséquences physiques du réchauffement….elle devrait être projetée et débattue partout a mon sens elle rejoins l’excellente série Abysses sur France tv

  4. J’ai tout de suite noté le nom de la série quand j’ai vu le premier trailer, il y a quelques mois. Ma première impression était semblable à la tienne : casting impressionnant, thème qui me parle et qui semble traité correctement… J’attendais cette série avec curiosité, mais j’ai lu une synthèse de son accueil critique. Aïe ! La série serait apparemment trop américano-centrée, ne parlerait pas assez des énergies fossiles. Ce que tu en dis semble aller dans ce sens (pas de critique du capitalisme sauf “dans longtemps” en 2070). Si ce qui en ressort n’est que du voyeurisme anxiogène c’est pas ma came ; je veux des histoires qui ouvrent l’esprit des gens, au lieu des les déprimer pour qu’ils se mettent en PLS sans oser imaginer une autre fin du monde.

    1. … Bon. Ça m’a rendu curieux, j’ai donc pris le temps de binger les 8 épisodes… La série a des qualités mais je ne la recommanderai pas autour de moi. C’est bien un genre de Black Mirror du réchauffement climatique : sur la base de prospectives crédibles, on ne donne à voir que du cynisme, de l’angoisse, de la déprime ! Extrapolations est largement américano-centré, ne montre AUCUNE action humaine qui puisse constituer un espoir, une contre-attaque, un renouveau. On ne nous montre que l’acceptation passive d’un futur atroce par l’ensemble de l’humanité, avec d’un côté les riches qui s’en contentent, et les pauvres qui n’y peuvent rien. La critique des politiques ou de l’économie capitaliste ne vient jamais, elle est juste effleurée dans quelques épisodes. L’impasse énergétique n’existe pas : même en 2070 à 560 ppm, il y a des robots, des IA, des drones high-tech et des écrans holographiques. Bref, pour moi cette série penche vers le doom-porn et même s’il y a quelques bons passages (Edward Norton ♥ ), elle n’ouvre aucune piste intéressante pour l’humanité. Bof bof bof.

  5. Je ne l’ai pas (encore ?) regardée, mais maintenant que je me plonge dans « les nouveaux récits », je me demande si ce genre de récits incitent vraiment à l’action. J’ai l’impression qu’elles confortent les spectateurs déjà convaincus et tétanisent ceux qui doivent encore l’être. (si je dis pas de bêtises tu as un article à ce sujet, genre « faut-il faire peur pour convaincre ? ». Je pense l’avoir lu mais il faudrait que je le relise à travers ce nouveau prisme.)
    Ceci dit ces dystopies ouvrent peut-être un espace d’échange pour aborder le sujet et embarquer ceux (et ils sont nombreux) qui doivent encore l’être ? Mais on est souvent seul ou dans sa chambre d’écho devant un écran…
    En tout cas, j’aimerai voir plus de récits d’anticipation positifs, qui prônent la valeur de coopération, autour d’un projet de société fort, qui permettrait à l’humain de se sortir de l’impasse dans laquelle il s’est mis.
    C’est un peu comme en vélo finalement, on se dirige là où on regarde.

  6. J’ai regardé la série entière, et j’avoue avoir eu beaucoup de mal à accrocher. A tel point que je m’en souviens à peine.
    Peut-être qu’il faudrait que je la refasse sans attendre 1 semaine entre chaque épisode.

  7. Bonjour BonPote
    Je sais que ce n’est pas le meilleur endroit pour dire ça mais je n’ai pas trouvé un meilleur moyen pour vous contacter.
    Je voulais juste vous proposer de parler de l’humusation, car je trouve que c’est un sujet important qui est malheureusement trop méconnu.
    En bref, l’humusation est une manière plus écologique d’enterrer les défunts : on fait en sorte que leur corps se transforme en humus.
    Voici quelques liens si cela vous intéresse
    Une vidéo très intéressante d’Ophélie Damblé : https://www.youtube.com/watch?v=1jxkeCkLxRA
    Deux sites sur l’humusation : http://humusationfrance.org/
    https://www.humusation.org/
    Une pétition pour légaliser l’humusation : https://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/impact-ecologique-nos-pratiques-funeraires-legalisons/103893?fbclid=IwAR00X-KLiP-pm9voDDbkEum1oeERf5vcn2TkS4NcxkmOiUwDBhfnj1LR6wM
    Bonne journée 😊

Nouveau commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Sommaire
Auteur
Thomas Wagner
Prendra sa retraite quand le réchauffement climatique sera de l’histoire ancienne

Article 100% financé par ses lecteurs​

Bon Pote est 100% gratuit et sans pub. Nous soutenir, c’est aider à garder cet espace d’information libre pour tous.

