Média indépendant sur l'environnement, 100% financé par ses lecteurs

Connaître en quelques clics les aides de l’État pour rénover son logement

Publication :
Mis à jour :
mesaidesnrenov
©Crédit Photographie : Maël Thomas
Sommaire
Dépliez le sommaire de l’article
Getting your Trinity Audio player ready...

Pourquoi la rénovation énergétique est une priorité nationale

Le bâtiment représente environ un tiers de l’empreinte climat de la France et 45 % de sa consommation d’énergie finale.

Impossible donc de contourner le sujet de la rénovation thermique, qui doit combiner isolation, nouvelles méthodes de chauffage et bien sûr sobriété (baisse de la température) pour éviter l’effet rebond.

Lutter contre le réchauffement climatique n’est qu’un des avantages d’un grand effort de rénovation : 5 millions de logements sont des passoires thermiques et 4 millions de ménages ont des difficultés à payer leurs factures, notamment suite à l’augmentation des prix du gaz suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Les guerres constituent toujours un risque important pour la stabilité des prix.

En pratique, pour les propriétaires éligibles aux aides à la rénovation thermique, un logement mal isolé signifie une impossibilité de le louer selon un calendrier progressif, et donc une dévaluation mécanique de la valeur du bien sur le marché immobilier.

Ces mesures s’appliqueront aux nouveaux contrats de location et aux renouvellements ou reconductions tacites de contrats. En ne les respectant pas, le propriétaire bailleur s’expose à être contraint par le juge, à la réalisation de travaux de rénovation, à une diminution du montant du loyer ou la suspension de sa perception, et à une suspension de la durée du bail.

Enfin, de plus en plus de Français comprennent à chaque canicule que le confort d’été est également un sujet, d’une ville comme Marseille où les blocs de climatisation bourdonnent déjà à chaque coin de rue, jusqu’à Calais qui a atteint 41,9 ° en 2019.

Pourquoi rénover son logement ? 

En tant que propriétaire, il existe de très nombreuses raisons pertinentes pour rénover son logement :

  • Faire baisser ses factures d’énergie, surtout l’hiver
  • Avoir un logement plus confortable : réduire les difficultés à chauffer certaines pièces, l’humidité excessive, les courants d’air désagréables ou au contraire chaleur extrême l’été, etc.
  • Réduire son impact sur le changement climatique et son empreinte climat
  • Maintenir voire améliorer la valeur de mon bien immobilier, et garder la possibilité de le mettre en location

Plus généralement, cela soutient l’emploi local et renforce l’indépendance énergétique.

Bien sûr, la question de la rentabilité de l’investissement en rénovation est clef pour votre projet. Nous n’avons à ce jour pas trouvé de bon outil de calcul qui permette de saisir vos factures du moment, et d’obtenir une estimation à la fois des coûts de votre scénario de rénovation et des futures factures dans votre logement isolé. Pour le moment, si vous optez pour le parcours accompagné MaPrimeRénov’, vous serez guidé par un professionnel pour obtenir ces estimations de rendement.

Les aides MaPrimeRénov’ en 2024

En février dernier, le gouvernement annonçait un plan d’économies qui rabotait le budget de l’aide nationale principale à la rénovation, MaPrimeRénov’, d’1 milliard d’€.

Pourtant, si l’on peut regretter ce mauvais signal pour le grand public, la hausse votée en décembre 2023 était de 1,6 milliard, si bien que les ménages français auront accès à 600 millions d’euros de plus en 2024 pour engager leurs travaux.

Les montants de l’aide sont inédits. Alors que l’État offre jusqu’à 6 000 € pour acheter une voiture électrique, la subvention est jusqu’à 10 x plus importante pour un ménage très modeste qui voudrait rénover sa passoire thermique : l’État prend en charge 90 % d’une enveloppe de travaux maximum de 70 000 €.

Tous les revenus sont concernés

Autre nouveauté importante en 2024, les ménages aisés qui veulent faire une rénovation d’ampleur ont également accès à des aides significatives, jusqu’à 45 % des travaux : pour 40 000 € investis, l’État en rembourse 18 000 €.

Enfin, pour les ménages modestes et intermédiaires qui ne sont pas prêts à engager une rénovation d’ampleur de plusieurs dizaines de milliers d’€, un parcours “à la carte” reste disponible, par exemple pour remplacer une chaudière à gaz par une pompe à chaleur dans un logement déjà relativement bien isolé.

En résumé, 2 options :

  • rénovation d’ampleur accessible à tous les propriétaires, jusqu’à 70 000 € de financement pour les plus modestes
  • rénovation à la carte, avec 20 gestes subventionnés

Le calculateur

Pour y voir clair, l’État a mis en place le parcours de simulation Mes Aides Réno pour calculer les aides qui vous sont proposées.

La simulation n’engage évidemment pas à déposer un dossier, aucune information n’est stockée sur votre profil.

Les limites du calculateur

D’abord, ce nouveau site est en version beta : tout fraîchement lancé, des améliorations seront intégrées chaque semaine. N’hésitez pas à faire des retours via le formulaire dédié sur la page FAQ, l’équipe est réactive. 

