Ce que traduisent les réactions à la convention citoyenne du climat

Convention citoyenne pour le climat

Il aura fallu une erreur, une visite sur Twitter ce week-end, pour passer du paradis à l’enfer. Si vous voulez savoir à quoi ressemble l’enfer, il suffit de lire les réactions concernant les 150 propositions de la Convention citoyenne du climat (CCC). Un concentré de mensonges, de déclarations fallacieuses, d’attaques ad hominem, de mépris de classes, de Point Godwin… tout y est.

Cela pourrait me faire rire, je pourrais tout simplement me dire que ce sont juste des crétin(e)s, des vendu(e)s. Mais non, cela ne me fait pas/plus rire. Il y a urgence, et comme l’a déjà précisé Valérie Masson-Delmotte : chaque mois compte. Alors pourquoi tant de voix se sont élevées contre cette convention citoyenne ? Qu’est-ce que cela traduit ?

La clique néo-libérale est de sortie

Parce que tous les français devraient l’avoir fait, j’ai pris 5 min et ai lu vendredi les 150 propositions. Comme d’habitude, j’évite de réagir à chaud. J’ai été agréablement surpris par certaines mesures, mais sachant que le gouvernement (Macron) devait tôt ou tard donner son accord (ou véto) dessus, je ne voyais pas l’intérêt d’en parler. Erreur, nous sommes en 2020. Un fait divers arrive, il faut vite commenter et donner son avis. Prendre le temps d’analyser, de vérifier la source… Ah non, ça c’est pour les tocards. Quand on est à la fois expert en finance, agriculture, énergie, santé, philosophie et cybersécurité (comme chaque personne sur Twitter), il faut le faire savoir !

Je ne reviendrai pas sur les 150 propositions. Ce qui m’intéresse, c’est l’intérêt qu’elles ont suscité, ainsi que le traitement des médias et politiques qui ont bien évidemment tous sauté sur l’occasion pour donner leur avis.
C’est donc sans surprise que BFM a invité les pires invités un par un pour nous expliquer que ces propositions étaient du grand n’importe quoi et qu’elles mèneraient au Moyen-Age. Ah. LCI, CNEWS, Le point, le Figaro, même combat. Jusque-là, je n’étais pas surpris. En revanche, la belle surprise est venue de TF1, avec son ‘spécialiste économie’, François Lenglet. Françouille a réussi l’exploit de raconter n’importe quoi en 60 secondes, bravo à toi ! “Les mesures sont un voyage vers la décroissance“. Manque de bol, tu ne sais pas définir la décroissance François. Encore un qui aurait mieux fait de se renseigner avant de raconter des conneries, mais peu importe, le meilleur reste à venir !

Ce que vise la convention, c’est revenir à l’économie du confinement à perpétuité“. Allez hop, on joue sur les peurs. Traduction : ”Eh ho vous les idiots qui regardez TF1, si vous êtes d’accord avec la convention citoyenne, vous allez rester enfermés chez vous tous les ans, et de plus en plus !!”

Une dernière pour la route : “Plus grave encore, la remise en cause de l’innovation“. François confond encore et toujours innovation et progrès. Oui François, si on invente une voiture qui fait Paris-Marseille en pilote automatique avec massage et épilation du maillot, mais qu’elle consomme 500 litres/100km : c’est de la merde.

‘Convention citoyenne liberticide’

C’est le mot qui revient le plus dans le camp des intellectuels qui ont tour à tour donné leur avis : ‘c’est liberticide‘. ‘ils ne veulent qu’interdire, interdire, interdire‘. “Moi, ma liberté n’a pas de prix, je veux rouler dans mon SUV et faire le tour de la planète en avion. Et je vous emmerde au passage”. La perle revient à toutes les personnes qui ont parlé de dictature verte, en comparant tout de même la convention citoyenne aux Khmers verts. Je rappelle tout de même que les Khmers ont tué environ 2 millions de personnes. C’est dire la mesure des propos de ces personnes, à commencer par Laurent Alexandre et son acolyte Olivier Babeau, experts sur tout, crédibles en rien :

