Plus dangereux que le Coronavirus : le virus DU COUP

DU COUP

COMME PAR HASARD, les médias n’en parlent pas. Pourtant, bien plus contagieux que le Coronavirus, le virus Du Coup fait des ravages au quotidien. Au réveil, au déjeuner, au dîner, sur Twitter, Facebook, Instagram, partout, tout le temps. Vous aussi vous n’en pouvez plus, et vous ne savez plus quoi faire ? J’ai la solution.

Du coup bon… Et DU COUP tu vois, et bah DU COUP

Cela fait plusieurs années que le virus Du Coup sévit. J’en deviens fou façon Loujine. Ce n’est même plus de la novlangue, c’est de la merdelangue. J’avais déjà eu l’impression qu’en 2019, nous étions passés en phase 2… Mais que dire de 2020 ! On commence les phrases avec, et on les termine avec ? C’est quoi la prochaine étape ? Une secte ? Un parti politique ? Des stylos, des pin’s ? Des slips du coup ?

J’en viens à les compter, ça me rend dingue. Une heure de réunion, je ne fais que sniper les du coup.
“Hey JeanMichelBonPote, vous avez pris les minutes de la réunion ?’ Oui, bien sûr :

Mes collègues le disent, mes amis le disent, même ma famille !!!! Dois-je m’en séparer ? J’y pense fortement.

Symptômes : à chaque fois, une sensation inexplicable

Premier Du Coup, je prends une très grande inspiration. Je me dis ”non c’est pas bien, il ne faut pas catégoriser les gens, ça arrive à tout le monde de temps en temps”. En revanche, 2ème Du Coup, c’est fini. Je rentre dans un trou noir façon Interstellar, je vois flou, j’ai des palpitations.

A cause de cela, je n’écoute plus rien en réunion, je ne prends plus au sérieux mes amis, et toute femme disant du coup se transforme à mes yeux en bonhomme CETELEM. C’est une catastrophe.

le bonhomme CETELEM après 2 DU COUP
L’effet du coup

PS : une amie m’a précisé qu’à Montréal, ils appellent les expatriés français ‘les du coup ‘ . Eh ho, si même à 5500km les mecs se foutent de vous, faut se réveiller les gars !

Que dit l’Académie française ?

Je vais vous le dire très clairement, j’en ai rien à secouer de ce que pense l’Académie française. Que cela soit incorrect n’est pas le plus dérangeant. C’est moche, vous comprenez ? C’est MOCHE.

Alors oui certes, ce n’est pas interdit. Ce n’est pas non plus interdit de porter des chaussettes blanches de tennis en costume. La vraie question est, est-ce qu’un petit 49.3 rapide à 00H30, façon Manu pendant l’été 2019, ne serait-il pas efficace pour redorer le blason de la langue française ? Vous l’aurez compris, il en va de la paix sociale, de la survie de la société française.

Comment éradiquer le virus DU COUP ?

Nous nous devons, nous, français responsables, de mettre un terme à cette mascarade. En partenariat avec des chercheurs du CNRS, la solution trouvée est finalement très simple. Après 2 Du Coup, laissez la personne finir sa phrase, puis dites-lui (avec le sourire) ‘as-tu remarqué que tu disais beaucoup Du Coup ?’ Parfois surprise, la personne va d’abord nier. Puis dans les quelques heures qui suivent, l’affreuse vérité lui éclatera à la figure : c’est une dukou convertie. Fièvre, palpitations, vomissements, la réaction est souvent très forte. Mais avec le temps, cette personne baissera son débit de dukou dukou.

En revanche, si bien sûr la personne en face de vous continue à vous dire Du Coup avec le sourire, soyez rapide, précis et efficace : visez la nuque.

Le mot de la fin

Je veux bien passer outre les ‘Au jour d’aujourd’hui’. Faire semblant de ne pas avoir entendu le ‘pareillement’ que tu m’as lâché à la machine à café. Mais faudrait peut-être pas pousser mémé dans les orties. Ça suffit ! Quelle indignité.

Si vous pensiez que pour sauver la planète, il fallait réduire ses émissions de CO2, se calmer sur la viande, les week-ends à Dubaï et aller au travail en vélo.. Vous étiez loin du compte. Il faut partager cet article à chaque personne qui vous agresse avec un Du Coup. Encore une fois, si la personne continue, visez la nuque…

Si cet article vous a plu, pensez à soutenir Bon Pote sur Tipeee et sur les réseaux sociaux !

Bon Pote est un média 100% indépendant, financé par ses lectrices et lecteurs. La meilleure façon de soutenir Bon Pote ? Devenez Tipeuse/Tipeur !

