Média indépendant sur l'environnement, 100% financé par ses lecteurs

Aidez-nous à grandir et à imposer l’écologie dans les médias !

Moins de 1% de nos lecteurs et lectrices soutiennent Bon Pote !

Pour multiplier nos analyses et enquêtes tout en conservant la rigueur indispensable pour une information de qualité, nous avons besoin de vous.

3000

4000

Plus que 30 Jours

Bon Pote est un média indépendant et sans publicité, entièrement financé par ses lectrices et lecteurs. 

Le bruit des bots : comment la Russie manipule les élections législatives en soutenant l’extrême droite

Publication :
Mis à jour :
Comment la Russie manipule les élections législatives en soutenant l'extrême-droite
©Crédit Photographie : David Chavalarias
Sommaire
Dépliez le sommaire de l’article
Getting your Trinity Audio player ready...

Depuis au moins 2016, la Russie a mis en place des mesures pour déstabiliser la société française et favoriser un mouvement favorable à sa politique. Ce mouvement, c’est l’extrême droite, incarné par le Rassemblement National.

Banaliser l’extrême droite, instrumentaliser l’antisémitisme et l’islamophobie… l’éventail des actions utilisées est large. Tous les coups sont permis pour compromettre le barrage contre l’extrême droite, ce parti devenu comme les autres aux yeux des médias mainstream et d’une large partie de la population française.

La Russie dans tous les bons coups

Grâce à la même équipe du projet Politoscope, nous avions vu que les méthodes étaient les mêmes pour désinformer sur le changement climatique. Les fermes de trolls russes agissent depuis 10 ans sur les réseaux sociaux (agence IRA) et ont pour stratégie d’amplifier les divisions au sein des démocraties pour les affaiblir (Toxic Data, 2022).

Ici, l’intérêt est clair : soutenir le parti le moins démocratique possible et le plus favorable aux énergies fossiles. Le Rassemblement National correspond parfaitement à ces deux critères.

Comme le rappelle l’étude de David Chavalarias et son équipe :

L’évolution de ses modes opératoires nous a été rappelée très récemment. Les tags d’étoiles de David et ceux de “mains rouges” sur le Mémorial de la Shoah dans un contexte d’embrasement macabre du conflit israélo-palestinien ont montré que le régime de Poutine sait parfaitement combiner des actions sur notre territoire avec leur amplification sur les réseaux sociaux.

Alors que l’Europe et la Russie s’affrontent autour de la guerre en Ukraine, ces opérations de déstabilisation peu sophistiquées peuvent paraître anecdotiques. Elles sont en fait d’un très bon rapport qualité/prix si nous les replaçons dans un contexte plus global.

Si le Kremlin a été capable de déstabiliser les élections américaines de 2016 en faveur de Trump (Kremlin papers), on peut très facilement imaginer qu’il en est tout autant capable en France. De nombreux articles ont démontré que le Rassemblement National était directement financé pour avoir une position pro-Poutine dans les médias, comme l’a révélé Médiapart en juin 2024.

Les auteurs de l’étude le confirment à leur tour :

Avons-nous été alertés d’ingérences à venir dans les élections à venir ? Oui, dès le 30 Décembre 2023, des documents obtenus par un service de sécurité européen et examinés par le Washington Post montraient que Sergei Kiriyenko, premier chef d’état-major adjoint de l’administration du président Vladimir Poutine, avait chargé les stratèges politiques du Kremlin de promouvoir la discorde politique en France par l’intermédiaire des médias sociaux et de personnalités politiques, de leaders d’opinion et de militants français.

Comment la Russie manipule l’opinion grâce aux réseaux sociaux

D’après l’étude, depuis 2016, les chercheurs ont pu observer la profonde transformation du paysage politique et la montée du bloc extrême droite grâce à l’instrumentalisation des réseaux sociaux.

Les élections présidentielles et législatives sont des cibles parfaites. Deux méthodes sont particulièrement utilisées : contrôler le cadre dans lequel s’effectueront les raisonnements des électeurs et affaiblir voire briser le front républicain. Le front républicain consiste bien à voter contre l’extrême droite et se désister si besoin. Rien à voir avec le front républicain présenté par Bruno Le Maire ou François-Xavier Bellamy qui consiste à ne voter “ni pour l’extrême droite ni pour l’extrême gauche“.

Aujourd’hui, nous assistons à une inversion du front républicain. “Le Rassemblement national ne fait plus figure de repoussoir, et c’est contre le RN qu’un barrage serait le moins susceptible de se former. À l’inverse, le Nouveau Front Populaire semble être la force politique la plus exposée au barrage”.

C’est également constaté quantitativement. Alors qu’il existait 3 blocs distincts avant la dissolution, l’approche mathématique des chercheurs de l’étude permet de regrouper les comptes par courants idéologiques et de coloriser la carte en fonction.