Petite rappel civique : ‘La liberté s’arrête où commence celle d’autrui’. Le problème ici, c’est que la liberté des générations futures n’aura même pas le plaisir de voir le jour. Ils vont vivre un enfer. Ce qui est liberticide, c’est de ne pas vouloir adapter nos modes de vie par égoïsme.
Ce que je ne comprends pas, c’est que ces deux personnes ont des enfants. Comment peut-on avoir un discours pareil quand on est parent ? Comment vont-ils vous juger, quand ils vont comprendre que vos discours ont aidé à ce que rien ne change et que vous avez tout fait pour qu’on accélère face au mur qui se profile ?

GNAGNAGNA Manque de chiffres

Après avoir essuyé les pires insultes, je m’étais dit que certains allaient relever le niveau. Qu’ils éviteraient la pensée en silo, et comprendraient l’intérêt que la convention citoyenne marque le coup. Et encore une fois… Je n’ai pas été déçu. Il existe une petite clique de types (majoritairement des hommes, mais quelques femmes aussi) qui pensent avoir tout mieux compris que tout le monde. Surtout, ils passent leur temps à le faire comprendre aux autres, et à clairement mépriser les autres. Et oui : si tu n’es pas ingénieur avec 10 ans d’expérience, sache que tu es une merde humaine. D’ailleurs, ils n’ont cessé de répéter tout le week-end que la @Conv_Citoyenne n’avait aucune légitimité, car ils ne sont pas des experts.

A celles et ceux qui critiquent la convention citoyenne pour leur manque de chiffres : vous êtes aussi dangereux que les climato-sceptiques. Premièrement, cela ne sert à rien de pleurer pour les chiffres, ils seront disponibles dans le rapport final (c’est confirmé par plusieurs membres de la convention).
Ensuite, la France ne compte pas 66 millions d’ingénieurs, et c’est tant mieux. Tant que vous n’aurez pas compris que 99% des français ne liront jamais les rapports du GIEC, mais qu’ils seront en revanche sensibles à des actions symboliques pour commencer à changer, vous serez dans l’erreur.

Aussi, revenir sur le CETA est hautement symbolique. Macron et les 229 députés LREM qui ont voté pour doivent revenir sur cette aberration. Je préfère un gouvernement qui revient sur ses erreurs, plutôt que d’aller au bout de sa connerie et foncer dans le mur. Interdire l’extension des aéroports et la construction de nouveaux aéroports est également hautement symbolique, pas besoin de chiffres pour cela. Si vous n’avez pas compris que le trafic aérien (et son augmentation constante) était un problème pour le climat, que dire…

Non seulement nous pouvons constater tous les jours où nous a mené la sacro-sainte innovation technologique, mais le point de bascule ne viendra pas si des technocrates passent leur temps à pleurer sur toute initiative citoyenne. Proposez, au lieu de critiquer en permanence. C’est contre productif, et je le répète, aussi néfaste que le discours climatosceptique. Les chiffres arriveront, et ne changeront pas grand chose pour 99% des français. Les symboles eux, oui.

Qu’est-ce que cela traduit ?

Les mensonges et envolées lyriques des plus téméraires traduisent bien évidemment une seule chose : la peur. La peur que les choses changent, que la hiérarchie soit bousculée, et qu’ils soient obligés de descendre de leur petit nuage. Je n’aurais pas écrit cet article si je ne m’étais pas rendu compte du rouleau compresseur que sont les médias. Aujourd’hui, 5 personnes m’ont parlé de la convention citoyenne et des 150 propositions. On m’a demandé mon avis. Comme à chaque fois, petit sournois que je suis, je demande le leur. Aucune des 5 personnes n’avait lu les propositions. Juste ‘entendu parler de‘. De quoi ? ‘Bah Semaine de 28h, et les fameux 110km/h sur autoroute‘. Il y a juste à voir l’encadré de l’article de CNEWS ci-dessous pour comprendre que sur 150 propositions, celles discutées ne sont pas choisies au hasard :

