Média indépendant sur l'environnement, 100% financé par ses lecteurs

Aidez-nous à grandir et à imposer l’écologie dans les médias !

Moins de 1% de nos lecteurs et lectrices soutiennent Bon Pote !

Pour multiplier nos analyses et enquêtes tout en conservant la rigueur indispensable pour une information de qualité, nous avons besoin de vous.

2000

2500

Plus que 30 Jours

Bon Pote est un média indépendant et sans publicité, entièrement financé par ses lectrices et lecteurs. 

Élections européennes : vague d’extrême-droite et dissolution

Publication :
Mis à jour :
Dissolution
©Crédit Photographie : BFM
Sommaire
Dépliez le sommaire de l’article
Getting your Trinity Audio player ready...

Le 9 juin 2024 restera une journée historique à plus d’un titre. Les élections européennes ont vu l’extrême-droite faire un score historique en France avec environ 37%, respectivement 31,5% pour le Rassemblement National et 5,3% pour Reconquête.

Nous aurions pu entendre parler des résultats des européennes encore quelques jours ou semaines. Analyser les conséquences du vote, les leçons à en tirer. Mais Emmanuel Macron en a décidé autrement. A peine une heure après les résultats des élections européennes, le Président de la République Française a décidé de dissoudre l’Assemblée nationale. Nous aurons donc des élections législatives dans 3 semaines en France, se jouant en 2 tours, contrairement aux européennes qui sont à un tour.

Des résultats aussi historiques qu’inquiétants

Les résultats des élections européennes sont une catastrophe pour la lutte contre le changement climatique et l’effondrement de la biodiversité. Peu importe les discours, quand un pays vote à 37% pour l’extrême-droite, c’est un échec et un réel danger, compte tenu de leurs programmes et politiques environnementales.

Les 3 partis qui avaient mis l’écologie au cœur de leur programme ont sauvé les meubles, mais c’est très loin d’être une quelconque source de satisfaction. La liste du Parti Socialiste (PS) et Place Publique menée par Raphaël Glucksmann arrive en 3e position à 14%, légèrement derrière Renaissance, qui fait moins de la moitié du score du Rassemblement National.

LFI dépasse légèrement les 10% de vote et EELV dépasse péniblement les 5% pour atteindre 5,5%. La droite via les Républicains finit quant à elle à 7,2%.

Crédit : copie d’écran France 2 / IPSOS

Le chouchou médiatique

Rejet de la politique d’Emmanuel Macron, rejet des élites, déconnexion de la part de certain(e)s femmes et hommes politiques des “vrais” problèmes des Françaises et Français… les raisons du résultat du vote sont multiples. Il est certain qu’à force de criminaliser les activistes climat, de ridiculiser les scientifiques et de dire que ces personnes veulent voler la liberté des Françaises et Français avec leur écologie punitive, les partis qui ont mis l’écologie au centre de leur programme n’ont pas été aidés. Mais ce n’est qu’une infime partie du problème, et une profonde remise en question sera nécessaire pour ces partis, qu’EELV a par ailleurs actée dès la publication des résultats hier.

Nous devrions également nous attarder sur le traitement médiatique et la mise en avant de certains candidats, à commencer par Jordan Bardella.

Il est de très loin le candidat le plus exposé médiatiquement, et malheureusement, dans la grande majorité des cas, jamais les journalistes ne le reprennent sur ses mensonges et propos fallacieux. Une faillite médiatique gravissime, un choix délibéré de médias qui préfèrent le buzz à la vérité, ne voyant visiblement aucun problème à ce que l’extrême-droite prenne le pouvoir en France.

Nous ne le répèterons jamais assez : soutenez la presse indépendante, soutenez Bon Pote si vous le pouvez, nous devons imposer l’écologie dans les médias !

Exposition médiatique en mai 2024 des principales têtes de liste aux Européennes. Source : Tagaday

Au Parlement européen, la monté des extrêmes est réelle, mais moins importante qu’en France. Il y a une hausse significative de l’extrême-droite et des partis identitaires avec environ 50 sièges, sans pour autant bénéficier d’une “minorité de blocage” sur les votes. A suivre.

Une dissolution et l’espoir

Emmanuel Macron a annoncé le soir même des résultats des élections européennes dissoudre l’Assemblée nationale. Les déclarations et analyses s’enchainent depuis hier, parlant du “pari politique d’Emmanuel Macron”, de son “coup de poker”. Lui qui pense probablement que l’extrême-droite ne saura ou ne pourra pas gouverner et qui “penserait déjà à 2032 voire 2027”.

La seule certitude ici est qu’Emmanuel Macron est un pompier pyromane et qu’à force de flirter et de jouer avec l’extrême-droite, on finit par se brûler. Mais les personnes qui se battent pour la santé des Français, la justice sociale et garder une Terre habitable ont ici une chance unique.