 Vos partages et réactions sur les réseaux sont également très précieux :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Restez informé.e des dernières parutions

Articles similaires

Commentaires

7 Comments

  1. Rébecca 9 octobre 2021

    Moi ce sont les “en vélo” que je ne supporte plus, chacun ses limites.

    Répondre
  2. Cévéyanh 17 novembre 2020

    En entendant autant de “du coup”, cela fait que nous sommes plus attentifs malheureusement à cet expression que le reste de la parole.

    Rien à voir avec le sujet de l’article ou peut-être que si, un peu lié : que pensez-vous des termes anglicismes ?

    Dans plusieurs de vos articles, il y a nombre de termes en anglais surtout dans les articles sur l’écologie (je n’ai pas lu tous les articles du site). Ces termes en anglais nous ont-il été imposé : whataboutisme, greenwashing, care, climate delay, free-rider…? C’est dommage que la France et d’autres pays francophones se laissent “envahir” par l’anglicisme. Certes, c’est une langue vivante mais depuis des années, les français n’utilisent plus les mots qui existent (permafrost au lieu de pergélisol, greenwashing au lieu de ecoblanchiment, mail au lieu de courriel…) à cause des politiques, des journalistes, vocabulaires appris au travail…
    Ne devrions-nous pas faire attention à notre vocabulaire et de ne pas reprendre systématiquement les mots en anglais ? N’allons-nous pas perdre le sens véritable des mots ?
    Au Québec , “cookies” a été remplacé par “témoins”, plus approprié ceci-dit.

    Répondre
    1. Bon Pote 18 novembre 2020

      Vous avez certainement raison pour l’anglicisme et je n’ai pas vraiment d’excuse pour les mots utilisés. Travaillant en anglais et utilisant l’anglais dans ma vie perso, je fais quelques raccourcis ! le climate delay par exemple je trouve l’expression vraiment mieux que la traduction française (surtout car le papier est à la base écrit en anglais…). Je devrais faire un peu plus d’effort là dessus !

      Répondre
      1. Cévéyanh 19 novembre 2020

        En pratiquant l’anglais tous les jours, cela doit certainement beaucoup plus influencer votre langage et des autres personnes dans le même cas. Ce qui fait qu’il est plus difficile de faire attention. Pourtant, si les francophones ne le font pas, la langue française sera de plus en plus dénaturée. Il ne restera plus qu’à parler l’anglais, non ? Pourquoi s’embêter ?

        En 1880, le canadien abbé N.Caron, dans son “petit vocabulaire à l’usage des français-canadien”, alertait ses compatriotes sur la disparition de leur langue à cause de leur indifférence et a donc écrit un vocabulaire français pour eux : “Nous sommes entrés dans le mouvement du commerce, des sciences, des arts, de l’industrie, et il s’est trouvé que la langue de nos aîeux ne répondait plus aux besoins nouveaux. Dès lors, chaque année, nous avons laissé les mots anglais entrer par centaine dans notre langage.”
        140 ans après, le même mouvement est en place peu à peu chez d’autres pays francophones aidé par l’acculturation, l’internationalisation de l’anglais et sûrement en ayant la même écriture.

        Qu’est la traduction de “climate delay” ? Retard climatique ? Expliquez-moi en quoi l’expression en anglais est mieux ? Des personnes qui ne parle pas anglais vont traduire cela par peut-être “délai de climat”, ou “délayer le climat”, ce qui n’est pas vraiment le sens. Tout le monde ne parle pas anglais et encore moins être un parfait anglophone.

        Répondre
  3. jean-claude jicé 21 août 2020

    “en vélo”? vraiment? en cheval et à voiture, du coup?

    Répondre
  4. Jules Petitbidou 29 mars 2020

    T’aimes aucun “du coup” ? Ou c’est juste ceux en fin de phrase ? Je culpabilise, parce que je sais que je le dis. En général, c’est pour signifier “par conséquent”, mais “du coup”, 2 syllabes, c’est plus court. Ça vient tout seul. Et pire, j’utilise aussi “pareillement”. Quasi exclusivement en réponse à “bonne journée” (soirée, après-midi, …). Moi qui me permet de reprendre ceux qui dédicacent au lieu de dédier, ça la fout mal. Pan sur le nez. Ça m’apprendra. Du coup, t’as quoi comme alternatives ?

    Répondre
    1. Bon Pote 29 mars 2020

      Il n’y a pas d’alternative, j’imagine qu’il faut construire sa phrase autrement ! Je te rassure, des gens très proches le disent tout le temps, je les aime quand même… Surtout depuis qu’ils y pensent et qu’ils s’auto-corrigent 😉

      Répondre

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Restez informé des dernières parutions

RESTEZ INFORMÉ DES DERNIÈRES PARUTIONS