C’est très révélateur : cela prend 5 min de lire les propositions, mais ce n’est pas fait. Pis, on entend juste parler de ce que les médias ont envie de parler, parfois avec un avis plus que biaisé. Vous imaginez les millions de téléspectateurs qui ont écouté Lenglet : combien d’entre eux sont allés recouper l’info et se faire leur propre avis ? Combien ont juste conclu que ‘la convention citoyenne ils veulent la décroissance et qu’on reste tous confinés’ ? C’est terrible. Terrible parce que nous n’avons pas le même impact : quelques milliers de lecteurs vs des millions de téléspectateurs. Terrible parce que cela concerne l’avenir de tout le monde, et 99.99% des français s’en contrefichent. C’est dire le travail qu’il reste à faire. Mais nous pouvons tout de même nous réjouir : ces 150 propositions font réagir et sortiront, espérons le, beaucoup de français du déni.

PS : pour les abrutis qui ont dit que c’était liberticide, que cela n’avait aucun impact sur le climat : c’est faux.
PS2 : les débats provoqués par la limitation de vitesse sur les autoroutes rappellent à quel point nous sommes encore prisonniers du mythe de la voiture comme objet de liberté. Mythe largement entretenu par la publicité. Alors que plein d’autres pays ont des limites inférieures.

Convention citoyenne : le mot de La fin

Ces 150 propositions représentent un exercice très intéressant : observer la sortie des chiens de garde, présents à toute tentative de remettre en question ce système néolibéral qui nous mène dans le mur. D’abord traités d’amateurs, ces 150 citoyens sont désormais des khmers verts. Certains ont même crié au complot : soit influencés par des lobbys, soit ‘pas du tout été choisis par hasard’… C’est faux. Mais peu importe : il faut mentir, insulter, pourvu que rien ne change.

Cela mériterait un article entier, mais le grand gagnant de l’histoire, quoi qu’il arrive, c’est Manu 1er. Donner si peu de moyens (et de temps) à des citoyens pour tenter tant bien que mal de proposer des solutions pour baisser nos émissions (ce que 99.99% des politiques et plus largement les français ne font jamais)… Chapeau. Mister Macron ressortira gagnant quoi qu’il arrive de cette histoire : il aura gagné du temps, aura bassiné tout le monde avec le mot démocratie tout en jetant 150 citoyens armés de bouts de bois dans l’arène . C’est Fair-Play : pile je gagne, face tu perds.

Pendant qu’ils se font manger par les lions, il n’aura plus qu’à adopter les quelques propositions qui auront survécu. Mieux, il les soumettra à référendum, après avoir bien dit à tout le monde que c’était bien de la merde. ‘Chers français, voulez-vous être des khmers verts et rouler à 110km/heure sur l’autoroute ? Non hein, vous êtes responsables, vous. Je vous aime. Votez pour moi‘.

J’ai trouvé très juste les mots de Maxence Cordiez sur le sujet, qui feront office de conclusion : ‘Si même un effort aussi faible que passer la vitesse de 130 km/h à 110 km/h sur autoroute est inenvisageable, alors disons-le clairement, la lutte contre le changement climatique est perdue… ‘Nous n’aurons pas le beurre et l’argent du beurre. Soit on décide d’agir pour le climat (et la préservation de notre milieu de vie de manière plus générale) et il faudra aller bien plus loin qu’une simple limitation de la vitesse sur autoroute à 110 km/h. Soit on décide de ne pas se brider mais disons-le clairement et ne faisons pas semblant de nous soucier des jeunes générations actuelles (sans parler des générations futures)’.

10 Comments

  1. Piot 24 juin 2020

    Le monde auquel ces gens s’accrochent est déjà MORT !! Regardez ailleurs, le NOUVEAU MONDE est en train d’éclore partout, la convergence des énergies et des forces de la VIE est en marche. Ces 150 citoyens en ont fait la preuve. La Vie n’est pas une affaire d’expert, chacun fait l’expérience au quotidien de la Vie et de la mort, de l’amour et de la haine.

    Répondre
  2. Jack Lechat 24 juin 2020

    De bonnes choses et d’autres moins bonnes, pour ne pas dire à côté de la plaque. Ralentir la vitesse de manière exagérée favorise le danger de la somnolence (prouvé scientifiquement), enfin mis en exergue aujourd’hui, pour une efficacité limitée sur les émissions. Si on veut vraiment réduire la pollution et le CO2, il faut promouvoir le ferro-routage et la voiture à hydrogène (et arrêter l’impasse de la voiture électrique, au moins aussi polluante sur l’ensemble de la filière que les moteurs à explosion)
    La pile à combustible: Pas de rejet autre que de l’eau, et l’hydrogène peut être produit par électrolyse à partir d’énergies vraiment renouvelables, comme le solaire, l’éolien, l’eau (barrages, énergie des vagues ou des marées). Ca serait même une solution idéale pour stocker l’énergie de ces sources qui ont l’inconvénient de n’être pas constantes. Des solutions existent, elles roulent (voitures allemandes, japonaises), il faut le courage de réorienter l’industrie de l’automobile pour faire des économies d’échelle et faire des infrastructures (stations- services H2 au lieu de bornes de recharge). Il faut s’y lancer un jour au lieu de s’égarer dans le tout électrique.

    Répondre
  3. Ravix 24 juin 2020

    Bravo à vos commentaires sur l’attitude insupportable des détracteurs de la CCC. Ils sont nuls, et ne proposent rien, mais ils font toujours du bruit. Ils n’ont surtout pas compris quelque chose d’extrêmement grave, c’est que leur déni pathologique conduira in fine À l’affrontement : qu’il soit sous forme de guerre civile ici ou là sous forme de conflit de classe ici ou là ou encore sous forme d’affrontement ethnique. Dans tous les cas la seule issue à la prorogation d’un modèle inique prédateur et inefficace sera la guerre. Peut-être que c’est ce qu’ils désirent en croyant détenir les armes
    Mais dans tous les cas leur modèle totem sera détruit. Ce qui est dommage c’est que l’humanité aussi pourra l être en même temps.

