LE PARI DE PASCAL

Le pari de Pascal

‘Tu connais le pari de Pascal ?’ ‘Pascal le Grand frère ?’

Mes amis ont beaucoup d’humour. Nous parlons bien ici de Blaise Pascal, mathématicien, physicien, philosophe et théologien français du 17ème siècle. Peu après sa mort sont parues Les pensées, mélange de réflexions et de notes de lectures. Cette oeuvre est principalement une apologétique, exprimant une défense de la religion chrétienne contre les sceptiques et les libres penseurs.
Ainsi, Blaisou nous proposa un pari sur le sujet le plus brûlant depuis que l’humanité existe : doit-on croire en Dieu ?

Qu’est-ce que le pari de Pascal ?

‘Examinons donc ce point, et disons Dieu est, ou il n’est pas… Que gagerez-vous?… Il faut parier cela n’est pas volontaire, vous êtes embarqué… Pesons le gain et la perte en prenant croix, que Dieu est.’

Voilà ce qu’il se passe quand un mathématicien souhaite mettre des mathématiques dans tous les domaines. Pour Pascal, il n’existe que deux possibilités : soit Dieu existe, soit Dieu n’existe pas. Cependant, notre raison n’est pas en mesure de déterminer laquelle de ces deux propositions est vraie. Pascal estime que croire en Dieu est plus avantageux que ne pas y croire.

La question est donc de savoir ce que vous avez à gagner et ce que vous avez à perdre dans ce pari sur l’existence de Dieu. Voyons ce que cela donne en tableau.

Tableau synthétique du pari de Pascal

Il existe 4 cas de figures, fondés sur 2 hypothèses : Dieu existe Oui/Non et vous croyez en Dieu Oui/Non :

source : Wikipedia
  1. Si vous pariez sur l’existence de Dieu et que Dieu n’existe pas, vous subissez une petite perte car vous avez dû respecter les règles religieuses pendant votre vie.
  2. Si vous pariez sur l’existence de Dieu et que Dieu existe, votre gain est infini. Vous vivez un bonheur éternel au paradis.
  3. Si vous pariez contre l’existence de Dieu et que Dieu n’existe pas vous obtenez un petit gain car on suppose que vous vous êtes dispensé de respecter les contraintes de la religion durant votre vie.
  4. Si vous pariez contre l’existence de Dieu et que Dieu existe, votre perte est infinie. Vous êtes enfermé pour l’éternité en enfer

Il est important de noter que ces cas de figure sont basés sur une hypothèse. Une hypothèse non vérifiée reste une hypothèse dont la confirmation ou la réfutation est reportée dans le futur. En revanche, une «hypothèse invérifiable» perd son statut d’hypothèse pour devenir une fable ou une idéologie. Le pari de Pascal est-il crédible ?

Peut-on réfuter le pari de Pascal ?

C’est sans surprise qu’en préparant cet article je suis tombé sur des centaines d’articles pro-religion, pro-athée, pro-Jesus, pro-Messi et pro- Ronaldo.
Le postulat de Pascal est le suivant : ‘Estimons ces deux cas : si vous gagnez, vous gagnez tout; si vous perdez, vous ne perdez rien. Gagez donc qu’il est, sans hésiter’ On dirait le discours d’un politique qui vous demande de voter pour lui, car vous gagnerez à tous les coups. Habile.

Cher Blaisou, avec tout le respect que je te dois, je vais quand même me permettre de remettre en question ton pari. Voici 2-3 arguments qui devraient suffire. Si tu tiens encore à argumenter après ce que je vais dire, n’hésite pas à m’appeler.

Premièrement, le pari suggère que la mise de départ est nulle. Croire n’engage à rien ? C’est faux. Les règles catholiques sont très strictes, s’y contraindre, c’est se priver de certaines libertés. Aligner ses opinions sur les prises de position du Magistère de l’Eglise, c’est dire adieu au principe de libre examen. Alors que même les prisonniers conservent leur liberté de pensée, les catholiques en sont privés.

Dieu est omniscient !

Deuxièmement, si on part du principe que Dieu est omniscient, tu crois qu’il ne va pas te voir venir au moment du Jugement ? Il saura que tu as agi par intérêt pour obtenir la béatitude éternelle. Certes, tu avais anticipé ce point, je dois l’admettre. Mais je ne vois pas pourquoi je changerais d’avis du jour au lendemain sous prétexte que je me comporte mieux depuis deux mois.