9 Responses

  1. Très déçu par la série qui n’envisage aucunement les problèmes dee conflits politiques liés aux changements planétaires, alors qu’historiquement les mêmes types d’évènements ont donné lieu à des guerres, des changements brutaux de pouvoir, des famines des exodes, etb rien de tout cela n’apparait:, peu de morts, pas de déplacés, pas de guerres (guerre de l’eau, guerre de l’énergie, guerre pour les territoires encore alimentaires, etc…) Gentillettes série pour ne pas trop montrer de conséquences humaines violentes, 100% light

  2. J’ai regardé la série à sa sortie étant très intrigué par le trailer.
    Avis plus que mitigé sur l’ensemble de la série.
    Des épisodes sont très bons comme celui du transport des graines résistantes et celui sur le “terrorisme de la géo-ingénierie”.
    Celui sur la sauvegarde avec implant mémoriel fait très black mirror. ce n’est pas forcément une critique mais je n’ai pas trop compris ce qu’il faisait là.
    Et d’autre un peu long comme celui de la dernière baleine.
    Et le pire de tout le final, je n’ai vu personne crier dessus mais à la fin c’est la technologie qui sauve le monde c’est ce que je trouve aberrant.
    Je passe sur le cliché des riches qui se regroupent dans une pièce pour fixer les ppm de CO2 et imposer leur choix au monde.

    Je trouve aussi que le monde est très incohérent ou alors on manque d’une vue global.- Je me demande comment peut vivre un monde ou l’on a besoin d’oxygène pour sortir ou l’on mange que des algues et plus rien de pousse. Comment l’humanité continue de survivre dans un monde pareil. Surtout que l’on voit que la technologie continue de se développer mais on se demande bien comment vu que tout le monde doit être mort de faim, de chaud ou de soif.

    Au final un casting 5 étoiles oui mais qui aurait mérité un scénario 5 étoiles. Le final est catastrophique avec la morale techno-solutionniste n’arrange rien. Une grosse déception.

  3. J’ai regardé extrepolations suggéré par Timothée Parrique lors de.l académie du climat …..casting 5 étoiles 🌟 effectivement j’ai eu un plaisir de voir tous ces immenses acteurs et notre Tahar Rahim qui est magnifique dans cette série.Sienna Miller en sauveuse de baleine et mère courage.kit harrington en un elon musk et des acteurs inconnus pour moi l épisode des deux indiens qui transportent des semences de riz les dernières….de l’humanité….Edward Norton je ne me masse jamais de cet acteur extra. J entend les remarques et je constate quon réclame de l espoir ….no way cette série est nécessaire….c’est une série qui nous montre notre avenir….c’est fait pour qu’on réagisse car la peur devrait nous secouer les puces !!!! Voir un indien devoir payer pour respirer, devoir se couvrir lors des bulles de chaleurs ou domense chaleurs elle matérialise toutes les conséquences physiques du réchauffement….elle devrait être projetée et débattue partout a mon sens elle rejoins l’excellente série Abysses sur France tv

  4. J’ai tout de suite noté le nom de la série quand j’ai vu le premier trailer, il y a quelques mois. Ma première impression était semblable à la tienne : casting impressionnant, thème qui me parle et qui semble traité correctement… J’attendais cette série avec curiosité, mais j’ai lu une synthèse de son accueil critique. Aïe ! La série serait apparemment trop américano-centrée, ne parlerait pas assez des énergies fossiles. Ce que tu en dis semble aller dans ce sens (pas de critique du capitalisme sauf “dans longtemps” en 2070). Si ce qui en ressort n’est que du voyeurisme anxiogène c’est pas ma came ; je veux des histoires qui ouvrent l’esprit des gens, au lieu des les déprimer pour qu’ils se mettent en PLS sans oser imaginer une autre fin du monde.

