0

FAT ADMIRER : aimer les grosses en 2019

Reading Time: 5 minutes

Il y a deux façons de voir les choses : soit se moquer gratuitement, soit essayer de comprendre. C’est l’angle choisi sur les Fat Admirers, les personnes attirées physiquement ou sexuellement par les personnes fortes. Plongeons dans un monde où la crêpe au nutella est obligatoire entre les repas…

Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination

Je suis un bel idiot : j’aime les filles que tout le monde aime : minces, avec des formes, et qui généralement n’ont pas les cuisses plus grosses que les miennes. Le genre d’idiot qui aurait du mal à dire non à Penelope Cruz.

Le problème, c’est que je partage les mêmes goûts que 95% de la population masculine. Rien d’original. Aucune indication, ou éducation particulière concernant ce que je devrais aimer. J’imagine que les publicités ont façonné mon cerveau depuis l’enfance et que je n’ai pas particulièrement cherché à tenter l’aventure avec une femme obèse.
Je serais très certainement plus heureux avec Aloha, ma petite tahitienne de 150 kilos, au bord de la plage, qu’avec Marie-Chloé, parisienne râleuse qui t’engueule quand tu reprends du dessert !!

Voir la beauté où les autres ne la voient pas

Les femmes obèses, ayant donc un IMC (indice de masse corporel) supérieur à 30, sont l’objet de fantasme des Fat Admirers. Et les arguments ne manquent pas :’les rondeurs semblent véhiculer des valeurs rassurantes et quasi maternelles’.
Il est d’usage de penser que les hommes qui aiment les femmes très fortes sont juste des hommes qui aiment les grosses poitrines. Après des heures passées sur des blogs de FAs, il s’avère qu’en réalité ils préfèrent en règle générale les gros derrières, et surtout, les hanches larges. Ce que les femmes passent leur temps à combattre est très précisément ce que les FAs cherchent : les bourrelets sur les hanches sont visiblement ce qu’il y a de plus recherché.

Jack Black au réveil dans l’amour extra-large

Autre cliché : ce n’est pas parce qu’une femme est plus forte qu’elle est plus facile à mettre dans votre lit, ou parce qu’elle a un manque de confiance en elle.
L’auteure et ‘fat activist’ Virgie Tovar précise également que les FAs sont considérés comme des déviants sexuels car les femmes fortes ne sont pas conformes aux idéaux de beauté de nos sociétés occidentales.

Evolution de l’idéal féminin

L’idéal féminin a beaucoup évolué dans nos sociétés, et jusqu’au 19ème siècle, les femmes voluptueuses avaient un sacré succès ( les peintures de Rubens ou de Renoir en sont un parfait exemple).
Les corps minces n’ont vraiment commencé à être désirables qu’à l’arrivée du mass-marketing dans la mode, et à ceux des régimes....
L’argent serait-il encore une fois vecteur de nos habitudes de consommations et préférences? Quelle surprise.

Renoir dans ses oeuvres

La bêtise nous vient encore des US

Il n’existe pas d’équivalent francophone. D’un côté les FA (Fat Admirers), de l’autre les BBW (Big Beautiful Woman) ou son pendant masculin BBM.
De cette véritable attirance sexuelle pour l’obésité, au départ américaine, est né un mouvement plus large : Size Acceptance. Une communauté qui a évidemment évolué avec l’explosion d’internet.

Mais c’est comme d’habitude la course au sensationnel et à l’audimat qui va l’emporter. Des shows en prime time où une femme se renverse de la nourriture sur elle même, et qui compte des années après 4 millions de vues…’Le fond, arrêtons d’en parler. faites comme Schiappa et Hanouna, touchez le!’

Fétichisme sexuel, ‘Gainer & Feeders

Le fétichisme sexuel est la fixation du désir erotique et la recherche d’une satisfaction sexuelle, par le contact ou la vue d’une partie du corps, comme par exemple les seins, les fesses, les jambes, le nombril, le nez, les pieds… Mais cela ne s’arrête pas là. Bienvenue aux Feeders, personnes qui aiment et encouragent leur partenaire à prendre du poids, et aux gainers, ceux qui prennent du poids pour satisfaire les Feeders.

Si toi aussi tu aimes nourrir ta copine, regarde cette vidéo

Et quand on pense avoir tout vu… Surprise ! On tombe sur des vidéos youtube où de jeunes américains expliquent comment prendre 50 kilos en 4 mois. Bien joué Einstein.
Après quelques recherches ‘journalistes’, on peut même trouver quelques vidéos de squashing dance, où une femme s’assoit sur un homme et se fait rebondir sur lui. No comment.
Ah tant qu’on peut faire quelques vues et gratter quelques dollars, Youtube laisse pleine liberté. En ignorant totalement les conséquences négatives que peuvent avoir l’obésité.

L’obésité et ses conséquences

Jusqu’à preuve du contraire, il n y’a aucun problème à aimer un peu trop les pieds. les oreilles. Les ventres plats. Les poils. Et toute sorte de fétichisme qu’on peut entendre au quotidien. En revanche, l‘obésité a de graves conséquences sur la santé d’un individu, et plus l’obésité est importante, plus les problèmes seront sérieux. Un obèse a plus de chance d’avoir :

De l”hypertension artérielle : un obèse de 25 à 35 ans a 6 fois plus de chance d’en avoir.
Un Diabète de niveau 2 (appelé diabète gras)
Une insuffisance veineuse : jambes lourdes, varices et ulcères plus fréquentes chez l’obèse en raison de la mauvaise qualité des tissus et du manque d’activité physique.
le syndrome d’apnée du sommeil (associé à un ronflement plus développé chez les obèses).
de l’arthrose des articulations porteuses.
de l’insuffisance cardiaque plus fréquente, conséquence d’un plus gros travail demandé au cœur pour le moindre effort.

Cette liste, revue par 2 médecins et un ostéo, pourrait encore être longue. Il faut simplement retenir que l’ensemble de ces facteurs entraîne une diminution statistique de l’espérance de vie et de sa qualité. 
J’ai été sport, je n’ai pas parlé transpiration, cela fera l’objet d’un article plus tard cette année…

Conclusion

Chacun est et doit être libre de fantasmer sur ce qu’il veut. Si des hommes veulent voir des femmes manger et que celles-ci sont consentantes, quel droit avons-nous d’intervenir? En d’autres termes, chacun fait ce qu’il veut de son cul. 
Si vous savez ce que vous aimez, et qu’en plus, vous êtes sur un marché de niche, tant mieux!!! Comment ne pas envier un mec qui a un orgasme en regardant une femme manger une cerise? Espèce de gros chanceux va.

J’ai cependant l’intime conviction qu’un homme ou une femme se sentirait mieux à 70 kilos qu’à 170 kilos. Non seulement pour des questions de santé, mais aussi pour des questions pratiques : Je ne suis pas sûr qu’à 170 kilos je pourrais encore voir mon jouet favori en regardant vers le bas.

L’homme est vraiment un animal étrange, et beaucoup trop dépendant de sa libido. Ah si seulement nous pouvions y penser un peu moins, nous serions très certainement beaucoup plus intelligents!

La solution vient de Milan Kundera, dans l’insoutenable légèreté de l’être : ‘le seul moyen de sauver l’amour de la bêtise de la sexualité ce serait de régler autrement l’horloge dans notre tête et d’être excité à la vue d’une hirondelle’.

Bon Pote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *