Madonna, De Niro, Cotillard… Arrêtez avec vos tribunes !

Tribune Cotillard

‘Hey, tu as vu la dernière tribune d’Aurélien Barreau et Madonna ?’ ”Tu as vu la dernière tribune de Nicolas Hulot” ?

Oui, j’ai vu. Oui, j’ai vu. ‘Et t’en penses quoi ?‘ Bah c’est très bien. MAIS. parce qu’il y a un gros MAIS. Avant même de lire la tribune, j’ai regardé les noms. A la seconde où c’est sorti, j’ai compris qu’on se foutait de la gueule du monde. J’ai d’ailleurs répondu instantanément à l’un des signataires sur Linkedin : “”Bravo pour l’initiative. J’espère que Robert, Madonna et Joaquin ont bien compris que dans le monde d’après et dans le cadre du respect des accords de Paris, prendre l’avion plusieurs fois par an n’est pas possible. Les Golden Globes et les Oscars en visio sur skype j’imagine ?””

J’ai reçu dans la journée des messages en privé et des demandes d’amis. Je n’étais visiblement pas le seul à en avoir marre du bullshit. Puis est venu un message : “il faut bien un point de départ au lieu de constamment chercher à dénigrer !!!”’. Plutôt que de répondre en deux phrases, je vais y répondre ici. Pourquoi ces tribunes sont non seulement inutiles, et malheureusement, contre-productives ?

Mesdames et messieurs les signataires, il s’agirait d’être un peu sérieux !

Analysons pour commencer la première des tribunes celle co-signée par Aurélien Barreau, De Niro, Joaquin Phoenix and co. 227 mots. Je ne sais pas si c’est un choix délibéré de faire court, pour espérer que cela soit lu par le plus grand nombre, mais on ne peut pas dire qu’il y ait eu beaucoup de poignets foulés à l’écriture. Ensuite, quand même ! On apprend en 5ème à faire Intro, élément déclencheur, péripéties, dénouement et situation finale. Un minimum quoi ! 227 mots. Même Alain en faisait plus dans ses Propos.

Passons au fond maintenant. Il est écrit ‘Nous appelons donc solennellement les dirigeants et les citoyens à s’extraire de la logique intenable qui prévaut encore‘. J’ai bien compris que les citoyens étaient concernés. Rassurez-moi : vous êtes également des citoyens non ? Ou une sorte de citoyens VIP, au dessus des nuages, non concernés par cette tribune ? Je tenais encore en place jusqu’à lire la conclusion :

Tribune du Monde : ‘A quand les actes’ ?

A quand les actes‘ ? Je vous retourne la question. C’est une question de dignité et de cohérence ? Parfait, c’est exactement les mots que j’allais employer. Passons aux faits maintenant. J’admire la plupart d’entre vous (Phoenix, De Niro…), ce qui me fait d’autant plus mal de vous le dire : vous vous foutez de qui ? Comment osez-vous parler de cohérence ? Vous demandez aux ‘citoyens’ de faire leur part, mais faites-vous la vôtre ? J’ai vraiment l’impression qu’un type qui trompe sa femme trois fois par semaine vient m’expliquer comment être fidèle.

Sache, jeune Joaquin, que ton simple aller-retour en avion pour les oscars 2019 représente ton quota carbone pour l’année. Ajoutons à cela les autres cérémonies… Il faudrait 15 planètes pour un type comme toi. Donc la dignité, c’est de continuer à nous faire rêver, et de la fermer. ”A quand les actes”. Oui Joaquin, à quand les actes ? Les golden globes, tu t’assures que chaque participant vienne en transports en commun, ou soit en visio, et là tu pourras signer des tribunes.

Je vais passer outre le fait que Madonna expose son excentricité depuis des décennies et ose critiquer le consumérisme : il en faudrait 100 des planètes, si nous devions tous avoir ton train de vie de Madone. Quant à Marion Cotillard, la dignité, cela aurait été de ne pas aller te réfugier dans ta résidence secondaire au Cap Ferret pendant le confinement, alors que c’était interdit. Citoyen ? Oui, mais VIP.

Non là, la sentence est irrévocable : redoublement.

Cotillard, signataire de la tribune pour l'environnement
Vous les citoyens, soyez responsables, un peu de dignité ! Oui c’est une pub Chanel, et alors ?