Le Nouveau front populaire, dont la communauté s’est considérablement renforcée au fil des jours, apparaît comme déconnecté du super-bloc “d’en face”, composé de Renaissance et du bloc des extrêmes droites. Cette configuration suggère qu’un éventuel partage de l’espace en deux camps lors d’un second tour séparerait les deux partis de gouvernement plutôt que de les unir contre l’extrême droite.

Figure 13: Cœur de la twittosphère politique post-dissolution. Les filaments représentent des
échanges entre comptes Twitter, ils matérialisent la circulation d’information au sein du réseau via
l’action de partage (retweet). Les échanges entre plusieurs de milliers de comptes Twitter sont
représentés sur chaque image, les labels correspondants aux comptes des personnalités politiques les
plus représentatives de leur ‘région’, ils sont positionnés à l’endroit du compte. La structure globale,
calculée numériquement, reflète les proximités idéologiques des comptes analysés.
Source

Favoriser la montée des discours extrêmes, polariser, puis opposer : voilà la recette magique de l’ingérence russe. L’étude quantitative des messages sur Twitter permet également de mieux comprendre l’instrumentalisation du conflit israélo-palestinien. Pendant que des innocents meurent, des personnes sans scrupules en profitent :

D’un côté le Kremlin s’efforce d’amplifier la perception des horreurs de Gaza auprès de la communauté LFI afin qu’elle impose le cadre du conflit israélo-palestinien aux législatives avec son corollaire sur la monté d’attitudes hostiles envers l’islam. Cela favorise sa radicalisation et, en conséquence, la polarisation politique entre extrême gauche et extrême droite. De l’autre les communautés juives traumatisées par le 7 Octobre et la droite ont été matraqués depuis des années par le narratif sur les « islamo-gauchistes » (qui ne peuvent qu’être antisémites) et l’équivalence « Nouveau front populaire = LFI ».

Pour couronner le tout, la perception de la montée de l’antisémitisme et son caractère anxiogène ont été amplifiés par le Kremlin via des actions sur le territoire telles que les tags de l’étoile de David sur les murs de Paris et les tags de “mains rouges” sur le Mémorial de la Shoah.

Figure 16: Cœur de la twittosphère politique post-dissolution. Colorisation selon la sphère d’influence (comptes liés aux seconds voisins) du compte @FRN (en rouge) et des comptes préoccupés par la montée de l’antisémitisme en France et les actes terroristes du Hamas (en bleu).
Ces délimitations ne sont pas ‘exactes’, au sens où certains comptes à la frontière peuvent tout à fait avoir été mal catégorisés.

La démocratie et la lutte climatique en danger

Nous savons que pour atteindre la neutralité carbone et tendre vers une société soutenable, nous avons besoin de plus de démocratie. Comme le suggérait Adeline Grand Clément, nous devrions nous demander “de quelle démocratie voulons-nous pour les décennies qui viennent ? Ou, pour le dire autrement, de quelle démocratie avons-nous besoin si nous voulons nous passer des énergies fossiles et changer les modes de vie qui en dépendent, en garantissant la justice sociale et sans tomber dans le piège d’une régulation autoritaire et technocratique ?

La Russie a tout intérêt à ce qu’un parti comme le Rassemblement National progresse en France. Le parti d’extrême droite est le parti le plus à même d’atteindre le pouvoir en France tout en étant le moins démocratique possible. Pour couronner le tout, et c’est systématiquement le cas dans le monde, l’extrême droite favorise les énergies fossiles, empêche toute avancée des lois sur l’environnement et criminalise les activistes climat.

Le Rassemblement National n’a donc rien de “pro Français”. Il est au contraire pro Russe et met en danger les Français avec sa politique pro-fossiles. En espérant que cette étude mettant en lumière cette imposture dépasse l’audimat des médias indépendants et soit pris au sérieux par tous les partis politiques réellement républicains.

POUR ALLER PLUS LOIN

Envie de creuser le sujet ? Cet article pourrait vous intéresser !

37 Responses

  1. “En espérant que cette étude mettant en lumière cette imposture dépasse l’audimat des médias indépendants et soit pris au sérieux par tous les partis politiques réellement républicains”.

    Je crois que vous vous faites des illusions. Même quand les impostures du RN sont largement dévoilées, ça lui fait pas perdre la moindre voix.

  2. Comme beaucoup de média, Bon Pote n’a pas compris que plus le RN est stigmatisé, plus il monte. Ce n’est donc pas la bonne stratégie. Les électeurs du RN ont simplement besoin d’être écouté : comme beaucoup de monde, ils ont soif de justice sociale. Sans cela, nous auront une présidente aux prochaines présidentielles, je vous laisse deviner qui ?

    1. Bonjour, je suis d’accord avec vos propos… je ne stigmatise pas les électeurs, mais les politiques du RN qui mentent. C’est un travail à plein temps !

    2. Hmm, j’ai pas l’impression que les électeurs du RN ont vraiment soif de justice sociale. Quand t’as soif de justice sociale, tu prends par pour bouc émissaire le premier venu qui n’a pas la bonne couleur de peau.

  3. La France pro-fossile ?
    La Chine pro-fossile ?
    L’Inde pro-fossile ?
    Le petit nain RN pro-fossile ?
    Vous rigolez ?
    France, 0,9% du CO2 mondial, le RN ?

  4. Il me semblait que le parti Renew de Valérie Hayer était soutenu par des subventions des Gafam ? Les chercheurs sont-ils de gauche ou de droite ? Au CNRS ?

  5. Avant, le point Godwin c’était Hitler, maintenant c’est Poutine. A quand Poutine responsable du réchauffement climatique ? Quel bouc émissaire nouveau à la mort de Poutine ? Personnellement, je n’ai plus envie de financer la recherche française, sauf dans les sciences dures…

  6. Je suis mitigé (ou peut être simplement dépassé)
    Le progrès que semblait être les réseaux sociaux a finalement ces limites.
    Toutefois, la montée du RN corresponds à la mise en oeuvres de politiques douteuses de nos 2 derniers présidents… Hollande pas du tout à gauche malgré les espoirs d après Sarko, et Macron… trop à dire promesses pas tenu, mensonges, arrogances, envoie de troupe en Ukraine…. on peut aussi comprendre le vote sanction, le “peut on faire pire ?”des gens qui en ont marre de trimer….
    Oui les réseaux sociaux n’ont aucune limite et la théorie de ce chercheur est probable, mais je pense que le pouvoir en place depuis 2012 a une grosse part de responsabilité dans notre probable avenir immédiat… Donc mélanger les 2…

    1. > Le progrès que semblait être les réseaux sociaux a finalement ces limites.

      Va falloir expliquer à quel moment les réseaux sociaux vous ont semblé être un progrès…

      1. À l’époque des groupes usenet, autogérés, c’était clairement un immense progrès. Et les discussions n’étaient pas pilotées par des entreprises recherchant le profit.

        1. Il semble que nous n’attribuons pas la même définition au terme « réseaux sociaux ». Mais si vous incluez le web d’avant les facebook/twitter/skype/etc dans cette catégorie, alors effectivement je suis d’accord avec vous.

    1. Dommage que ce ne fût le cas ca aurait fait un peu moins de polution inutile, Ô illustre être insignifiant.

  7. Wow je m’attendais pas à ce genre d’articles ici mais pourquoi pas, tout sauf le RN est une façon de voir les choses comme dirait l’autre.
    Pour certains je ne sais pas mais mon meilleur pote qui vote le RN, rien a voir avec les Russes mais plutôt la dégradation de son lieu de vie si paisible au demeurant avec tout les problèmes que ca engendre, auxquelles la gauche aurait plutôt tendance à aggraver.
    En ce qui me concerne, et déjà dis, j’aime pas les 2 parties, et jamais je voterai pour l’un ni pour l’autre et je suis attardé de voir autant de gens voté pour ces 2 parties, mais on est en démocratie, les gens ont leur droit d’avoir leur opinions aussi nuisibles soit elles.
    Heureusement dans ma circonscription j’ai le choix entre le RN et les Républicains, le choix est assez simple.

    Et perso, j’en ai marre de la victimisation des Ukrainiens ou des Palestiniens, ils n’ont pas le monopole de la souffrance, il n ‘y a qu’a regarder au Soudan, au Yémen, en Arménie, de côté de la Chine…bref, consommez local et de qualité 🙂 !

  8. Même avec le front national aux commende. Les français ne soutiendrons pas se connard de poutine. Et temps pis si marine le Pen lui doit du fric.

    1. Il y a peu le FN était inacceptable, la propagande l’a rendu tolérable. Pourquoi, quand un parti pro-Russe sera au pouvoir, sans média indépendant ou institutions fortes, en serait-il différent avec la Russie ?

  9. Je suis tellement d’accord avec anonymous !
    Quel délire vous prend Thomas Wagner !??!

    Si la Russie soutient le RN (ce que je ne crois pas car elle se contrefiche de la politique française) ce n’est pas pour la promotion des énergies fossiles, elle n’a pas besoin de la France pour cela. Peut-être en raison de leur position vers des négociations de paix sur la guerre en Ukraine. Je dirai même plus, l’affaiblissement de l’Europe en raison de la politique du net zéro émission les arrangent.

    1. Ce n’est pas le délire de Thomas Wagner. C’est le travail d’une équipe de recherche du CNRS qui a mené une étude sérieuse, avec les garanties habituelles dans le champ des sciences de l’Homme et dont la publication comporte toutes les précautions nécessaires : limites du champ, définition de l’objet, sources, méthodologie etc. Quant à dire que la Russie se contrefiche de la politique française, c’est une absurdité ou une naïveté au vu des multiples ingérences qu’elle mène partout dans le monde, Europe, Afrique, Moyen Orient… C’est un aveuglement semblable qui a prévalu à Munich avant la seconde guerre mondiale. Les situations sont certes différentes mais il faut rappeler qu’il est dangereux d’ignorer la montée des extrêmes droites au niveau mondial et les manipulations qui favorisent cette montée en puissance.

    2. sur l’aspect pro fossile, je pense que l’analyse est erronée ou reste à démontré de façon plus détaillée, mais sur l’objectif de semer la division entre la droite et la gauche,cela me paraît évident qu’il y a une action des bots russes sur X. Ils l’ont fait aux Etats-Unis, ils réitèrent. Pourquoi se voiler la face?

    3. Sérieusement? vous croyez vraiment que la Russie se contrefiche de la politique française? Réveillez vous ! Elle a directement agi sur les élections américaines. Pourquoi ne le ferait-elle pas pour la France. Les mains rouges et les tags d’étoiles de David, cela a été démontrée… Il faut sortir de votre aveuglement.

  10. Qu’est devenu Bon Pote, “Média indépendant sur l’environnement”, que l’on aimait lire pour la pertinence de ses analyses sur les enjeux environnementaux? Que vient faire ici ce genre d’article qui ressemble plutôt à du complotisme fondé sur des sources douteuses (i.e. non -scientiifiques)? Pourquoi tant d’insistance à vouloir défendre le pire du NFP?

    1. Le travail de David Chavalarias a été salué par tout le monde. Le RN est pro fossiles, et aucune envie que ce parti prenne le pouvoir et détruise encore un peu plus l’environnement. Si vous ne voyez pas le problème ni le lien, derrière votre pseudo ‘anonymous’, c’est votre problème. Nous continuerons à informer, malgré vos comparaisons à du “complotisme”.

  11. Je crois comprendre à peu près bien tous ces résultats et l’étude de David Chavalarias que j’ai téléchargée est tout à fait démonstrative.
    Je crois également bien comprendre qu’on n’ait pas du tout envie de se retrouver dans un univers presque totalitaire où les libertés individuelles seraient très fortement réduites.
    Je partage également l’idée générale que vivre en paix est plus enviable que le sort actuel des Ukrainiens et d’une partie des populations Russes.
    Ceci étant bien posé, je pense qu’il n’est pas insultant de poser des questions sur le monde dans lequel nous vivons et qui a été construit à partir d’idées capitalistes et économiques qui enferment une grande partie des peuples des pays dits démocratiques dans des situations individuelles parfois très difficiles. Bien évidemment, ce système a été libéralement construit à partir des choix faits par les dirigeants États-uniens et adoptés sans réserves par les dirigeants européens, et Français en particulier. Quand j’écris “dirigeants”, je songe aussi bien aux politiques qu’à ceux qui ont des responsabilités de direction influentes sur la conduite de nos sociétés.
    Si l’on revient aux fondamentaux : “… gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple…” et si ceux-ci sont partagés par la très grande majorité (ce qui est vraisemblable mais pas certain), je ne vois pas que l’un de ces deux systèmes y répond vraiment.
    Ne faudrait-il pas, maintenant, essayer de sortir de cet affrontement dénué de sens et orienter une majorité d’hommes et de femmes de notre planète vers un avenir plus souhaitable ?
    Je ne suis par convaincu que cette analyse, proposée par Bon Pote, aille vraiment dans ce sens.

  12. D’accord sur le diagnostic.

    Quelles sont les réponses possibles de l’Etat Français à ce type d’ingérence ? Y a t’il des propositions sur le sujets (contrôles indépendants du gouvernement, responsabilisation des plateformes des RS, amendes pour les menteurs…) ?

    Le sujet est explosif et les risques très importants.

  13. Alors que la Russie influe sur ces élections, je n’en doute point.
    Par contre, il me semble que vos amis de LFI ne sont pas non plus très pro-Ukraine ?

    Par ailleurs, ce type de jeu d’influence est-il limité à la Russie ?
    Les USA ne l’ont bien sûr jamais joué.

    Et quand l’UE se déclare “inquiète” des résultats dans certains pays et menace de prendre des sanctions si telle ou telle politique en découlait ?
    Quand Olaf Scholz dès le lendemain du 1er tour y va de son petit couplet sur son “inquiétude”… (et nous on s’inquiète que dans son beau pays deux policiers aient été la semaine dernière tabassés et laissés pour mort par deux militants antifas et des “bonnes idées” que ça pourrait donner à ceux qui considèrent qu’un flic mort c’est une voix RN en moins ?)

    Surtout, pensez-vous que la plupart des électeurs RN aient besoin du grand méchant Poutine pour juste voir la triste réalité qui se déroule devant leurs yeux ? Ces gens ne connaissent même pas votre site, ne vivent pas dans les beaux quartiers parisiens, lyonnais, bordelais… et, en plus d’avoir une idée très concrète des difficultés à boucler leurs fins de mois, lisent la presse régionale qui ose encore raconter ce qui se passe à proximité de chez eux (agressions sexuelles un peu partout, agression d’une retraitée à la machette, mariage attaqué à la kalachnikov…pour ne citer que l’actualité la plus récente…).

    1. La “triste réalité”, c’est les grands médias contrôlés par quelques élites qui te la fait halluciner. Effectivement Poutine n’est pas le seul à avoir un intérêt à faire de la propagande.

    2. C’est bien déséquilibré, cette sélection d’exemples que vous nous citez depuis la presse : la “triste réalité” que vous décrivez est bizarrement incomplète. Il y a aussi la triste réalité des dommages causés par les aléas climatiques que n’importe quel électeur peut constater (notamment dans le Nord-Pas-de-Calais), et ça, ce n’est pas le RN qui risque d’y apporter une solution, ni même un intérêt particulier. Ou la triste réalité de la division Martel qui fait sa descente pathétique en ville… et à ce que je sache, ce collectif peu recommandable n’est pas du genre à recruter des immigrés.

      Par ailleurs, concernant votre “méchant Poutine” (pour vous citer), personne n’a jamais dit que les US n’avaient jamais fait d’ingérence. Mais quand cela provient d’un pays aux relents impérialistes et qui nous identifie comme son ennemi, l’ingérence devient totalement différente de par la seule nature de l’intention qui la motive. Le whataboutisme du style “ouais mais euh les US sont pas sans reproche hein”, qu’on entend pourtant partout, ne répond en rien à la problématique liée à l’agressivité du Kremlin. À ce stade, pourquoi ne pas justifier l’invasion allemande de la Pologne en 1939 juste en disant “Ouais mais euh vous croyez qu’il y a que les Allemands ? Les soviétiques ils font pareil hein” ?

      Bref. La triste réalité, c’est que votre message n’est basé que sur du sophisme et du cherry-picking.

      1. Oui oui ce fameux sentiment d’insécurité qui n’existe que par l’envoutement des chaines bolloréennes, la populace étant bien trop abrutie pour ne pas comprendre que ce qu’elle a sous les yeux n’est qu’une hallucination…
        Par curiosité, vous habitez où ?

        Ah la Division Martel…magnifique. C’est vrai que toute française se promenant le soir dans les rues, quelle qu’elle soit, a peur de se voir attaquer par un wannabe-waffen SS… les terreurs de notre société.
        Mais OK listons TOUTES les agressions violentes en France en distinguant leurs origines (chemises brunes, chemises noires, autres ??).

        Quand on ira finit de rigoler, on pourra aller faire un tour vers la Global Peace Index map
        https://www.visionofhumanity.org/maps/#/
        J’espère que votre souris a un bon scroll parce que pour trouver la France, il faut creuser.
        Allez, je vous aide, on est entre la Guinée Bissau et Trinidad et Tobago, environ 80 places de pays comme la Suisse et Portugal…probablement à cause de la Milice qui terrorise nos rues…
        Info supplémentaire : on a perdu 20 places entre 2023 et 2024…
        S’il reste du pétrole et que les lâches désistements de ce début de semaine se confirment et laissent les choses suivre leur cours, il est possible que d’ici l’on trouve de quoi enrichir le pays…

        La seule bonne nouvelle est qu’avec les économies à prévoir sur les places de prison, l’armement des policiers et le budget militaire, l’horizon financier est rayonnant pour le futur premier ministre de la future coalition du “bien” qui en bon toutou sera obligé de se coucher devant LFI, qui au lendemain des européennes a réussi à absorber Place Publique malgré un score à 1 chiffre et dès 20h10 dimanche quasiment toute la macronie après s’être copieusement mutuellement insultés pendant de longs mois. Chapeau bas.
        Et là autant vous dire que la France sera dans une position REVEE pour garder son indépendance vis-à-vis des ingérences étrangères…

        Et l’écologie là dedans ? On a reparlera…

  14. correction : il y a 2 fois la même citation dans la première partie (“Avons-nous été alertés…”)

Nouveau commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Sommaire
Auteur
Thomas Wagner
Prendra sa retraite quand le réchauffement climatique sera de l’histoire ancienne

Article 100% financé par ses lecteurs​

Bon Pote est 100% gratuit et sans pub. Nous soutenir, c’est aider à garder cet espace d’information libre pour tous.

37 Responses

  1. “En espérant que cette étude mettant en lumière cette imposture dépasse l’audimat des médias indépendants et soit pris au sérieux par tous les partis politiques réellement républicains”.

    Je crois que vous vous faites des illusions. Même quand les impostures du RN sont largement dévoilées, ça lui fait pas perdre la moindre voix.