A tous les partis qui se battent pour la santé des Français, le climat, la justice sociale : c’est maintenant ou jamais. Travailler ensemble vers un seul et même objectif : gagner les élections législatives et éviter le pire à la France.

Cela signifie accepter de travailler avec des personnes que vous n’aimez pas. Cela signifie mettre vos égos de côté, car ils ont déjà condamné des millions d’électeurs par le passé. Voulez-vous vraiment voir Jordan Bardella Premier ministre ? Marine le Pen, Première ministre ?

Quant aux égos qui ont anéanti nos maigres espoirs de mettre les enjeux environnementaux et sociaux au second tour, qu’ils commencent enfin à se remettre en question, au lieu de se rejeter la responsabilité de leur défaite.

Qu’ils discutent ensemble, qu’ils renoncent à leurs petites ambitions personnelles pour se mettre au service de l’intérêt général.

POUR ALLER PLUS LOIN

Envie de creuser le sujet ? Cet article pourrait vous intéresser !

25 Responses

  1. Je suis antimacron, je veux la paix (Dans tous les sens du terme…), je ne veux pas la guerre avec la Russie, ma femme est Russe, je suis anti américain, anti Otan, je veux qu’on me dise qui a pété le Nord Stream 2, je suis anti Europe fédérale, je suis anti Ursula le parlement européen n’a aucun pouvoir, je suis pour l’écologie, mais quid des 1% de Co2 français par rapport à celui de la Chine et de l’Inde, je fais beaucoup d’effort au niveau français, mais au niveau de la planète c’est au-dessus de compétences: que dois-je vooter d’après vous pour la suite? Au niveau Démocratie, je suis sur le point de jeter l’éponge si je ne trouve pas le bon programme… Mes critères sont pourtant simples…

  2. C’est bien ce que je dis … quand je vous lis tous je vois clairement qu’on ne parle pas le même langage … les chiffres … toujours les chiffres … en attendant les chiffres ne parlent pas ! Les chiffres donnent une estimation et une idée, mais ils ne remplaceront jamais la parole du peuple que vous ignorez tous. Mes arguments comptoirs comme vous dites sont des arguments parmi des milliers quand vous entendez les gens autour de vous. Les agriculteurs qui ont un salaire de misère, les retraités, et même “l’arabe” du coin qui sait pertinemment que c’est la racaille de son pays qui vient en france ! Ça fait de moi une facho ? Une raciste ? Non, une personne qui aime fortement son pays et qui a juste envie de s’y sentir chez elle.

    1. Le chiffres sont des données bien plus objectives que les impressions personnelles, qui sont par définition subjectives, c’est trop facile de les balayer parce qu’ils ne vous arrangent pas.

      D’ailleurs, vous pensez réellement que le RN en a quelque chose à foutre du sort des agriculteurs ou des retraités ? Jetez un oeil à ses votes, ils sont tous sans exception massivement antisociaux (https://mrmondialisation.org/smic-chomage-retraite-le-visage-antisocial-des-droites-identitaires/).

      D’ailleurs, votre petite phrase sur les arabes et sur l’amour de votre pays sont littéralement des aveux d’adhésion à l’extrême-droite, la stigmatisation des étrangers (“racailles”), l’amour (aveugle) de son pays et l’envie de s’y sentir “chez soi” (traduction: sans personne de couleur) en sont des caractéristiques récurrentes.

  3. En politique, il faut surprendre. Macron a extrêmement bien joué. Après, la victoire est loin d’être assurée. Mais peu importe: l’idée derrière c’est de griller le RN qui n’a jamais gouverné et le mettre en face de ses responsabilités. Jeu dangereux, certes… mais a-t-on déjà vu un joueur de Poker gagner sans prendre de risques?
    Cette élection comme les précédentes montre qu’une large majorité des français préfère enfoncer sa tête dans le sable. On s’émeut de la chaleur, des incendies, du paysan qui a perdu sa récolte… mais quand il s’agit de se comporter en bon protecteur de la planète, il n’y a plus personne dans la salle. Les priorités restent quand même le pouvoir d’achat et les immigrés dehors… On va donc faire la paix avec Poutine et on recommencera à se réapprovisionner chez lui.

  4. Ah, parce que vous espérez réellement un sursaut de la gauche pour lesdites législatives ? Pardon, mais pour le coup, votre espoir se base un peu sur du vide, parce que c’est oublier bien vite que la gauche est quasiment morte à force de querelles internes et que l’extrême-droite se porte de mieux en mieux et avait déjà largement investi l’AN, je ne vois clairement pas comment elle pourrait ne pas réitérer l’exploit.

    Faites gaffe, à force de vous faire des illusions, vous allez devenir doomiste.

  5. Cher Bon Pote,

    ne commettez pas l’erreur de mélanger écologie et politique comme EELV l’a faite. Votre travail admirable de nous informer sur l’écologie ne doit pas déraper sur le cambouis de vos opinions politiques (que je respecte même si je ne les partage pas). Oui, comme vous, je suis attristé que la France obère son avenir en choisissant des partis qui ne sont pas pro-environnementaux. Nous payons le prix de fausses politiques écologique, gouvernements après gouvernements. De plus, les partis les plus écolos (EELV, LFI et Place publique) sont tellement connotés à la gauche voire à l’extreme gauche de l’échiquier politique qu’ils contribuent à faire échouer la mission écologique – qui devrait être apolitique et rassembler tous les humains sensés de cette planète – de sauver l’humanité d’elle même en agaçant le “Français moyen” englué dans ses problèmes de fin de mois, voire de sécurité quotidienne.

    1. Merci, Pierre, pour ce commentaire que je partage totalement. J’allais écrire dans le même sens. J’ajoute que la tribune signée par 350 personnalités, que je viens de lire dans Le Monde, en faveur d’une union de toutes les gauches qui inclut EELV, va contribuer à priver les écologistes modérés apolitiques (mais fervents et actifs) d’une candidature acceptable.

    2. L’écologie ne devrait pas être politique, et pourtant, quand on regarde les programmes politiques et les votes des élus, la divergence est claire : les partis de l’extrême-droite et de droite ne soutiennent pas les politiques en faveur de la biodiversité, du climat, de la réduction des pollutions anthropiques, de la préservation durable des ressources en eau, etc. Cf. les analyses des votes faites par la LPO, Bloom, Novethic…
      L’extrême droite a même voté contre les réglementations pour réduire les déchets et les polluants éternels type PFAS, contre la directive CSRD sur le reporting social et environnemental des entreprises, contre le devoir de vigilance, contre la loi de restauration de la nature (tout comme la droite)…
      Mise à part l’épineuse question du nucléaire qui les divise, tous les partis de gauche soutiennent au contraire quasi systématiquement les réglementations environnementales.
      il n’existe pas à l’heure actuelle de programme qui permette de respecter les limites planétaires et qui ne soit pas très marqué “à gauche”.

  6. Il y a quelque chose de singulier dans votre propos. Vous déplorez la criminalisation de votre mouvement mais vous faites la même chose (« extrême droite »).

    1. Le mouvement écologiste est objectivement criminalisé comme a pu l’être le mouvement anarchiste au début du XXème siècle. La répression policière orchestrée par l’Etat à son endroit peut sembler, pour plusieurs raisons, disproportionnée.
      Comment un article peut-il criminaliser l’extrême-droite ? Il peut le décrire objectivement voire le diaboliser avec plus ou moins de mauvaise dans certains cas.
      Est-ce le mot extrême qui froisse ? Je ne comprends pas le sens de votre commentaire.

    2. “extrême droite” est la position des députés RN au parlement et ce terme est utilisé depuis des décennies.
      LFI est par exemple placé à” l’extrême gauche”… Depuis quand on criminalise pour une position dans une salle???
      La criminalisation est peut-être lié aux réponses parfois disproportionné des forces de l’ordre envers les manif’ écolos à contrario des laisser faire des manif’ de militants d’extrême droite (RN et reconquête…)

    3. Mettre sur le même plan l’écologie politique et les idées du rassemblement national, c’est faire preuve d’une grande mauvaise foi. Le Rassemblement National a des idées profondément nauséabondes, ce qui s’illustre très clairement dans leur vote. Je vous renvoie à ce post assez synthétique : https://www.instagram.com/p/C8B3l8rCheZ/?igsh=MWF1cXJ0NWY1MTc1bA==. Mais c’est très bien documenté par de nombreux chercheurs et politistes.

  7. Très éclairant la statistique sur l’exposition médiatique.
    Sans des médias aussi complaisants, où en seraient la popularité et le chiffre de Bardella si peu connu il y a 2 ans ?
    Sans des médias aussi complaisants pour un presque inconnu soudain omniprésent, quels auraient été les résultats de Macron en 2022 ?
    Au fond, qui fait l’élection ?