Dieu voit tout

Troisièmement, tu suggères qu’il n’existe qu’un seul Dieu. Cela rend ton pari un peu bancal. En effet, le christianisme n’est que le quatrième monothéisme, après :

  • le culte d’Aton du pharaon Akhenaton
  • le zoroastrisme, prêché par Zarathoustra, dont le dieu créateur se nomme Ahura Mazda
  • le judaïsme dont le dieu, appelé Yahvé, se serait révélé à Moïse

Sans oublier le 5ème, Allah, qui a le vent en poupe. Alors pourquoi le quatrième serait-il plus vrai que le premier ou le cinquième ? Hum ?

Enfin, je suis ne suis pas sûr que Dieu soit joueur. Je ne l’ai pas encore vu dans un bar PMU le samedi matin en train de gratter des millionnaires. Le jeu, ce n’est pas son truc.

Le pari de pascal peut-il s’appliquer aux autres religions ?

Initialement, le Pari de Pascal est censé soutenir la foi catholique. Mais son élément central – la possibilité d’un gain gigantesque – n’a rien de spécifiquement chrétien et peut être adapté à n’importe quelle doctrine qui promet beaucoup. Sa polyvalence permet même d’en exploiter le principe bien au-delà du domaine religieux.

Je me suis donc demandé si je devais devenir Chrétien, Musulman ou Juif.

Chrétien ? Apparemment, cela ne sera pas possible. Dieu n’est pas con, il saura que je n’y crois pas et m’enverra en enfer. Rappelons également que les divorcés-remariés, les homosexuels, les personnes vivant en concubinage et les couples utilisant des moyens artificiels de contraception, vous irez également en enfer.
PS : chez les chrétiens, le sexe hors procréation est interdit. Cela veut dire, plus de masturbation, plus de fellations, plus de stores baissés dans la salle de réunion le soir quand tout le monde est parti. Donc, pas pour moi.

Musulman ? Pareil, c’est un non négatif Jean-Pierre. Tu dois forcément y croire, sinon tu vas en enfer. Tu auras beau multiplier les bonnes actions (hassanats pour les intimes), cela ne servira à rien. Et puis cette histoire de se battre pour Dieu et d’être récompensé par des vierges… Merci mais non merci.
PS : j’ai été assez amusé de voir des vidéos sur youtube de mecs proposant ‘de gagner des hassanats par milliers !!’. Ahhhh ces religieux, ces marketeurs qui disruptent le market.

Juif alors? et bien oui Michel ! Quand tu es juif, c’est-à-dire de mère juive et circoncis, tu es juif toute ta vie. Croyant ou pas, cela n’a pas d’importance. Ce sont les actions que tu fais, bonnes ou mauvaises, qui conditionnent le paradis ou l’enfer. On peut donc être un type bien, sans être croyant. Evidemment, c’est toujours mieux de l’être, mais pas obligatoire. Parfait !
PS : le sexe avant mariage n’est pas non plus une bonne chose. Mais comme il n y a pas de comptabilité ou de ratio comme chez les musulmans pour les bonnes ou mauvaises actions, j’ai encore le temps de me rattraper.

Le mot de la fin

Pour une personne qui pense que la religion c’est avant tout des publicitaires qui ont très bien réussi, écrire sur le pari de Pascal était un sacré challenge. Est-ce que Dieu existe ? Personne n’a la réponse. Vous pouvez sortir tous les arguments que vous avez, cela formera au mieux un axiome.

Je me suis bien sûr posé la question plusieurs fois. Voire tous les jours. Je me demande où il était quand les Chrétiens ont massacré des Juifs il y a 2000 ans. Où il était en 39-45. Je me demande où il était quand des innocents sont morts dans un restaurant ou en concert un certain 13 novembre.
Puis parfois, je me dis qu’il y a quand même quelque chose. Pourquoi Ronaldinho était-il aussi fort ? Comment Sara Carbonero peut-elle être aussi parfaite ? Comment Julie Graziani peut-elle être aussi débile ? Je dois finalement être agnostique.

Aussi, pas besoin d’être religieux pour comprendre ceux qui le sont. Nous vivons sur une grosse boule qui tourne dans le vide à une vitesse inimaginable autour d’une autre grosse boule en feu. Nous ne sommes que des poussières dans un univers en expansion continue. Il y a eu des milliards d’années avant nous. Un jour, nous naissons, nous vivons 80 années et hop, c’est fini, retour à la case départ. Le néant pour des milliards d’années. On peut comprendre que cela fasse peur et que la religion soit un moyen de donner un sens à sa vie, de se dire qu’il y a autre chose après la mort.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *