Confinement, semaine 2 : BRAVO

BRAVO

C’est peut-être la seule fois de l’année où je vais écrire avec sincérité et sans sarcasme. Tout ce que je ressens peut se résumer en un mot : BRAVO. Après 10 jours de confinement total, c’est tout simplement de l’admiration que je ressens. Oui, c’est dur d’être seul, d’être séparé de sa famille. De ses amis. De ne pas pouvoir rentrer bourré à 3h du matin chez moi parce qu’on vient de refaire le monde sur une terrasse parisienne. Mais je vais vous dire ce qui me fait tenir, moi, petit branleur, au chaud dans mon appartement.

Bravo au personnel hospitalier

Je suis très, très impressionné par le courage dont fait preuve l’ensemble du personnel hospitalier. Alors que certains sont déjà à bout de nerfs et en grève depuis 18 mois, vous êtes encore là, au front, pour combattre cette saloperie de Coronavirus et accompagner les malades. Je n’imagine pas le courage qu’il faut avoir. Vous avez entre les mains ce que nous avons de plus précieux, et notre santé se fait parfois au péril de la vôtre. J’aimerais tant vivre dans un monde où le serment d’Hippocrate serait généralisé à l’ensemble des métiers! A commencer par la finance, dont les dérives me donnent de plus plus la nausée…
Alors BRAVO