  8. Merci pour cette interpellation constructive.
    “Ne doutez jamais qu’un petit nombre de citoyens volontaires et réfléchis peut changer le monde ; en fait, cela se passe toujours ainsi.” Margaret Mead

  9. Hélas, ce n’est pas qu’une question d’égo mais aussi d’analyse des enjeux.
    Équinoxe devrait rassembler sur un projet qui tienne la route mais c’est pas tout de suite

  10. Je vais être très tiraillé. Je pense que je déteste encore plus LFI que le RN.
    Leur mépris, leur manière de “parler” me répugnent.
    J’ai voté vert aux législatives. Si une coalition existe avec la gauche incluant LFI je ne pourrai jamais voter pour eux et c’est malheureux. Ils sont trop différents politiquement.
    LFI est aussi extrême que le RN et aussi dangereux.
    Je préfère voir une coalition du centre avec les républicains pour la France. Le climat en patiera…

    1. Si vous êtes près a sacrifier une planète habitable par ce que vous “n’aimez pas leur manière de parler” on est mal barré, on vote pour un programme pas une personnalité !

    2. LFI qui est extrême. La blague. Une petite gauche soft au mieux.
      Mais bon… quand je vois que les médias continuent de placer le PS à gauche, alors que clairement leur politique est de centre, plus rien ne devrait m’étonner.
      Allez jeter un œil au programme de Mitterrand à l’époque de son élection et comparez-le avec le programme de LFI. On verra qui est le plus à gauche.
      J’imagine qu’on doit remercier les médias et le décalage de la fenêtre d’Overton depuis toutes ces années.

  11. Bonjour,

    au lieu de se victimiser en parlant de traitement médiatiques, de criminalisation des activistes etc…. il serait peut être temps d’écouter de quoi ont réellement ras le bol les électeurs du Rassemblement National et d’agir pour que ce parti n’ait plus la majorité. Il y a de réels soucis mais plutôt que d’essayer de les régler en écoutant les problèmes des français, on se cache derrière de fausses excuses pour éviter de remettre en question certaines politiques, et c’est aussi de cela que les Français ont marre, tout bord confondu.

    Quand écouterons nous les revendications de la majorité pour modifier certaines politiques ? il n y a que comme cela qu’on reprendra la main….

    OK c’est contrariant mais à refuser d’accepter le choix des français, on fait le jeu du RN…..

    1. Encore faudrait il que la majorité soir correctement informée… dont l’enjeu médiatique. Si le choix de la majorité c’est luter contre un “grand remplacement” qui n’existe que dans leurs fantasmes alors non, il faut informer les gens, et des gens informés ça donne le résultat de la convention citoyenne pour le climat, soit des résultats de gauche.

    2. Je suis totalement d’accord… moi je le dit haut et fort je n’ai pas voté, si j’avais voté ça aurait été pour Jordan Bardella, donc je fais partie des abstentionnistes qui vous “arrangent”, en quelque sorte.

      En disant cela je souligne le manque clair d’objectivité de l’article. Je pense que vous faites un très beau boulot pour les infos sur le climat, mais ne commencez pas à analyser des choses que vous ne maîtrisez pas, autrement vous êtes dans le même panier que tous les autres journalistes que vous critiquez ouvertement.

      C’est bien beau d’évoquer le fait qu’on “criminalise les activistes climat, ridiculise les scientifiques et dit que ces personnes veulent voler la liberté des Françaises et Français avec leur écologie punitive”, mais ça n’a rien à voir avec la montée du RN. Arrêtez avec vos chiffres et revenez à l’humain… parlez avec les gens, comprenez les. C’est exactement la stratégie de Jordan Bardella qui se place comme “celui qui comprend le peuple”. Il parle le même discours que le peuple ! C’est ce qui le rend le plus sexy.

      Les gens ont des raisons et un passif qui jouent bien plus que les enjeux climatiques. Je vous donne l’exemple du mien : être en couple avec un étranger qui a vécu en France 4 mois et en est parti avec la conviction que “la France ressemble aujourd’hui à un pays du tiers monde, principalement dans les grandes villes…”.
      je peux vous dire qu’à l’écoute de ça, vous avez mal pour votre France et vos valeurs, vous avez honte d’assister, impuissant, à l’effondrement de votre pays et à la réputation qu’il gagne auprès des pays européens. Aller en Argentine dans une école et entendre “mais pourquoi votre équipe de foot est pas française ?”. Voyager au Japon et entendre “Mais c’était mon rêve d’aller à Paris, maintenant je ne veux plus, c’est devenu trop dangereux”.
      Vivre à Lyon et à Paris… et ne pas pouvoir accéder à des quartiers de peur de vous faire égorger….

      Si je n’ai pas voté, c’est parce que je ne veux pas entretenir la haine et je ne pense pas que ce soit la solution. De plus parce que je ne me suis pas reconnue en Jordan Bardella pour le climat, qui est pour moi une cause trop importante.

      1. Jordan Bardella ne comprends pas le peuple, il dit ce que le peuple veut entendre. Les votes du RN ne sont que très rarement dans l’intérêt de ceux qu’il prétends défendre et sont rarement dans le sens de ce qu’il exprime en public.
        Quand ils arguent: “on va baisser les cotisations sociales” vous comprenez quoi? que vos salaires vont augmentez?
        Quand ils disent: “on va passer la TVA à 5,5% sur les énergies” vous croyez que les prix vont baisser? sincérement?