Des tribunes, toujours des tribunes

Cette semaine, nous avons également eu une tribune de Nicolas Hulot dans le Monde. Je n’ai même pas envie de perdre mon temps à commenter, ouvrez, faites-vous votre propre avis. Pour moi, c’est purement de la branlette intellectuelle. Je crois que celui qui en parle le mieux, c’est Guillaume Meurice :

Tribune de Nicolas Hulot et l'avis de Guillaume Meurice

Avant tout autre commentaire, il est important de souligner une chose : je suis entièrement d’accord avec le diagnostic de ces tribunes. Mais je ne suis pas forcément d’accord avec les remèdes, ni les personnes qui les proposent. Si je passe une bonne partie de mon temps libre et mes petites nuits à essayer de trouver des solutions pour le changement climatique, c’est que le sujet me tient à cœur. Mais qu’une Madonna prône la sobriété et se permette de faire la morale, c’est contre-productif, car les gens qui ne veulent pas changer vont s’en servir pour pourrir tout effort écologique. Cela n’a pas tardé, il suffit de voir les réactions depuis 3 jours sur les réseaux sociaux. Comme d’habitude, avant d’allumer les autres, balayez devant votre porte.

Gardez bien en tête qu’une partie de ces personnes ont signé une tribune, sensiblement la même, fin 2018 : cela n’a eu absolument aucun effet. Comme beaucoup d’autres tribunes d’ailleurs. Les mots ont visiblement leur limite. J’y vois deux solutions : l’exemplarité, et l’action. Pour cette dernière, fais un appel Nicolas : je peux t’assurer que tu me trouveras à tes côtés, devant l’Élysée, même si je dois y laisser quelques plumes.

Comme toujours : l’exemplarité

Déjà explicité dans un précédent article, l’exemplarité est selon moi la meilleure solution pour faire passer des messages. “vous ne pouvez pas demander à quelqu’un de réduire sa consommation de viande si vous en prenez tous les midis. Vous ne pouvez pas demander à quelqu’un d’être exemplaire, si vous-même êtes le premier à fauter”. Ainsi, j’attends de ces personnes qui signent les tribunes, de l’exemplarité. Je n’ai pas le temps, ni l’envie de le faire, mais je crois que si je passais une semaine à calculer le bilan carbone (avec vos photos instagram de vos jets privés) et pis, le bilan fiscal et financier de chacun, je crois que vous ne passeriez pas un bon quart d’heure.

Précisons également que ce n’est pas en faisant un don à une ONG que vous allez annuler tout le mal que vous pouvez faire par ailleurs. Je pense notamment à ma chérie, Nabilla, encensée dans la presse ‘people’ pour son don aux hôpitaux de Paris. Mais vous savez d’où vient son argent ? Vous connaissez son bilan carbone à Nabilou ? Ce n’est même plus de la dissonance cognitive à ce niveau-là : c’est juste du foutage de gueule. On dirait Total qui fait 10 milliards de bénéfice avec le gaz et le pétrole, mais utilise 50% de son budget communication sur sa partie ‘énergies vertes’.

Etre exemplaire n’est pas forcément drôle. J’essaye de l’être le plus possible, progressivement, et ce n’est pas une partie de plaisir tous les jours. Plus de viande, moins (ou plus) d’avion, quand vous n’avez qu’une envie, c’est de prendre le premier vol pour Miami et de faire un BBQ … C’est chiant. Mais si vous voulez ne pas vivre un enfer 10 fois pire que ce que le COVID-19 nous fait subir, et si vous voulez continuer à vous regarder dans une glace : soyez exemplaires.

Le mot de la fin

Je partage entièrement le diagnostic de ces tribunes : nous sommes en train de flinguer la planète, nous fonçons dans le mur, parfois même avec le sourire. Je me ravis de chaque action qui va dans le sens de la sobriété et de l’exemplarité. Même si cela ne va pas assez vite, assez loin, chaque changement reste une bonne nouvelle. En revanche, en plus du déni et de la colère que ce changement suscite, il ne faudrait pas que nos stars/influenceurs viennent rajouter leur grain de sel, c’est déjà assez compliqué comme cela. En plus de devoir se poser la question ‘doit-on séparer l’homme de l’artiste’, je n’ai pas envie de me poser la question ‘doit-on séparer l’hypocrite de l’artiste’ : je risquerais de ne plus du tout vous regarder.

Si vous voulez vous permettre de signer des tribunes, montrez l’exemple, ou taisez-vous.

Commentaires

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Restez informé des dernières parutions