  2. Comme beaucoup de média, Bon Pote n’a pas compris que plus le RN est stigmatisé, plus il monte. Ce n’est donc pas la bonne stratégie. Les électeurs du RN ont simplement besoin d’être écouté : comme beaucoup de monde, ils ont soif de justice sociale. Sans cela, nous auront une présidente aux prochaines présidentielles, je vous laisse deviner qui ?

    1. Bonjour, je suis d’accord avec vos propos… je ne stigmatise pas les électeurs, mais les politiques du RN qui mentent. C’est un travail à plein temps !

    2. Hmm, j’ai pas l’impression que les électeurs du RN ont vraiment soif de justice sociale. Quand t’as soif de justice sociale, tu prends par pour bouc émissaire le premier venu qui n’a pas la bonne couleur de peau.

  3. La France pro-fossile ?
    La Chine pro-fossile ?
    L’Inde pro-fossile ?
    Le petit nain RN pro-fossile ?
    Vous rigolez ?
    France, 0,9% du CO2 mondial, le RN ?

  4. Il me semblait que le parti Renew de Valérie Hayer était soutenu par des subventions des Gafam ? Les chercheurs sont-ils de gauche ou de droite ? Au CNRS ?

  5. Avant, le point Godwin c’était Hitler, maintenant c’est Poutine. A quand Poutine responsable du réchauffement climatique ? Quel bouc émissaire nouveau à la mort de Poutine ? Personnellement, je n’ai plus envie de financer la recherche française, sauf dans les sciences dures…

  6. Je suis mitigé (ou peut être simplement dépassé)
    Le progrès que semblait être les réseaux sociaux a finalement ces limites.
    Toutefois, la montée du RN corresponds à la mise en oeuvres de politiques douteuses de nos 2 derniers présidents… Hollande pas du tout à gauche malgré les espoirs d après Sarko, et Macron… trop à dire promesses pas tenu, mensonges, arrogances, envoie de troupe en Ukraine…. on peut aussi comprendre le vote sanction, le “peut on faire pire ?”des gens qui en ont marre de trimer….
    Oui les réseaux sociaux n’ont aucune limite et la théorie de ce chercheur est probable, mais je pense que le pouvoir en place depuis 2012 a une grosse part de responsabilité dans notre probable avenir immédiat… Donc mélanger les 2…

    1. > Le progrès que semblait être les réseaux sociaux a finalement ces limites.

      Va falloir expliquer à quel moment les réseaux sociaux vous ont semblé être un progrès…

      1. À l’époque des groupes usenet, autogérés, c’était clairement un immense progrès. Et les discussions n’étaient pas pilotées par des entreprises recherchant le profit.

        1. Il semble que nous n’attribuons pas la même définition au terme « réseaux sociaux ». Mais si vous incluez le web d’avant les facebook/twitter/skype/etc dans cette catégorie, alors effectivement je suis d’accord avec vous.

    1. Dommage que ce ne fût le cas ca aurait fait un peu moins de polution inutile, Ô illustre être insignifiant.

  7. Wow je m’attendais pas à ce genre d’articles ici mais pourquoi pas, tout sauf le RN est une façon de voir les choses comme dirait l’autre.
    Pour certains je ne sais pas mais mon meilleur pote qui vote le RN, rien a voir avec les Russes mais plutôt la dégradation de son lieu de vie si paisible au demeurant avec tout les problèmes que ca engendre, auxquelles la gauche aurait plutôt tendance à aggraver.
    En ce qui me concerne, et déjà dis, j’aime pas les 2 parties, et jamais je voterai pour l’un ni pour l’autre et je suis attardé de voir autant de gens voté pour ces 2 parties, mais on est en démocratie, les gens ont leur droit d’avoir leur opinions aussi nuisibles soit elles.
    Heureusement dans ma circonscription j’ai le choix entre le RN et les Républicains, le choix est assez simple.

    Et perso, j’en ai marre de la victimisation des Ukrainiens ou des Palestiniens, ils n’ont pas le monopole de la souffrance, il n ‘y a qu’a regarder au Soudan, au Yémen, en Arménie, de côté de la Chine…bref, consommez local et de qualité 🙂 !

  8. Même avec le front national aux commende. Les français ne soutiendrons pas se connard de poutine. Et temps pis si marine le Pen lui doit du fric.

    1. Il y a peu le FN était inacceptable, la propagande l’a rendu tolérable. Pourquoi, quand un parti pro-Russe sera au pouvoir, sans média indépendant ou institutions fortes, en serait-il différent avec la Russie ?

  9. Je suis tellement d’accord avec anonymous !
    Quel délire vous prend Thomas Wagner !??!

    Si la Russie soutient le RN (ce que je ne crois pas car elle se contrefiche de la politique française) ce n’est pas pour la promotion des énergies fossiles, elle n’a pas besoin de la France pour cela. Peut-être en raison de leur position vers des négociations de paix sur la guerre en Ukraine. Je dirai même plus, l’affaiblissement de l’Europe en raison de la politique du net zéro émission les arrangent.

    1. Ce n’est pas le délire de Thomas Wagner. C’est le travail d’une équipe de recherche du CNRS qui a mené une étude sérieuse, avec les garanties habituelles dans le champ des sciences de l’Homme et dont la publication comporte toutes les précautions nécessaires : limites du champ, définition de l’objet, sources, méthodologie etc. Quant à dire que la Russie se contrefiche de la politique française, c’est une absurdité ou une naïveté au vu des multiples ingérences qu’elle mène partout dans le monde, Europe, Afrique, Moyen Orient… C’est un aveuglement semblable qui a prévalu à Munich avant la seconde guerre mondiale. Les situations sont certes différentes mais il faut rappeler qu’il est dangereux d’ignorer la montée des extrêmes droites au niveau mondial et les manipulations qui favorisent cette montée en puissance.

    2. sur l’aspect pro fossile, je pense que l’analyse est erronée ou reste à démontré de façon plus détaillée, mais sur l’objectif de semer la division entre la droite et la gauche,cela me paraît évident qu’il y a une action des bots russes sur X. Ils l’ont fait aux Etats-Unis, ils réitèrent. Pourquoi se voiler la face?

    3. Sérieusement? vous croyez vraiment que la Russie se contrefiche de la politique française? Réveillez vous ! Elle a directement agi sur les élections américaines. Pourquoi ne le ferait-elle pas pour la France. Les mains rouges et les tags d’étoiles de David, cela a été démontrée… Il faut sortir de votre aveuglement.

  10. Qu’est devenu Bon Pote, “Média indépendant sur l’environnement”, que l’on aimait lire pour la pertinence de ses analyses sur les enjeux environnementaux? Que vient faire ici ce genre d’article qui ressemble plutôt à du complotisme fondé sur des sources douteuses (i.e. non -scientiifiques)? Pourquoi tant d’insistance à vouloir défendre le pire du NFP?

    1. Le travail de David Chavalarias a été salué par tout le monde. Le RN est pro fossiles, et aucune envie que ce parti prenne le pouvoir et détruise encore un peu plus l’environnement. Si vous ne voyez pas le problème ni le lien, derrière votre pseudo ‘anonymous’, c’est votre problème. Nous continuerons à informer, malgré vos comparaisons à du “complotisme”.

  11. Je crois comprendre à peu près bien tous ces résultats et l’étude de David Chavalarias que j’ai téléchargée est tout à fait démonstrative.
    Je crois également bien comprendre qu’on n’ait pas du tout envie de se retrouver dans un univers presque totalitaire où les libertés individuelles seraient très fortement réduites.
    Je partage également l’idée générale que vivre en paix est plus enviable que le sort actuel des Ukrainiens et d’une partie des populations Russes.
    Ceci étant bien posé, je pense qu’il n’est pas insultant de poser des questions sur le monde dans lequel nous vivons et qui a été construit à partir d’idées capitalistes et économiques qui enferment une grande partie des peuples des pays dits démocratiques dans des situations individuelles parfois très difficiles. Bien évidemment, ce système a été libéralement construit à partir des choix faits par les dirigeants États-uniens et adoptés sans réserves par les dirigeants européens, et Français en particulier. Quand j’écris “dirigeants”, je songe aussi bien aux politiques qu’à ceux qui ont des responsabilités de direction influentes sur la conduite de nos sociétés.
    Si l’on revient aux fondamentaux : “… gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple…” et si ceux-ci sont partagés par la très grande majorité (ce qui est vraisemblable mais pas certain), je ne vois pas que l’un de ces deux systèmes y répond vraiment.
    Ne faudrait-il pas, maintenant, essayer de sortir de cet affrontement dénué de sens et orienter une majorité d’hommes et de femmes de notre planète vers un avenir plus souhaitable ?
    Je ne suis par convaincu que cette analyse, proposée par Bon Pote, aille vraiment dans ce sens.

  12. D’accord sur le diagnostic.

    Quelles sont les réponses possibles de l’Etat Français à ce type d’ingérence ? Y a t’il des propositions sur le sujets (contrôles indépendants du gouvernement, responsabilisation des plateformes des RS, amendes pour les menteurs…) ?

    Le sujet est explosif et les risques très importants.

  13. Alors que la Russie influe sur ces élections, je n’en doute point.
    Par contre, il me semble que vos amis de LFI ne sont pas non plus très pro-Ukraine ?

    Par ailleurs, ce type de jeu d’influence est-il limité à la Russie ?
    Les USA ne l’ont bien sûr jamais joué.

    Et quand l’UE se déclare “inquiète” des résultats dans certains pays et menace de prendre des sanctions si telle ou telle politique en découlait ?
    Quand Olaf Scholz dès le lendemain du 1er tour y va de son petit couplet sur son “inquiétude”… (et nous on s’inquiète que dans son beau pays deux policiers aient été la semaine dernière tabassés et laissés pour mort par deux militants antifas et des “bonnes idées” que ça pourrait donner à ceux qui considèrent qu’un flic mort c’est une voix RN en moins ?)

    Surtout, pensez-vous que la plupart des électeurs RN aient besoin du grand méchant Poutine pour juste voir la triste réalité qui se déroule devant leurs yeux ? Ces gens ne connaissent même pas votre site, ne vivent pas dans les beaux quartiers parisiens, lyonnais, bordelais… et, en plus d’avoir une idée très concrète des difficultés à boucler leurs fins de mois, lisent la presse régionale qui ose encore raconter ce qui se passe à proximité de chez eux (agressions sexuelles un peu partout, agression d’une retraitée à la machette, mariage attaqué à la kalachnikov…pour ne citer que l’actualité la plus récente…).

    1. La “triste réalité”, c’est les grands médias contrôlés par quelques élites qui te la fait halluciner. Effectivement Poutine n’est pas le seul à avoir un intérêt à faire de la propagande.

    2. C’est bien déséquilibré, cette sélection d’exemples que vous nous citez depuis la presse : la “triste réalité” que vous décrivez est bizarrement incomplète. Il y a aussi la triste réalité des dommages causés par les aléas climatiques que n’importe quel électeur peut constater (notamment dans le Nord-Pas-de-Calais), et ça, ce n’est pas le RN qui risque d’y apporter une solution, ni même un intérêt particulier. Ou la triste réalité de la division Martel qui fait sa descente pathétique en ville… et à ce que je sache, ce collectif peu recommandable n’est pas du genre à recruter des immigrés.

      Par ailleurs, concernant votre “méchant Poutine” (pour vous citer), personne n’a jamais dit que les US n’avaient jamais fait d’ingérence. Mais quand cela provient d’un pays aux relents impérialistes et qui nous identifie comme son ennemi, l’ingérence devient totalement différente de par la seule nature de l’intention qui la motive. Le whataboutisme du style “ouais mais euh les US sont pas sans reproche hein”, qu’on entend pourtant partout, ne répond en rien à la problématique liée à l’agressivité du Kremlin. À ce stade, pourquoi ne pas justifier l’invasion allemande de la Pologne en 1939 juste en disant “Ouais mais euh vous croyez qu’il y a que les Allemands ? Les soviétiques ils font pareil hein” ?

      Bref. La triste réalité, c’est que votre message n’est basé que sur du sophisme et du cherry-picking.

      1. Oui oui ce fameux sentiment d’insécurité qui n’existe que par l’envoutement des chaines bolloréennes, la populace étant bien trop abrutie pour ne pas comprendre que ce qu’elle a sous les yeux n’est qu’une hallucination…
        Par curiosité, vous habitez où ?

        Ah la Division Martel…magnifique. C’est vrai que toute française se promenant le soir dans les rues, quelle qu’elle soit, a peur de se voir attaquer par un wannabe-waffen SS… les terreurs de notre société.
        Mais OK listons TOUTES les agressions violentes en France en distinguant leurs origines (chemises brunes, chemises noires, autres ??).

        Quand on ira finit de rigoler, on pourra aller faire un tour vers la Global Peace Index map
        https://www.visionofhumanity.org/maps/#/
        J’espère que votre souris a un bon scroll parce que pour trouver la France, il faut creuser.
        Allez, je vous aide, on est entre la Guinée Bissau et Trinidad et Tobago, environ 80 places de pays comme la Suisse et Portugal…probablement à cause de la Milice qui terrorise nos rues…
        Info supplémentaire : on a perdu 20 places entre 2023 et 2024…
        S’il reste du pétrole et que les lâches désistements de ce début de semaine se confirment et laissent les choses suivre leur cours, il est possible que d’ici l’on trouve de quoi enrichir le pays…

        La seule bonne nouvelle est qu’avec les économies à prévoir sur les places de prison, l’armement des policiers et le budget militaire, l’horizon financier est rayonnant pour le futur premier ministre de la future coalition du “bien” qui en bon toutou sera obligé de se coucher devant LFI, qui au lendemain des européennes a réussi à absorber Place Publique malgré un score à 1 chiffre et dès 20h10 dimanche quasiment toute la macronie après s’être copieusement mutuellement insultés pendant de longs mois. Chapeau bas.
        Et là autant vous dire que la France sera dans une position REVEE pour garder son indépendance vis-à-vis des ingérences étrangères…

        Et l’écologie là dedans ? On a reparlera…

  14. correction : il y a 2 fois la même citation dans la première partie (“Avons-nous été alertés…”)

Nouveau commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

PARCOURS THÉMATIQUE

soutenez-nous pour de l’information à la hauteur des enjeux climatiques

Bonpote est un média 100% indépendant, en accès libre et repose entièrement sur le soutien de ses lecteurs.

À lire également