        Dans les 2 cas, J.B appuie certes sur un sujet sensible qui mérite d’être débattu, mais la lecture qu’en font les électeurs de base est fausse, dans le premier cas c’est une mesure très positive pour les patrons et épouvantable pour les salariés. (puisque ça touchera la sécu, la retraites… etc)
        Dans le deuxième, un gouvernement n’a pas la main sur le prix de toutes les énergies, avec une TVA à 5,5% un célèbre pétrolier français va juste s’en mettre plus dans les poches.
        Enfin, quand vous lisez le programme “22 mesures pour la France de MLP” (dispo sur leur site) vous ne verrez que la diminution des recettes et l’augmentation des dépenses…. et vous pensez que c’est pas vous qui allez payer la note???
        Le RN parle très bien c’est un fait, mais regardez comment vote les RN dans les différences instances et vous verrez. (pour info, la blonde italienne à fait rentrer 125000 immigrés afin de satisfaire le MEDEF italien…. mais chut… les gens l’ignorent…)

      2. Sans vouloir remettre en cause votre ressenti qui est parfaitement légitime, il est grandement amplifié et déformé par les médias et les parties de droites et d’extrême droite. La réalité des statistiques est très différente des ressentis des citoyens et des citoyennes. À compter par la perception sur l’immigration qui est fausse pour une très grande majorité des français.es (https://www.tf1info.fr/societe/immigration-seul-un-francais-sur-1000-parvient-a-repondre-correctement-a-ces-six-questions-2260320.html).

        Malheureusement, tous les arguments que tu évoques pour justifier que le RN est proche du peuple et comprend ses préoccupations est justifié sur le fait qu’il y aurait un sentiment de déclassement objectif, de l’insécurité de masse… Or tous les exemples pour illustrer sont au mieux des faits singuliers, au pire des arguments de comptoir (on ne fait pas une réalité de quelques témoignages individuels, aussi touchants soient-ils).

        À cause de la désinformation massive dont fait usage l’extrême droite, ce dernier parvient à manipuler massivement les personnes qui – à juste titre – se sentent délaissés par les élites blanches bourgeoises et urbaines en recyclant leur colère pour servir des idéaux racistes et anti-progressistes. Le pire dans tout ça, c’est que leurs votes sont en faveur du patronat et pas des gens “d’en bas”, et qu’ils sont les premiers, avec la Macronie, à relayer les propositions de lois émises par les lobbys des grandes entreprises.

Nouveau commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Sommaire
Auteur
Thomas Wagner
Prendra sa retraite quand le réchauffement climatique sera de l’histoire ancienne

Article 100% financé par ses lecteurs​

Bon Pote est 100% gratuit et sans pub. Nous soutenir, c’est aider à garder cet espace d’information libre pour tous.

25 Responses

  1. Je suis antimacron, je veux la paix (Dans tous les sens du terme…), je ne veux pas la guerre avec la Russie, ma femme est Russe, je suis anti américain, anti Otan, je veux qu’on me dise qui a pété le Nord Stream 2, je suis anti Europe fédérale, je suis anti Ursula le parlement européen n’a aucun pouvoir, je suis pour l’écologie, mais quid des 1% de Co2 français par rapport à celui de la Chine et de l’Inde, je fais beaucoup d’effort au niveau français, mais au niveau de la planète c’est au-dessus de compétences: que dois-je vooter d’après vous pour la suite? Au niveau Démocratie, je suis sur le point de jeter l’éponge si je ne trouve pas le bon programme… Mes critères sont pourtant simples…

  2. C’est bien ce que je dis … quand je vous lis tous je vois clairement qu’on ne parle pas le même langage … les chiffres … toujours les chiffres … en attendant les chiffres ne parlent pas ! Les chiffres donnent une estimation et une idée, mais ils ne remplaceront jamais la parole du peuple que vous ignorez tous. Mes arguments comptoirs comme vous dites sont des arguments parmi des milliers quand vous entendez les gens autour de vous. Les agriculteurs qui ont un salaire de misère, les retraités, et même “l’arabe” du coin qui sait pertinemment que c’est la racaille de son pays qui vient en france ! Ça fait de moi une facho ? Une raciste ? Non, une personne qui aime fortement son pays et qui a juste envie de s’y sentir chez elle.

    1. Le chiffres sont des données bien plus objectives que les impressions personnelles, qui sont par définition subjectives, c’est trop facile de les balayer parce qu’ils ne vous arrangent pas.

      D’ailleurs, vous pensez réellement que le RN en a quelque chose à foutre du sort des agriculteurs ou des retraités ? Jetez un oeil à ses votes, ils sont tous sans exception massivement antisociaux (https://mrmondialisation.org/smic-chomage-retraite-le-visage-antisocial-des-droites-identitaires/).

      D’ailleurs, votre petite phrase sur les arabes et sur l’amour de votre pays sont littéralement des aveux d’adhésion à l’extrême-droite, la stigmatisation des étrangers (“racailles”), l’amour (aveugle) de son pays et l’envie de s’y sentir “chez soi” (traduction: sans personne de couleur) en sont des caractéristiques récurrentes.

  3. En politique, il faut surprendre. Macron a extrêmement bien joué. Après, la victoire est loin d’être assurée. Mais peu importe: l’idée derrière c’est de griller le RN qui n’a jamais gouverné et le mettre en face de ses responsabilités. Jeu dangereux, certes… mais a-t-on déjà vu un joueur de Poker gagner sans prendre de risques?
    Cette élection comme les précédentes montre qu’une large majorité des français préfère enfoncer sa tête dans le sable. On s’émeut de la chaleur, des incendies, du paysan qui a perdu sa récolte… mais quand il s’agit de se comporter en bon protecteur de la planète, il n’y a plus personne dans la salle. Les priorités restent quand même le pouvoir d’achat et les immigrés dehors… On va donc faire la paix avec Poutine et on recommencera à se réapprovisionner chez lui.

  4. Ah, parce que vous espérez réellement un sursaut de la gauche pour lesdites législatives ? Pardon, mais pour le coup, votre espoir se base un peu sur du vide, parce que c’est oublier bien vite que la gauche est quasiment morte à force de querelles internes et que l’extrême-droite se porte de mieux en mieux et avait déjà largement investi l’AN, je ne vois clairement pas comment elle pourrait ne pas réitérer l’exploit.

    Faites gaffe, à force de vous faire des illusions, vous allez devenir doomiste.

  5. Cher Bon Pote,

    ne commettez pas l’erreur de mélanger écologie et politique comme EELV l’a faite. Votre travail admirable de nous informer sur l’écologie ne doit pas déraper sur le cambouis de vos opinions politiques (que je respecte même si je ne les partage pas). Oui, comme vous, je suis attristé que la France obère son avenir en choisissant des partis qui ne sont pas pro-environnementaux. Nous payons le prix de fausses politiques écologique, gouvernements après gouvernements. De plus, les partis les plus écolos (EELV, LFI et Place publique) sont tellement connotés à la gauche voire à l’extreme gauche de l’échiquier politique qu’ils contribuent à faire échouer la mission écologique – qui devrait être apolitique et rassembler tous les humains sensés de cette planète – de sauver l’humanité d’elle même en agaçant le “Français moyen” englué dans ses problèmes de fin de mois, voire de sécurité quotidienne.

    1. Merci, Pierre, pour ce commentaire que je partage totalement. J’allais écrire dans le même sens. J’ajoute que la tribune signée par 350 personnalités, que je viens de lire dans Le Monde, en faveur d’une union de toutes les gauches qui inclut EELV, va contribuer à priver les écologistes modérés apolitiques (mais fervents et actifs) d’une candidature acceptable.

    2. L’écologie ne devrait pas être politique, et pourtant, quand on regarde les programmes politiques et les votes des élus, la divergence est claire : les partis de l’extrême-droite et de droite ne soutiennent pas les politiques en faveur de la biodiversité, du climat, de la réduction des pollutions anthropiques, de la préservation durable des ressources en eau, etc. Cf. les analyses des votes faites par la LPO, Bloom, Novethic…
      L’extrême droite a même voté contre les réglementations pour réduire les déchets et les polluants éternels type PFAS, contre la directive CSRD sur le reporting social et environnemental des entreprises, contre le devoir de vigilance, contre la loi de restauration de la nature (tout comme la droite)…
      Mise à part l’épineuse question du nucléaire qui les divise, tous les partis de gauche soutiennent au contraire quasi systématiquement les réglementations environnementales.
      il n’existe pas à l’heure actuelle de programme qui permette de respecter les limites planétaires et qui ne soit pas très marqué “à gauche”.

  6. Il y a quelque chose de singulier dans votre propos. Vous déplorez la criminalisation de votre mouvement mais vous faites la même chose (« extrême droite »).

    1. Le mouvement écologiste est objectivement criminalisé comme a pu l’être le mouvement anarchiste au début du XXème siècle. La répression policière orchestrée par l’Etat à son endroit peut sembler, pour plusieurs raisons, disproportionnée.
      Comment un article peut-il criminaliser l’extrême-droite ? Il peut le décrire objectivement voire le diaboliser avec plus ou moins de mauvaise dans certains cas.
      Est-ce le mot extrême qui froisse ? Je ne comprends pas le sens de votre commentaire.