Notez également que le programme MaPrimeRénov’ n’est pas le seul dispositif d’aides :

  • les collectivités locales sont actuellement en train de voter des aides locales qui bonifient les aides nationales. Par exemple, dans la métropole d’Angers, l’aide va jusqu’à 20 % des travaux + 1 500 € pour un objectif BBC (bâtiment basse conso).
  • les gestes peuvent être complétés par des primes CEE versées par les entreprises polluantes 
  • le prêt à taux zéro vous permet d’emprunter jusqu’à 50 000 € sans intérêt auprès d’une banque
  • le programme MaPrimeRénov’ copropriété complète les travaux individuels pour les appartements en subventionnant les travaux qui doivent passer par la copro
  • certaines communes exonèrent de taxe foncière pendant 3 ans les propriétaires ayant fait une rénovation énergétique
  • etc

Ces aides seront intégrées progressivement au calculateur Mes Aides Réno.

Finalement, notons que ce parcours de simulation se fait en amont du contact avec un conseiller gratuit et officiel France Rénov’ et du dépôt de dossier. Au vu des montants en jeu, vous vous doutez que ce n’est pas une démarche simple, mais l’ANAH travaille à simplifier le parcours.

La filière en peine

Nous évoquions plus haut l’augmentation moins ambitieuse que prévu de l’enveloppe nationale d’aide.

D’une certaine manière, on peut s’attendre que ce rabotage n’ait aucun impact en pratique, car la filière peine à soutenir le rythme des rénovations : une pénurie d’artisans qualifiés plombe le passage à l’acte des projets de rénovation.

À l’heure où la construction de logements neufs est en crise, où de plus en plus d’employés cherchent un sens à leur travail, il est possible d’espérer une reconversion massive vers les chantiers de rénovation. En attendant, premier à faire le devis, premier servi.

Le logement est un bien de consommation qui a ceci de particulier qu’il dure de plusieurs décennies à plusieurs siècles : investir pour améliorer son confort, réduire ses dépenses et son empreinte annuelle est une priorité nationale.

POUR ALLER PLUS LOIN

Envie de creuser le sujet ? Cet article pourrait vous intéresser !

2 Responses

  1. Plein de problèmes techniques.
    Comment faire une isolation quand :
    – la maison est construite sur borne donc pas par l’extérieur ;
    – il faut casser toute la cuisine pour faire une isolation par l’intérieur ; pas certaine que les toilettes survivront non plus, donc prévoir de refaire toute la salle de bain pour tout caser… si c’est possible.
    – sur une petite surface l’isolation intérieure, seule possible, va vous faire perdre un dixième au moins de la surface (sur 50 m², ça commence à compter…)
    – les artisans vous expliquent que le plafond de votre cave ne peut pas être isolé ;
    – les monuments historiques s’en mêlent.
    – l’appartement est sous combles : l’isolation intérieure le rendra inhabitable ;
    … et je ne parle que de cas concrets que je connais. C’est décourageant au possible.

  2. Bonjour,

    Merci d’abord pour ce site et cet article 🙂

    > les ménages aisés qui veulent faire une rénovation d’ampleur

    Ce qu’on ne dit pas dans l’article est que “rénovation d’ampleur” = passer de 2 points la note du DPE. (De E => C par exemple). Cela peut résulter de prévoir beaucoup de traveaux dés qu’on s’approche de la lettre D 🙁

Nouveau commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Sommaire
Auteur
Thomas Wagner
Prendra sa retraite quand le réchauffement climatique sera de l’histoire ancienne

Article 100% financé par ses lecteurs​

Bon Pote est 100% gratuit et sans pub. Nous soutenir, c’est aider à garder cet espace d’information libre pour tous.

2 Responses

  1. Plein de problèmes techniques.
    Comment faire une isolation quand :
    – la maison est construite sur borne donc pas par l’extérieur ;
    – il faut casser toute la cuisine pour faire une isolation par l’intérieur ; pas certaine que les toilettes survivront non plus, donc prévoir de refaire toute la salle de bain pour tout caser… si c’est possible.
    – sur une petite surface l’isolation intérieure, seule possible, va vous faire perdre un dixième au moins de la surface (sur 50 m², ça commence à compter…)
    – les artisans vous expliquent que le plafond de votre cave ne peut pas être isolé ;
    – les monuments historiques s’en mêlent.
    – l’appartement est sous combles : l’isolation intérieure le rendra inhabitable ;
    … et je ne parle que de cas concrets que je connais. C’est décourageant au possible.

  2. Bonjour,

    Merci d’abord pour ce site et cet article 🙂

    > les ménages aisés qui veulent faire une rénovation d’ampleur

    Ce qu’on ne dit pas dans l’article est que “rénovation d’ampleur” = passer de 2 points la note du DPE. (De E => C par exemple). Cela peut résulter de prévoir beaucoup de traveaux dés qu’on s’approche de la lettre D 🙁

Nouveau commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

PARCOURS THÉMATIQUE

soutenez-nous pour de l’information à la hauteur des enjeux climatiques

Bonpote est un média 100% indépendant, en accès libre et repose entièrement sur le soutien de ses lecteurs.

À lire également