    Répondre
  4. Richard Hersemeule 24 juin 2020

    Les projets « pour le climat et l’environnement » se multiplient, souvent à l’initiative gouvernementale. Celui de la CCC en est un parfait exemple.
    Tout, absolument tout ce qui provient de ce gouvernement est faisandé. Quand je dis “ce gouvernement” je pense à toute cette oligarchie capitaliste qui règne au centre de cette débâcle sociale, écologique et politique.
    C’est un mouvement naturel et conséquent du capitalisme financier que de croître indéfiniment et donc d’exploiter sans compter les ressources naturelles pour produire de la marchandise et instiller son fétichisme de la consommation.
    Question : croyez-vous vraiment que la grâce de la raison les atteigne par miracle ? Croyez vous que ces gens qui possèdent pour une poignée d’entre eux la quasi totalité des richesses mondiales soient prêts à abandonner leur position hégémonique ?
    Toutes ces initiatives sont des leurres altercapitalistes et à ce niveau le principe de causalité s’applique sans problème. Tout ce qui possède le germe d’un capitalisme sera la cause des mêmes effets que nous vivons aujourd’hui.
    Que ces 150 naïfs continuent à croire aux licornes les regardent et ceux qui cautionnent également.
    Pour ma part je me rallie sans équivoque à ceux qui disent “on ne veut pas une part du gâteau, on veut toute la putain de boulangerie”. Il faut juger ces gens dans le cadre d’une révolution qui sera inévitablement violente, les condamner pour la plupart à la peine capitale devant un tribunal d’exception pour crime contre la raison et l’humanité.
    Invoquer la légitimité de la violence et la peine capitale pour ces politiques et financiers qui ont des morts à leur actif disqualifie souvent l’argumentaire. Je m’en contrefous, et je revendique clairement l’appel à la violence contre la police, garante de cet ordre fascisant. Je souhaite un droit populaire à juger ces mécréants. J’aspire à les voir comparaître devant une cour de justice autre que ces farces burlesques auxquelles nous assistons.
    Vous voulez jugez ces ordures avec une justice qui est la leur ? Depuis des décennies, ils échappent aux traitements qui leur seraient pourtant légitimement promis. La liste est pléthorique de ces ordures qui sont passées à travers les mailles du filet de cette justice de classe si clémente pour leurs forfaits. Les Balkany, Balladur, Léotard, Pasqua, Fabius, Georgina Dufoix, et tant d’autres en rient encore. Vous imaginez une seule seconde que la cour de justice de cette putain de République condamne ces voyous ? Quelle blague ! Cela me fait penser à ce dialogue :
    « – Est-ce que vous croyez aux licornes ?
    – Non
    -Pourquoi ?
    -Je n’en ai jamais vu
    -Croyez vous aux jugements de la cour de justice de la République ?
    -Oui »
    Je crois qu’il est temps de rétablir la terreur pour ces monstres sanguinaires du sang des innocents. J’aspire à un traitement identique à celui de Georges Besse et René Audran pour Bernard Arnault, Xavier Niel, Pinault-Valenciennes, Roux de Bézieux, Castaner et d’autres qui ont participé au développement de cette horreur.
    Curieusement, les mêmes qui manifestent leur bonne conscience pacifiste et qui se rallient à la peine d’enfermement à perpétuité, sont les mêmes qui finalement acceptent les violences de l’état commises par son bras armé, la police. Je les plains, oui je les plains sincèrement d’être à ce point les héritiers d’une morale judéo-chrétienne dans laquelle ils s’enlisent en continuant à cautionner les agissements de ce gouvernement de guenilles.
    Je ne prétends que ce soit agréable, je ne dis pas que ce soit trivial mais quand le problème a atteint cet ordre de complexité et de gravité, la solution prend nécessairement des formes de radicalité exceptionnelle.
    Ces propositions iréniques sont d’une totale contre productivité et nous éloignent encore et toujours du but.
    Donc évidemment je ne souscris pas à ces initiatives ridicules. Macron, l’ordure élyséenne a déjà commis ce tour de passe-passe avec la consultation citoyenne dont les résultats figurent désormais dans tous les chiottes de ces fumiers.
    Ces initiatives de consultation des citoyens sont des miroirs hypnotiques pour les naïfs. Jamais ils ne céderont une once de ce qui fait le lit de leur fortune et c’est un grand principe du capitalisme : croissance.
    Soyons sans pitié pour ces criminels, répondons à leur violence par notre violence.
    Notre horizon pacifique, notre avenir de sérénité, la venue d’un autre monde dépendra de notre capacité à nous révolter.

    Répondre
  5. Romain Koukarin 23 juin 2020

    Salut Bon Pote !

    J’ai lu les 150 propositions et je n’ai pas été surpris de voir les JT relever surtout la limitation à 110km/h… après tout, le reste n’allait pas cliver la France donc c’est pas intéressant pour eux. J’ai de suite pensé qu’avec cette mesure comme figure de proue imposée par les médias et les réseaux sociaux, cette convention allait accoucher d’une souris.

    Pour moi, c’est encore un coup pour rien… mais un coup quand même !

    En parallèle de cette histoire, ce week-end, j’ai revu des membres de ma famille que je n’avais pas vu depuis plusieurs mois voire années.

    Quand à l’époque, je passais pour un écologiste extrémiste, j’ai été surpris de découvrir que beaucoup s’étaient mis au local, d’autres au zéro-déchet, etc…

    Ça m’a redonné le moral ! Ceux qui sont en train de changer les choses, ce n’est pas le gouvernement ou BMF, mais c’est toi, moi et tous ceux qui sont moteur sur ce sujet.

    Keep Smiling 🙂

    Répondre
    1. Bon Pote 23 juin 2020

      Je prends toute bonne nouvelle, en cette semaine caniculaire…. Merci Romain 😉

      Répondre
  6. Sébastien 23 juin 2020

    Évidemment que la lutte est perdue. Elle était perdue d’avance. Ce problème n’est pas accessible à la psychologie humaine, parce que nous sommes avant tout des animaux. Et, il faut bien le dire, le taux d’immondes salopards est tout de même très élevé, comme l’illustre ton article. Tant que notre intérêt à court terme sera de brûler le plus d’hydrocarbures possible nous le ferons. Autrement dit nous n’arrêterons, au mieux, que lorsqu’il sera bien trop tard. Notre seul espoir est une bonne dictature verte. Mais cela n’arrivera pas, au contraire. Je vois plutôt l’arrivée d’un fascisme entre autres anti-écolo.

    Répondre
    1. Piot 24 juin 2020

      Si vous dites que la lutte est perdue, elle sera perdue, ça fonctionne comme une prophétie auto-réalisatrice (Max Weber). Si l’on change notre regard et que l’on se focalise sur les énergies de la Vie, le basculement se produira. Cela va arriver.

      Répondre
  7. Sylvie 23 juin 2020

    Bonjour Bon Pote,

    Quelques remarques à la volée:

    Les médias ne sont pas représentatifs des français, ce sont des commerçants de temps de cerveau disponible et de nombreux citoyens ne sont pas dupes,
    Les invités dans les médias ne sont pas représentatifs des français,
    Beaucoup de gens ne sont ni sur Twitter, ni devant BFM ni toute autre chaîne de télé. Il y a une vie en dehors des écrans, avec des opinions et des électeurs.
    Certaines personnes sont devant des écrans et utilisent leur esprit critique tout comme vous,
    Certains chiens aboient forts, et ce n’est pas représentatif de l’ensemble de l’espèce canine, même si ce sont eux que nous entendons.

    Par ailleurs, n’est-ce pas une maladie française de toujours critiquer et se lamenter, et de faire des procès d’intention ?
    https://www.telos-eu.com/fr/halte-au-feu.html
    https://www.telos-eu.com/fr/la-grande-deprime-des-francais.html

    Cette convention a eu le mérite d’exister, elle n’est ni nulle, ni vaine. Elle a des effets déjà positifs. A nous, à chacun de nous de les mettre en valeur, de les faire fructifier.

    J’apprécie vos billets, mais je tique lorsque vous utilisez des expressions très péjoratives et “populistes” qui abîment le débat public.
    Le président de la République n’est pas Manu 1er, quoi que l’on pense de lui, parler de cette manière vous abaisse et abaisse vos lecteurs.
    Je suis sévère avec vous, mais c’est parce que je vous aime bien 😉

    Les passions tristes ne sont jamais bonnes conseillères.
    Vous gâchez votre énergie en vous focalisant sur l’écume des jours.
    Et vous n’aidez personne en vous gâchant.

    Chaleureusement,
    Sylvie.

    Répondre
    1. Bon Pote 23 juin 2020

      Bonjour Sylvie, toute critique est la bienvenue, surtout avec une référence à Boris Vian. Je vous rejoins sur l’idée que cette convention est quoi qu’il arrive ‘une réussite’, puisqu’elle fait parler du sujet du climat et provoque des débats… Qui je l’espère sortiront quelques français du déni.

      Répondre

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

abonne toi
à la lettre BON POTE

Restez informé des dernières parutions