    2. “extrême droite” est la position des députés RN au parlement et ce terme est utilisé depuis des décennies.
      LFI est par exemple placé à” l’extrême gauche”… Depuis quand on criminalise pour une position dans une salle???
      La criminalisation est peut-être lié aux réponses parfois disproportionné des forces de l’ordre envers les manif’ écolos à contrario des laisser faire des manif’ de militants d’extrême droite (RN et reconquête…)

    3. Mettre sur le même plan l’écologie politique et les idées du rassemblement national, c’est faire preuve d’une grande mauvaise foi. Le Rassemblement National a des idées profondément nauséabondes, ce qui s’illustre très clairement dans leur vote. Je vous renvoie à ce post assez synthétique : https://www.instagram.com/p/C8B3l8rCheZ/?igsh=MWF1cXJ0NWY1MTc1bA==. Mais c’est très bien documenté par de nombreux chercheurs et politistes.

  7. Très éclairant la statistique sur l’exposition médiatique.
    Sans des médias aussi complaisants, où en seraient la popularité et le chiffre de Bardella si peu connu il y a 2 ans ?
    Sans des médias aussi complaisants pour un presque inconnu soudain omniprésent, quels auraient été les résultats de Macron en 2022 ?
    Au fond, qui fait l’élection ?

  8. Merci pour cette interpellation constructive.
    “Ne doutez jamais qu’un petit nombre de citoyens volontaires et réfléchis peut changer le monde ; en fait, cela se passe toujours ainsi.” Margaret Mead

  9. Hélas, ce n’est pas qu’une question d’égo mais aussi d’analyse des enjeux.
    Équinoxe devrait rassembler sur un projet qui tienne la route mais c’est pas tout de suite

  10. Je vais être très tiraillé. Je pense que je déteste encore plus LFI que le RN.
    Leur mépris, leur manière de “parler” me répugnent.
    J’ai voté vert aux législatives. Si une coalition existe avec la gauche incluant LFI je ne pourrai jamais voter pour eux et c’est malheureux. Ils sont trop différents politiquement.
    LFI est aussi extrême que le RN et aussi dangereux.
    Je préfère voir une coalition du centre avec les républicains pour la France. Le climat en patiera…

    1. Si vous êtes près a sacrifier une planète habitable par ce que vous “n’aimez pas leur manière de parler” on est mal barré, on vote pour un programme pas une personnalité !

    2. LFI qui est extrême. La blague. Une petite gauche soft au mieux.
      Mais bon… quand je vois que les médias continuent de placer le PS à gauche, alors que clairement leur politique est de centre, plus rien ne devrait m’étonner.
      Allez jeter un œil au programme de Mitterrand à l’époque de son élection et comparez-le avec le programme de LFI. On verra qui est le plus à gauche.
      J’imagine qu’on doit remercier les médias et le décalage de la fenêtre d’Overton depuis toutes ces années.

  11. Bonjour,

    au lieu de se victimiser en parlant de traitement médiatiques, de criminalisation des activistes etc…. il serait peut être temps d’écouter de quoi ont réellement ras le bol les électeurs du Rassemblement National et d’agir pour que ce parti n’ait plus la majorité. Il y a de réels soucis mais plutôt que d’essayer de les régler en écoutant les problèmes des français, on se cache derrière de fausses excuses pour éviter de remettre en question certaines politiques, et c’est aussi de cela que les Français ont marre, tout bord confondu.

    Quand écouterons nous les revendications de la majorité pour modifier certaines politiques ? il n y a que comme cela qu’on reprendra la main….

    OK c’est contrariant mais à refuser d’accepter le choix des français, on fait le jeu du RN…..

    1. Encore faudrait il que la majorité soir correctement informée… dont l’enjeu médiatique. Si le choix de la majorité c’est luter contre un “grand remplacement” qui n’existe que dans leurs fantasmes alors non, il faut informer les gens, et des gens informés ça donne le résultat de la convention citoyenne pour le climat, soit des résultats de gauche.

    2. Je suis totalement d’accord… moi je le dit haut et fort je n’ai pas voté, si j’avais voté ça aurait été pour Jordan Bardella, donc je fais partie des abstentionnistes qui vous “arrangent”, en quelque sorte.

      En disant cela je souligne le manque clair d’objectivité de l’article. Je pense que vous faites un très beau boulot pour les infos sur le climat, mais ne commencez pas à analyser des choses que vous ne maîtrisez pas, autrement vous êtes dans le même panier que tous les autres journalistes que vous critiquez ouvertement.