    1. … Bon. Ça m’a rendu curieux, j’ai donc pris le temps de binger les 8 épisodes… La série a des qualités mais je ne la recommanderai pas autour de moi. C’est bien un genre de Black Mirror du réchauffement climatique : sur la base de prospectives crédibles, on ne donne à voir que du cynisme, de l’angoisse, de la déprime ! Extrapolations est largement américano-centré, ne montre AUCUNE action humaine qui puisse constituer un espoir, une contre-attaque, un renouveau. On ne nous montre que l’acceptation passive d’un futur atroce par l’ensemble de l’humanité, avec d’un côté les riches qui s’en contentent, et les pauvres qui n’y peuvent rien. La critique des politiques ou de l’économie capitaliste ne vient jamais, elle est juste effleurée dans quelques épisodes. L’impasse énergétique n’existe pas : même en 2070 à 560 ppm, il y a des robots, des IA, des drones high-tech et des écrans holographiques. Bref, pour moi cette série penche vers le doom-porn et même s’il y a quelques bons passages (Edward Norton ♥ ), elle n’ouvre aucune piste intéressante pour l’humanité. Bof bof bof.

  5. Je ne l’ai pas (encore ?) regardée, mais maintenant que je me plonge dans « les nouveaux récits », je me demande si ce genre de récits incitent vraiment à l’action. J’ai l’impression qu’elles confortent les spectateurs déjà convaincus et tétanisent ceux qui doivent encore l’être. (si je dis pas de bêtises tu as un article à ce sujet, genre « faut-il faire peur pour convaincre ? ». Je pense l’avoir lu mais il faudrait que je le relise à travers ce nouveau prisme.)
    Ceci dit ces dystopies ouvrent peut-être un espace d’échange pour aborder le sujet et embarquer ceux (et ils sont nombreux) qui doivent encore l’être ? Mais on est souvent seul ou dans sa chambre d’écho devant un écran…
    En tout cas, j’aimerai voir plus de récits d’anticipation positifs, qui prônent la valeur de coopération, autour d’un projet de société fort, qui permettrait à l’humain de se sortir de l’impasse dans laquelle il s’est mis.
    C’est un peu comme en vélo finalement, on se dirige là où on regarde.

  6. J’ai regardé la série entière, et j’avoue avoir eu beaucoup de mal à accrocher. A tel point que je m’en souviens à peine.
    Peut-être qu’il faudrait que je la refasse sans attendre 1 semaine entre chaque épisode.

  7. Bonjour BonPote
    Je sais que ce n’est pas le meilleur endroit pour dire ça mais je n’ai pas trouvé un meilleur moyen pour vous contacter.
    Je voulais juste vous proposer de parler de l’humusation, car je trouve que c’est un sujet important qui est malheureusement trop méconnu.
    En bref, l’humusation est une manière plus écologique d’enterrer les défunts : on fait en sorte que leur corps se transforme en humus.
    Voici quelques liens si cela vous intéresse
    Une vidéo très intéressante d’Ophélie Damblé : https://www.youtube.com/watch?v=1jxkeCkLxRA
    Deux sites sur l’humusation : http://humusationfrance.org/
    https://www.humusation.org/
    Une pétition pour légaliser l’humusation : https://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/impact-ecologique-nos-pratiques-funeraires-legalisons/103893?fbclid=IwAR00X-KLiP-pm9voDDbkEum1oeERf5vcn2TkS4NcxkmOiUwDBhfnj1LR6wM
    Bonne journée 😊

Nouveau commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

PARCOURS THÉMATIQUE

Pour une presse qui brave demain, votre soutien compte aujourd'hui.

Bon Pote repose entièrement sur le soutien de ses lecteurs en tant que média indépendant. Chaque jour, notre équipe s’efforce d’offrir un contenu précis, de haute qualité, et accessible à tous, afin d’éclairer les enjeux majeurs de notre futur.

À lire également