Bah alors, on veut plus fermer les bourses ?

Bourse et jean mich

Souvenez-vous, c’était il y a un mois à peine. Le CAC 40 enregistrait la perte la plus importante de son histoire, -12.3% à la clôture. Dans les deux semaines qui ont suivi, nous avons eu une dizaine d’experts pour nous dire qu’il fallait absolument et urgemment fermer les bourses. Depuis, plus rien. Plus un mot nulle part. Est-ce que cela aurait un lien avec le fait que les indices principaux aient pris 30% en un mois ? Coïncidence j’imagine.
Fermer les bourses, ou plutôt les ‘marchés’, est un vrai sujet : cela mérite une réflexion longue, avec une étude d’impacts et des solutions de remplacement. Mais nous sommes en 2020 ! Et en 2020, c’est important de dire n’importe quoi, surtout quand on y connait rien.

C’est la fin, fermez les bourses !!

Catastrophe !! Nous sommes mi-mars, c’est la panique, tout le monde parle de la fin du monde. Pis : certain(e)s se demandent s’il ne faut pas fermer les bourses. Enfin, y a eu un mec qui a eu l’idée, qui a rédigé un article, puis par magie noire, ils se sont tous posés la question en même temps. Je crois même qu’ils se sont tous posés la question le 18 mars :

Doit-on fermer les bourses sur google
CTRL+C, CTRL+V

Vous êtes tous formidables, vraiment ! Quelle belle leçon de copier-coller journalisme ! Avoir la même idée à la con au même moment, je crois qu’on peut dire que les grands esprits se rencontrent !
Manque de bol, j’ai dû aller lire le contenu de vos articles pour m’assurer que c’était bien de la merde. Tous, à une exception près, avez pondu des articles dont non seulement le contenu était putaclic, mais surtout avec des erreurs qu’un étudiant en première année de finance aurait pu réfuter. J’ai proposé aux intéressés sur Twitter d’échanger, de répondre, rien, nada. Forcément, on n’aime pas trop qu’un petit con vienne nous dire qu’on a fait de la merde, surtout quand on est payé pour ça. Mention spéciale tout de même à Marc Fiorentino dans Libé, où j’ai relevé 5 erreurs en l’espace de 3 min de lecture. 53K followers sur Twitter hein. Champion du monde ! Change rien Marc.

Mais on ferme ou on ferme pas ?

Comme dit en introduction, c’est un sujet qui mérite réflexion et je le ferai dans un autre article qui sera beaucoup plus détaillé. J’ai déjà évoqué pourquoi c’était une aberration de le faire dans l’urgence, surtout en période de Coronavirus. Je réaffirme donc que toutes les personnes qui ont balancé dans la presse des ‘faut tout fermerrrrrrr’ il y a 45 jours, sont des clowns irresponsables qui cherchent à attirer l’attention sur eux. Des connards qui jouent sur la peur, il y en a quelques exemples dans l’histoire, et ça ne sent jamais bon.

Au mieux, les personnes qui ont appelé à fermer les marchés sont des enfants capricieux : ils veulent bien jouer, mais seulement quand ils gagnent. Quand ils perdent, c’est un jeu nul, c’est de la triche, POUCE !!! Et bien non, cela ne marche pas comme ça. Les marchés fonctionnent. Si les valeurs des entreprises s’effondrent en Bourse, c’est qu’il y a une inquiétude sur leurs résultats à venir, que cette inquiétude est légitime, et donc que la formation des prix se fait correctement.

Jeannette Collapso, économiste

Un vent souffle sur les réseaux sociaux depuis quelques semaines. Ce vent, c’est Jeannette Collapso qui en est l’initiatrice. Depuis qu’elle a vu qu’il fallait fermer les bourses dans son groupe Facebook ”Fin du monde 2022″, elle a senti qu’il fallait prévenir tout le monde. Alors tous les jours, elle nous annonce sur Linkedin ET Facebook (quand on aime, on ne compte pas) que c’est la fin de la Terre, que les économies vont s’écrouler, bref, que c’est la pire crise depuis 1929. Curieux, je suis allé voir si elle avait raison :

La bourse et le CAC 40
Source : CAC 40 depuis le 18 mars 2020, Yahoo Finance

Comme vous pouvez le voir sur ce graphique, le CAC 40 s’est complètement E-FFON-DRE. Dis-moi Jeannette, t’as le compas dans l’oeil !

D’ailleurs, tu n’es pas la seule à faire de bonnes prédictions, Jean-Michel CAC 40 donnait les mêmes il y a un mois :

Et Jean-Mich a recommencé à étaler toute sa confiture hier, pour notre plus grand plaisir. Il a vu passer une news, et son envie de nous la partager a été trop forte. Je cite dans le texte ‘effondrement à venir, les USA ne rembourseront pas leur dette aux chinois. Les intérêts de la dette vont flamber, les marchés vont s’effondrer… Ça sent la 3ème guerre mondiale !!!’
Curieux², je suis allé vérifier : le CAC a fermé mardi 5 mai 2020 à +2.50%, et les autres indices ont plutôt l’air de bien prendre la nouvelle :

les indices des bourses
Source : Boursorama, 22H11 05/05/20

Silence is golden

Un mot me vient en tête, vous pourrez le ressortir à chaque fois que vous croisez un joueur de flûte : l’ultracrepidarianisme.Comportement qui consiste à donner son avis sur des sujets sur lesquels on n’a pas de compétence crédible ou démontrée‘. Il y a une variante : la Barbier aiguë. Cette maladie qui consiste à porter une écharpe rouge même en été, et à raconter des conneries tout le temps.

Vraiment, si j’étais payé 100€ à chaque fois qu’une personne nous faisait des prédictions qui s’avèrent fausses, j’aurais déjà pu quitter mon job et prendre ma retraite. En deux mois. Le tout n’est pas de dire ”ça va monterrrr” ou ‘ça va baisserrrrr”, mais de savoir quand. C’est la seule chose qui compte. Ce qu’il y a de plus insupportable, c’est que le type qui aura eu faux 39 fois, et aura bon la 40ème (quand le marché baissera vraiment, après 5 mois de hausse) viendra nous faire la leçon : ‘bah vous voyez, je vous l’avais bien dit !!’ On te ratera pas Robert.

Fermeture des bourses : le mot de la fin

Vous l’aurez compris, prenez avec des pincettes toute information, d’autant plus quand cela concerne les marchés financiers. Cela fait 100 ans que des experts racontent des conneries, et visiblement la leçon n’est toujours pas comprise. En aucun cas les marchés ne doivent fermer pendant la crise du COVID : les marchés fonctionnent ! Et ils fonctionnent très bien. La vraie question, c’est plutôt de savoir s’ils sont efficients. S’ils reflètent bien la valeur réelle des actifs.

Pour des raisons de confidentialité, je n’ai pas le droit de trop m’étaler sur ce que je pense de notre joli monde financier. En revanche, si j’avais un conseil, c’est de ne pas y mettre vos économies si vous n’êtes pas prêts à les perdre. Faites comme moi, prenez le popcorn, c’est encore mieux que le cinéma ! Trump envoie un tweet, le WTI prend 25% en une journée. Musk qui nous dit le 1er mai que Tesla est selon lui trop chère, c’est génial !!! Quel déconneur cet Elon. Le marché a d’ailleurs adoré son tweet :

bourses et tesla après un tweet d'Elon
https://twitter.com/elonmusk/status/1256239815256797184?s=20

Même si Jeannette Collapso avait tort, on ne sait pas pour combien de temps encore elle sera à côté de la plaque. Les marchés tiendront jusqu’à ce qu’ils aient envie de tenir. Comme cela a été le cas pour les CDOs, CDS, MBS et tous ces produits bien pourris qui ont eu une belle réputation lors de la crise 2007-2008… Avec quelques génies qui tenaient les cours, avant effondrement.

D’ailleurs, interro : pourquoi, alors que tous les chiffres de l’économie sont dans le rouge (chômage, décroissance, augmentation de la dette…), les marchés sont dans le vert ? Jean-Mich ramassera les copies, soyez bons.

Commentaires

2 Comments

  1. cigitmondy 17 mai 2020

    Barbier, n’est pas le problème. C’est ce qu’on en fait. Quelqu’un y gagne à le faire passer à la TV. Il passe sur une des chaînes les plus regardées. Là est le problème. Pour ma part, je boycotte la TV et notamment la messe aux hommes et femmes-tronc ( on met un “S” à tronc, ch’ais plus). Les reality-shows y z’appellent ça. Même les infos sur ARTE, j’écoute plus. Je n’accepte pas leur russophobie. Comme ma copine aime bien regarder les infos s’en m’entendre vociférer, je sors de la pièce. Barbier aurait du aller sucrer les fraises depuis longtemps.
    Quant à l’autre là, le Fiorentino, n’a pas eu des démêlées avec la justice de son pays ?

    Je ne suis pas économiste, loin de là. Je n’ai pas été très loin dans mes études. En retraite, confiné, j’ai le temps de fureter partout sur l’internet, notamment sur des sites éco. La conclusion que j’en tire : la bourse me fait penser à une machine à laver, ça fait des bulles, ça essore et ça rince. Instabilité à l’état pur. Un autre mot me vient (sens propre comme figuré) : CARNAGE. Je ne crois pas me tromper de beaucoup pour le prochain sauf que j’ai pas la date.

    J’aime bien vous lire. Belle plume, bien acidulée. Je reviendrai
    Au début j’aimais pas trop faire de commentaires. Puis j’ai pris l’habitude. Paraît qu’on y dévoile son âme. C’est pour ça que j’ai un pseudo. Je sais c’est lâche.

    Répondre
  2. Bon Pote 8 mai 2020

    Merci à vos nombreux retours (y compris les timides en MP 😀 ). La réponse était en partie dans la conclusion : les marchés sont complètement dé-corrélés de l’économie réelle, et le seront tant que des instances comme la BCE, la FED et des types comme Trump feront en sorte que cela le reste ‘at any cost’.
    Politiquement, toucher au chômage, à l’inflation ou à la Croissance, c’est dangereux. En revanche la dette… C’est le moins risqué. Qu’on soit à 100% ou 115%, tout le monde s’en fout, surtout que l’excuse “COVID'”‘ aura bon dos (vous verrez les débats en 2022 ressembleront à ceux de 2012, où Hollande critiquait la dette sous Sarkozy, et où Sarkozy disait que c’était de la faute de 2008+ crise souveraine).
    La réponse est plutôt courte mais pourtant factuelle, ce qui me rend triste…Mais c’est comme ça. Je peux vous assurer qu’on a pas fini de voir des mouvements sur les marchés… Attachez vos ceintures 😉

    Répondre

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Restez informé des dernières parutions