      C’est bien beau d’évoquer le fait qu’on “criminalise les activistes climat, ridiculise les scientifiques et dit que ces personnes veulent voler la liberté des Françaises et Français avec leur écologie punitive”, mais ça n’a rien à voir avec la montée du RN. Arrêtez avec vos chiffres et revenez à l’humain… parlez avec les gens, comprenez les. C’est exactement la stratégie de Jordan Bardella qui se place comme “celui qui comprend le peuple”. Il parle le même discours que le peuple ! C’est ce qui le rend le plus sexy.

      Les gens ont des raisons et un passif qui jouent bien plus que les enjeux climatiques. Je vous donne l’exemple du mien : être en couple avec un étranger qui a vécu en France 4 mois et en est parti avec la conviction que “la France ressemble aujourd’hui à un pays du tiers monde, principalement dans les grandes villes…”.
      je peux vous dire qu’à l’écoute de ça, vous avez mal pour votre France et vos valeurs, vous avez honte d’assister, impuissant, à l’effondrement de votre pays et à la réputation qu’il gagne auprès des pays européens. Aller en Argentine dans une école et entendre “mais pourquoi votre équipe de foot est pas française ?”. Voyager au Japon et entendre “Mais c’était mon rêve d’aller à Paris, maintenant je ne veux plus, c’est devenu trop dangereux”.
      Vivre à Lyon et à Paris… et ne pas pouvoir accéder à des quartiers de peur de vous faire égorger….

      Si je n’ai pas voté, c’est parce que je ne veux pas entretenir la haine et je ne pense pas que ce soit la solution. De plus parce que je ne me suis pas reconnue en Jordan Bardella pour le climat, qui est pour moi une cause trop importante.

      1. Jordan Bardella ne comprends pas le peuple, il dit ce que le peuple veut entendre. Les votes du RN ne sont que très rarement dans l’intérêt de ceux qu’il prétends défendre et sont rarement dans le sens de ce qu’il exprime en public.
        Quand ils arguent: “on va baisser les cotisations sociales” vous comprenez quoi? que vos salaires vont augmentez?
        Quand ils disent: “on va passer la TVA à 5,5% sur les énergies” vous croyez que les prix vont baisser? sincérement?

        Dans les 2 cas, J.B appuie certes sur un sujet sensible qui mérite d’être débattu, mais la lecture qu’en font les électeurs de base est fausse, dans le premier cas c’est une mesure très positive pour les patrons et épouvantable pour les salariés. (puisque ça touchera la sécu, la retraites… etc)
        Dans le deuxième, un gouvernement n’a pas la main sur le prix de toutes les énergies, avec une TVA à 5,5% un célèbre pétrolier français va juste s’en mettre plus dans les poches.
        Enfin, quand vous lisez le programme “22 mesures pour la France de MLP” (dispo sur leur site) vous ne verrez que la diminution des recettes et l’augmentation des dépenses…. et vous pensez que c’est pas vous qui allez payer la note???
        Le RN parle très bien c’est un fait, mais regardez comment vote les RN dans les différences instances et vous verrez. (pour info, la blonde italienne à fait rentrer 125000 immigrés afin de satisfaire le MEDEF italien…. mais chut… les gens l’ignorent…)

      2. Sans vouloir remettre en cause votre ressenti qui est parfaitement légitime, il est grandement amplifié et déformé par les médias et les parties de droites et d’extrême droite. La réalité des statistiques est très différente des ressentis des citoyens et des citoyennes. À compter par la perception sur l’immigration qui est fausse pour une très grande majorité des français.es (https://www.tf1info.fr/societe/immigration-seul-un-francais-sur-1000-parvient-a-repondre-correctement-a-ces-six-questions-2260320.html).

        Malheureusement, tous les arguments que tu évoques pour justifier que le RN est proche du peuple et comprend ses préoccupations est justifié sur le fait qu’il y aurait un sentiment de déclassement objectif, de l’insécurité de masse… Or tous les exemples pour illustrer sont au mieux des faits singuliers, au pire des arguments de comptoir (on ne fait pas une réalité de quelques témoignages individuels, aussi touchants soient-ils).

        À cause de la désinformation massive dont fait usage l’extrême droite, ce dernier parvient à manipuler massivement les personnes qui – à juste titre – se sentent délaissés par les élites blanches bourgeoises et urbaines en recyclant leur colère pour servir des idéaux racistes et anti-progressistes. Le pire dans tout ça, c’est que leurs votes sont en faveur du patronat et pas des gens “d’en bas”, et qu’ils sont les premiers, avec la Macronie, à relayer les propositions de lois émises par les lobbys des grandes entreprises.

Nouveau commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

PARCOURS THÉMATIQUE

soutenez-nous pour de l’information à la hauteur des enjeux climatiques

Bonpote est un média 100% indépendant, en accès libre et repose entièrement sur le soutien de ses lecteurs.

À lire également